RMC Sport

France-Allemagne: le choc subi par Pavard a-t-il été bien géré?

Benjamin Pavard a mis de longues secondes à retrouver ses esprits après avoir été percuté à la tête par le genou de Robin Gosens, mardi, lors de France-Allemagne (1-0). Le staff tricolore assure ne pas avoir fauté.

Après sa victoire face à l’Allemagne mardi à Munich (1-0), l’équipe de France a rejoint dans la foulée Budapest, lieu de son deuxième match de l’Euro samedi face à la Hongrie. Mais un autre sujet vient une nouvelle fois parasiter l‘environnement des Bleus. L’UEFA enquête sur le choc reçu à la tête par Benjamin Pavard en seconde période. Le latéral droit du Bayern Munich a mis de longues secondes à retrouver ses esprits après avoir été percuté à la tête par le genou de Robin Gosens. Aurait-il dû laisser sa place après ce contact pour le moins rugueux ?

Le staff assure avoir pris toutes les précautions

C’est ce qu’essaye de déterminer l’UEFA depuis mardi. "Nous sommes en contact avec la FFF à ce sujet. Aucune enquête n’est actuellement en cours", fait-on savoir du côté de l’instance européenne, qui ne prendra pas de sanction à l’encontre de l’équipe de France. Ce sont des vérifications qu’elle mène actuellement. Le syndicat mondial des joueurs (Fifpro) a communiqué de son côté ce mercredi pour annoncer apporter son aide à l’enquête afin de comprendre pourquoi "le protocole de commotion cérébrale n’a pas été respecté" et pourquoi Pavard est sorti du terrain avant de revenir.

Le staff tricolore a-t-il fauté? Le secteur médical des Bleus réserve ses explications à la commission médicale de l'UEFA. Mais selon nos informations, Pavard a été examiné sur le terrain par le docteur Le Gall et Denis Morcel, un des kinés.

L’ancien Lillois (25 ans) a été soumis à un interrogatoire sur le terrain avec des questions simples portant sur le score du match, son nom ou encore sur la ville où il se trouvait. Il a répondu avec calme et spontanéité aux questions. Les autres joueurs ont aussi été interrogés pour savoir si Pavard avait perdu connaissance et ont répondu par la négative. Au lendemain de ce choc, le joueur se porte bien. Il n'a pas de douleurs et a même participé au décrassage avec les autres titulaires de France-Allemagne. Il a subi quelques contrôles ce matin qui se sont bien passés et reprendra l’entraînement jeudi avec le reste du groupe. Le staff des Bleus a par ailleurs prévu de fournir prochainement tous les éléments du dossier à l’UEFA.

L.T et M.B