RMC Sport

Racisme anti-asiatique: le Barça a poussé Dembélé et Griezmann à s’excuser

Selon L’Equipe, le FC Barcelone a poussé Ousmane Dembélé et Antoine Griezmann à formuler des excuses après la diffusion d’une vidéo de 2019 mettant en scène les deux joueurs en train de se moquer de personnes japonaises.

Ils pensaient passer des vacances bien méritées après une saison éreintante et un Euro 2021 frustrant. Au lieu de ça, Ousmane Dembélé (qui se remet d’une opération à la cuisse droite) et Antoine Griezmann se sont retrouvés au cœur d’une polémique. Les deux joueurs sont accusés de racisme anti-asiatique après la diffusion d’une vidéo datant vraisemblablement de 2019 et filmée d’un téléphone portable. Celui-ci semble tenu par Dembélé, invisible à l’image mais à la voix facilement reconnaissable, se moquant de membres du personnel japonais en tenant des propos insultants ("Toutes ces sales gueules", "Oh putain la langue!", "Vous êtes en avance ou vous n'êtes pas en avance dans votre pays?"). A ses côtés, Griezmann apparaît hilare.

Le Barça a contacté Rakuten, son sponsor principal japonais

Face au tollé, Griezmann et Dembélé se sont excusés sur les réseaux sociaux lundi en se défendant de tout racisme. Selon L’Equipe, les deux internationaux français ont été poussés à sortir de leur silence par le FC Barcelone, très embarrassé par cette affaire. La polémique a enflé en Espagne mais aussi au Japon, où le club est implanté par le biais de juteux partenariats. Le club s’est ainsi rapproché de son sponsor principal depuis 2017, Rakuten, célèbre marque japonaise de commerce en ligne, pour se désolidariser de cette vidéo et la condamner.

Le message d'excuses publié par Ousmane Dembélé
Le message d'excuses publié par Ousmane Dembélé © DR Instagram

Dans son message, Dembélé a assuré qu’il ne visait pas l’origine des personnes moquées. "Cette scène aurait pu se dérouler n'importe où sur la planète, j'aurais utilisé les mêmes expressions, a-t-il écrit Dembélé. Je ne visais donc aucune communauté. Il m'arrive d'utiliser ce genre d'expressions en privé, avec des amis, et ce peu importe leur origine. Cette vidéo est désormais publique. Je conçois donc qu'elle ait pu heurter les personnes présentes sur ces images, poursuit l'ex du Borussia Dortmund. De ce fait, je leur présente mes plus sincères excuses."

Griezmann a aussi regretté cette séquence: "Je me suis toujours engagé contre toute forme de discrimination. Depuis quelques jours certaines personnes veulent me faire passer pour l’homme que je ne suis pas. Je réfute avec fermeté les accusations qui me sont portées et je suis désolé si j’ai pu offenser mes amis japonais."

NC