RMC Sport

France-Angleterre: comment Southgate s'est inspiré de la méthode Deschamps depuis 2018

Avant même de savoir qu'il allait affronter l'équipe de France ce samedi en quarts de finale de la Coupe du monde, Gareth Southgate a longuement étudié les forces des Bleus pour comprendre comment ils ont réussi à triompher en Russie il y a quatre ans.

"J'imagine que l'Angleterre prendra des dispositions, comme nos quatre adversaires précédents. Il a cette capacité à pouvoir faire des différences. Sur le dernier match, où il n'était pas au mieux de sa forme par rapport aux deux premiers, il a quand même été décisif. Répartir le danger pour notre adversaire, ça évite de focaliser sur Kylian."

Didier Deschamps en a conscience : il est évident que l’Angleterre a préparé un plan pour tenter de limiter l’influence de l’extraterrestre Kylian Mbappé ce samedi (20h) en quart de finale de la Coupe du monde. Mais la stratégie des Three Lions va au-delà de ce cas individuel. D’après un récit détaillé de The Athletic ce vendredi, le staff anglais mené par Gareth Southgate a longuement étudié le jeu et les forces des Bleus.

Des analystes de la fédération anglaise ont été mobilisés ces dernières années et un rapport a été commandé pour comprendre le processus qui a permis aux coéquipiers d’Hugo Lloris de monter sur le toit du monde il y a quatre ans en Russie. Southgate s’est aussi penché sur le travail effectué par le Portugal lors de son titre à l’Euro en 2016 et sur l’Allemagne de 2014.

Il a tout passé en revue : leurs tactiques, combien de temps ont joué les cadres de ces équipes, comment ils ont su s’adapter aux adversaires et aux différents scénarios de matchs, comment ils abordé la phase de groupes, leur préparation pour les tirs au but et bien plus encore. Southgate a cherché à mieux saisir la méthode Deschamps, le style Fernando Santos et les éventuels secrets de la Mannschaft. Au début du Mondial, il a compilé toutes les données recueillies pour en faire une présentation de 30 minutes à ses joueurs.

Deschamps, un modèle pour Southgate

"Lors de cette réunion, nous avons parlé de notre identité, de la façon dont nous voulions jouer et de la façon dont nous voulions progresser dans le tournoi, a raconté jeudi le milieu de terrain Kalvin Phillips en conférence de presse. Nous avons parlé de toutes les équipes qui ont remporté un tournoi majeur au cours des dix dernières années environ, de la qualité défensive et de l’efficacité dont elles ont fait preuve de l’autre côté du terrain."

Arrivé sur la pointe des pieds lors de sa nomination en 2016, après trois années sur le banc des Espoirs, Southgate est parvenu à régénérer une sélection à la dérive en faisant notamment un gros travail de promotion des jeunes talents. D’abord méfiant, l’exigeant public britannique a fini par se laisser convaincre par ses résultats (demi-finale du Mondial 2018, finale de l’Euro).

Ce qui n’empêche pas le pragmatique Southgate de se remettre en question et de chercher continuellement de nouvelles inspirations, notamment du côté de l’équipe de France. D’après The Athletic, il a ainsi été bluffé par la solidité défensive affichée par les Bleus lors du Mondial 2018. Et a donc travaillé énormément cet aspect ces derniers mois. "Gareth est quelqu'un que j'apprécie, a révélé Deschamps ce vendredi face aux médias. On s'est croisé plusieurs fois et on a discuté. Il n'est pas spécialement apprécié et mis en valeur dans son pays. Ce n'est pas parce qu'il a eu une carrière de joueur dans sa première vie que ça l'empêche d'être un très bon sélectionneur. Il a eu de bons résultats. Humainement, c'est quelqu'un que j'apprécie beaucoup".

La réciproque est vraie. "Ce sera notre plus grand test. Ils sont champions du monde, ont un talent incroyable, des joueurs excellents. Ce sera un gros défi et un match génial à jouer, avec une rivalité historique formidable qui a donné de grands matchs", expliquait Southgate dès dimanche après la victoire face au Sénégal en huitièmes.

https://twitter.com/rodolpheryo Rodolphe Ryo Journaliste RMC Sport