RMC Sport

Rabiot sur l'Euro avec les Bleus: "Si je suis sûr d'y être? Par le passé, j'ai pu être surpris..."

Alors que l'équipe de France est au Kazakhstan pour son match dimanche (15h) dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022, Adrien Rabiot s'installe petit à petit dans les rangs des Bleus. Sur RTL, le milieu de la Juve évoque son statut et sa place pour l'Euro, pas encore assurée.

Titulaire mercredi lors du match nul de l'équipe de France contre l'Ukraine (1-1) en match des éliminatoires du Mondial 2022, Adrien Rabiot postule de nouveau pour le match face au Kazakhstan ce dimanche (15h). Après son refus d'être réserviste pour le Mondial 2018 en Russie, le milieu de la Juve a retrouvé les rangs tricolores. Et la confiance de Didier Deschamps.

"Tant mieux, je suis content, répond-il sur RTL. Cela me permet de m'imposer un peu plus dans cette équipe et aussi de pouvoir donner, parce que je pense que j'ai des choses à apporter à cette équipe. C'est une marque de confiance, je suis très content." Avant d'évoquer sa place sur le terrain aux côtés de N'Golo Kanté: "C'est un joueur qui donne tout à chaque match, qui ne fait pas de calculs, qui se dépense, j'aime jouer avec ce genre de joueurs. On se comprend. Une fois sur le terrain, il ne pense plus et fait les choses. Pour l'entraîneur et les coéquipiers, c'est le top."

"L'Euro, c'est un rêve"

Son temps de jeu grandit, après notamment une très bonne fenêtre internationale à l'automne... de quoi lui assurer une place sur la liste du sélectionneur pour l'Euro, en juin prochain? Quand on lui demande s'il se sent sûr d'y figurer, Adrien Rabiot se veut prudent. Et rappelle, au détour d'une phrase, sa déception trois ans plus tôt, pour la Coupe du monde.

"Si j pense y être sans problème? Je ne me dis plus ça. Par le passé, j'ai pu être surpris, explique l'ancien joueur du PSG. Je n'y vais pas avec cette idée. L'idée c'est que les matchs qui se jouent là, ce sont les éliminatoires. Sans penser plus loin. Après il reste deux mois de compétition en club, sans se blesser. Je vais tout donner là et sur les deux mois qui restent. J'espère y être. C'est un rêve. Tous les matchs sont des rêves en équipe de France mais l'Euro... on a le potentiel, les joueurs, le groupe vit bien, ce serait dommage de ne pas tout donner pour aller au bout."

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery Journaliste RMC Sport