RMC Sport

France-Allemagne: Le Graët "très favorable" au genou à terre des Bleus

Noël Le Graët a assuré les Bleus de son soutien face à la montée de la polémique autour du genou qu’ils poseront à terre avant le coup d’envoi du match de l’Euro ce mardi (21h) contre l’Allemagne à Munich.

L’équipe de France est opposée au racisme et les Bleus ont bien l’intention de le faire savoir avant leur entrée en lice à l’Euro, ce mardi contre l’Allemagne (21h). Les protégés de Didier Deschamps ont l’intention de poser un genou à terre et ainsi d’exprimer leur soutien au mouvement Black Lives Matter. Face à la montée de la polémique et de la récupération politique autour de ce geste, Noël Le Graët a tenu à défendre ses joueurs au micro de RMC Sport.

"On en a discuté, je suis très favorable à cela bien évidemment. Je ne sais pas quelle est la position des Allemands car on n’a pas encore réussi à les joindre. En tout cas, les Français le feront, a expliqué le président de la Fédération française. Je trouve que c’est une reconnaissance par rapport à une injustice. Que nos jeunes joueurs prennent conscience de ces difficultés, je trouve cela très honorable et intelligent de leur part."

>> Euro: les infos en direct

Le Graët: "Il n’y a pas de problème"

Face à un potentiel accueil plus mesuré dans certains stades, notamment en Hongrie, le président de la Fédération française ne veut pas trop se projeter.

"On verra, on est en Allemagne ce mardi soir et il y aura 17.000 personnes dont 5.000 ou 6.000 Français je crois (2 451 en réalité), a encore estimé Noël Le Graët. En Hongrie ce sera différent car le stade sera complet et avec beaucoup beaucoup de Français. Il faut laisser les choses se faire."

>> L’intégralité des matchs de l’Euro est accessible via l’offre RMC Sport-beIN SPorts

Et de conclure au sujet du soutien au mouvement Black Lives Matter et du genou posé à terre par les joueurs tricolores: "En ce qui nous concerne, il n’y a pas de problème. Il pourrait y avoir des remarques qu’il faudra accepter mais la France est tout à fait solidaire de cette action."

JGL avec Anthony Rech