RMC Sport

Brest: la punchline de Der Zakarian sur l'arrivée probable de Messi au PSG

Après le match de son équipe face à l'OL ce samedi (1-1), Michel Der Zakarian s’est exprimé au sujet de l’arrivée probable de Lionel Messi en Ligue 1, au PSG. Et l’entraîneur de Brest se montre assez impatient.

Lionel Messi ne devrait pas être présent au stade Francis-Le Blé pour y défier le Stade Brestois le 20 août, mais Michel Der Zakarian devrait pouvoir le croiser prochainement sur les pelouses de Ligue 1. L’entraîneur du Stade Brestois a visiblement hâte de la venue potentielle de l’ancien attaquant du Barça dans le championnat de France, selon ses déclarations d’après-match.

"On va se régaler"

"Ça serait extraordinaire. Je ne vais pas être poli mais il me fait bander, s’extase-t-il dans la foulée de Lyon-Brest (1-1). C’est un super joueur. On dit qu’on a un championnat de merde, qu’il y a plein de choses qui ne sont pas bonnes. Si on arrive à faire venir un joueur comme ça, c’est extraordinaire. On va se régaler."

Pour rappel, l’attaquant argentin est toujours annoncé du côté du PSG. Et même si aucun accord n’a pour le moment été trouvé, les négociations se poursuivent entre les deux clans. Si les Parisiens n’ont pour le moment pas évoqué cette probable arrivée, les réactions devraient affluer en Ligue 1, dans le sillage de Der Zakarian.

Der Zakarian félicite ses troupes après le nul à Lyon

Le coach brestois en a également profité pour revenir sur la rencontre du jour: "Nous marquons un joli but et dans le premier quart d'heure de la seconde période, nous aurions pu mener 2-0. Les entrées de Slimani et Paquetà ont été importantes pour Lyon mais nous sommes restés solides défensivement pour empêcher l'OL de nous mettre en difficulté".

"Notre adversaire a eu peu d'occasion et notre gardien a eu peu d'arrêts à faire, a expliqué le coach breton, fier de la prestation de ses joueurs. Le regret est de ne pas avoir marqué le deuxième but pour mener 2-0. J'ai félicité les joueurs car ils le méritent, ils ont livré le match que j'attendais d'eux."

JAu