RMC Sport

Juve: pourquoi un retour de Ronaldo au Real Madrid s'annonce compliqué

Si les dirigeants madrilènes n’ont pas forcément très envie de repartir sur un projet qui serait incarné par un homme du passé, le salaire de Cristiano Ronaldo est le principal rempart qui fait obstacle à son retour au Real.

Le bruit court à Madrid qu’un retour de Cristiano Ronaldo au Real est dans les tuyaux. Véritable information ou simple rumeur, sachant que certains médias proches de la star sont déjà accusés de jouer les relais complices de l’entourage du Ballon d’or portugais ? Il semblerait en tout cas que CR7, qui ne parvient plus à accrocher la C1 à son palmarès et essuie de plus en plus de critiques en Italie, soit le plus intéressé des deux parties par un comeback en Espagne.

Pour le Real Madrid, qui prépare un avenir avec de nouvelles stars comme Erling Haaland ou Kylian Mbappé, Cristiano Ronaldo appartient davantage au passé. Le très hypothétique retour du quintuple Ballon d’or se heurte à plusieurs obstacles de taille. Le premier est donc l’intérêt que porte le club à cette option, qui ne semble pas tellement envisagée pour l'heure par les dirigeants. Et encore moins envisageable si on songe à ce que cela coûterait au club, sur le plan financier.

Ronaldo est-il seulement désiré par les dirigeants madrilènes ?

L’attaquant portugais est âgé de 36 ans, et il émarge à environ 31 millions d’euros nets par an à la Juventus Turin, rappelle AS. Selon le quotidien madrilène, il pèserait à lui seul 1/5e de la masse salariale du club italien. Le Real Madrid, qui prévoit 617 millions d’euros de revenus pour la saison 2020-2021, soit 300 millions d’euros de moins que si le club avait connu la même croissance que les années qui ont précédé la pandémie, n’a pas les moyens de débourser une somme aussi conséquente.

Pas même le salaire que le meilleur buteur de l’histoire du club (451 buts) touchait à l’époque, soit avant de quitter le Real en 2018, environ 21 millions d’euros (dix de moins qu’aujourd’hui). Le Real Madrid peut d’autant moins se le permettre qu’il vise à terme le recrutement des jeunes stars, plutôt gourmandes question rémunération, et négocie à la baisse les prolongations de ses cadres, tels Sergio Ramos et Luka Modric.

La masse salariale du club a explosé avec les dernières acquisitions sur le marché des transferts, dont Eden Hazard, rappelle AS. Certes, sans l’attaquant portugais, le Real Madrid n’a plus gagné la Ligue des champions et est sorti en huitièmes de finale ces deux dernières saisons. Mais l’aspect financier est certainement l’obstacle le plus important qui s’oppose à un retour de la star portugaise, si tant est qu’il soit désiré à Madrid. Rien n’est moins sûr.

QM