RMC Sport

Euro: comment expliquer la très grande confiance des Français dans les Bleus

L’équipe de France défie l’Allemagne ce mardi à Munich (21h) pour son premier match de l’Euro. Véritable affiche du groupe F, l’affrontement devrait tourner court si l’on se fie à la confiance des supporters des Bleus qui en font les grandissimes favoris de la rencontre et du tournoi continental en raison de leur force collective et de leurs stars.

"Le football est un jeu qui se joue à onze contre onze, et à la fin, c’est l’Allemagne qui gagne" lançait Gary Lineker un brin désabusé face à la domination de la Mannschaft en 1990. 31 ans plus tard, l’Allemagne reste une grande nation de la planète foot mais semble pourtant faire moins peur aux supporters tricolores avant l’entrée en lice des Bleus dans l’Euro ce mardi à Munich. Face aux protégés de Joachim Löw, le groupe de Didier Deschamps est présenté comme favori par de nombreux observateurs et fans en France.

>> Tous les matchs de l'Euro sont visibles via l'offre RMC Sport-beIN Sports

La France est championne du monde

A l’heure où la France effectue ses débuts dans l’Euro, impossible d’oublier le souvenir de la Coupe du monde. L’euphorie de la victoire acquise en Russie il y a trois ans est encore palpable chez les supporters tricolores.

Les partenaires de Raphaël Varane sont champions du monde en titre et cela veut véritablement dire quelque chose. Depuis le Mondial, les Bleus n’ont perdu que trois matchs sur les 36 disputés (face aux Pays-Bas, la Turquie et la Finlande).

Les Bleus vainqueurs du Mondial 2018
Les Bleus vainqueurs du Mondial 2018 © AFP

Surtout, le jeune effectif de 2018 a gagné en expérience et en maturité. Individuellement, chacun des Mondialistes encore présents semble avoir progressé. Les Bleus sont favoris et l’assument. Si bien que l’idée d’un un fantastique doublé Coupe du monde-Euro, comme en 1998-2000, paraît réalisable.

"Il y a ce statut de champion du monde mais il y a de très grandes nations, d’autres favoris également, a toutefois rappelé le capitaine Hugo Lloris la semaine dernière. Au très haut niveau, si on ne fait pas preuve d’humilité, on peut le payer très cher."

L’armada tricolore fait peur avec Benzema

Avec le trio Giroud-Griezmann-Mbappé, l’équipe de France a été sacrée championne du monde en 2018. Cette année, Didier Deschamps a choisi de rappeler le banni Karim Benzema. Avec le retour du buteur du Real Madrid, les Bleus possèdent peut-être le meilleur trident offensif de l’Euro. La qualité ne manque assurément pas avec ces trois-là et leur relation technique semble des plus prometteuses. De l’avis même de certains comme la légende Michel Platini, l’équipe de France n’a probablement jamais eu une attaque aussi forte dans toute son histoire.

"Je pense que ce trio fait peur aux autres. Ce sont trois joueurs qui peuvent faire la différence à tout moment, a lancé l’ancien patron de l’UEFA et maître à jouer des Bleus auprès de RMC Sport début juin. Je pense que dans l’histoire du football français, je ne suis pas sûr que l’on en ait eu un comme ça. Peut-être Kopa, Piantoni et Fontaine qui marquaient des buts mais c'était en 1958."

Et si le trio titulaire venait à décevoir pendant cet Euro, Didier Deschamps ne manque de solution pour les faire souffler. Dans le secteur offensif, la France disposera de sacrés atouts sur le banc avec Olivier Giroud, Kingsley Coman, Ousmane Dembélé, Wissam Ben Yedder ou encore Marcus Thuram.

Mais attention, au Mondial 2002, les Bleus n’avaient pas marqué le moindre but malgré une attaque composée de Thierry Henry, David Trezeguet, Djibril Cissé ou encore Youri Djorkaeff et Sylvain Wiltord.

Une équipe très complète

Les entraîneurs de Ligue 1 aiment à le rappeler tout au long de la saison: l’essentiel dans une équipe c’est l’équilibre. Chez les Bleus c’est pareil et le risque de se ruer en attaque existe bien. Mais se focaliser uniquement sur les stars offensives serait faire injure aux autres joueurs de ce groupe tricolore.

Au milieu de terrain, par exemple, N’Golo Kanté sort d’une saison remarquable avec Chelsea et a encore impressionné en Ligue des champions. Adrien Rabiot s’est installé parmi les titulaires réguliers à la Juventus et Corentin Tolisso l’est aussi au Bayern quand il n’est pas blessé. Parfois intermittent avec Manchester United en Premier League, Paul Pogba fait preuve d’une grosse régularité sous le maillot flanqué du coq et inspire ses partenaires grâce à ses qualités de leader.

Les onze titulaires lors de France-Bulgarie
Les onze titulaires lors de France-Bulgarie © Icon Sport

La défense n’est pas non plus en reste avec des latéraux (Lucas Hernandez, Benjamin Pavard, Lucas Digne) qui enchaînent les gros matchs avec leurs clubs. Pendant idéal de Sergio Ramos au Real Madrid, Raphaël Varane se révèle très complémentaire au sein de la charnière tricolore avec Presnel Kimpembe. Leurs remplaçants (Clément Lenglet, Kurt Zouma et Jules Koundé) évoluent également chez des cadors du Vieux Continent.

Au micro de RMC Sport, Michel Platini résumait la situation assez simplement: "Je pense que l’équipe de France, aujourd’hui, est au-dessus de tout le monde. Soit par ses individualités et aussi par le nombre très important de joueurs qui peuvent jouer en équipe nationale, encore analysé le triplé lauréat du Ballon d'or. Je pense que Didier Deschamps a un champ de joueurs extraordinaire. La difficulté c’est de trouver les onze dans tout ce lot de très grands joueurs. Je pense que l’équipe de France est la plus complète de toutes."

Les supporters Français y croient

Entre le retour de Karim Benzema, l’explosion de Kylian Mbappé ou les résultats récents de cette équipe de France, les supporters tricolores semblent plus que jamais croire à une victoire finale des Bleus le 11 juillet prochain à Wembley. Dans une enquête réalisée par Odoxa pour RTL avant l’Euro, 62% des Français sondés voyaient les protégés de Didier Deschamps être sacrés.

Le soutien populaire montait même à 88% chez les amateurs de foot. De la même manière, 51% des Français interrogés ont estimé que les Bleus constituaient la meilleure équipe au monde (76% chez les amateurs de foot). Un engouement qui semble aussi s’être emparé des bookmakers qui font de la France le principal favori de la compétition estival devant l’Angleterre et la Belgique.

A quelques heures de son entrée en lice contre l’Allemagne, Kylian Mbappé a lui-même reconnu que ce soutien populaire et médiatique faisait plaisir à voir. De même que ce statut de favori pleinement assumé.

"Non, ce n’est pas un gros mot, a confié l’attaquant dans une interview à RTL. On a longtemps reproché aux gens et aux médias de ne pas nous soutenir, de ne pas avoir d’enthousiasme. Maintenant qu’ils l’ont, on ne peut pas leur reprocher. C’est sûr que d’avoir tout le pays derrière nous, on est très satisfaits."

L’équipe de France semble bien armée avant de défier l’Allemagne à Munich ce mardi soir. Histoire que l’engouement autour des Bleus ne retombe pas, il ne faudra surtout pas se rater pour ce premier match de l’Euro. Quoique, certains ne seraient pas forcément contre un rappel à l’ordre qui empêcherait l’excès de confiance pour tout le reste de la compétition.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport