RMC Sport

De Melo compare le LOSC avec l'équipe de 2011 et estime qu'il sera champion

Dans un entretien pour Marca, Tulio de Melo, champion de France en 2011 avec le LOSC, imagine que les Dogues seront sacrés cette saison. L’attaquant brésilien compare également les deux générations, où il trouve des similitudes.

Pour Tulio de Melo, le sacre de Lille ne fait plus aucun doute à deux journées de la fin du championnat. "C'est un succès inattendu. Le PSG était le grand favori, mais je pense que Lille sera champion, déclare-t-il dans les colonnes de Marca. Ils avancent match par match et les gagnent tous, également contre les plus grands, comme nous l'avions fait: 1-0, 0-1, 2- 1..."

"Ce Lille est plus équilibré, plus solide"

Retiré des terrains depuis deux ans, celui qui a disputé 29 rencontres de Ligue 1 lors de la saison du dernier titre nordiste, il y a dix ans, compare les deux générations. "Il y a certains parallèles entre ce Lille et celui d’aujourd’hui. Nous avons tous les deux commencé le championnat sans être candidats au titre. Nous venions de terminer quatrième et nous avons commencé la saison en visant la qualification en Ligue des champions. Dans les deux cas, il y a un bloc qui joue ensemble depuis des années. Nous nous connaissions bien et nous avions de nombreux automatismes".

"Ce Lille, par contre, est plus équilibré, plus solide, explique celui qui est aujourd'hui impliqué dans les néogications pour l'arrivée de Gerson à l'OM. Il a un grand gardien comme Maignan, José Fonte mène l'équipe par derrière, Botman a été un excellent ajout à la défense, Soumaré est très fort au milieu, Bamba travaille beaucoup collectivement..."

La paire De Melo-Sow comparée au duo Yilmaz-David

"L'arrivée de Sow a apporté un plus, explique également l’ancien avant-centre brésilien, en référence à la comparaison entre le buteur sénégalais et son homologue turc cette saison récemment émise par Mickaël Landreau. Il a marqué beaucoup de buts. Et je pense que la même chose s'est produite dans ce Lille avec les signatures de Jonathan David et Burak Yilmaz. (…) J'étais plus comme Yilmaz, un gros '9' et de référence, et Sow était plus mobile, plus comme Jonathan David. Nous nous complétions bien et eux aussi".

Il reste deux matchs à ce LOSC, face à Saint-Etienne et Angers, pour terminer le travail et succéder à la bande de Rudi Garcia qui avait réussi le doublé coupe-championnat, en décrochant un quatrième titre de champion de France. Pour rappel, quatre points suffiront, quels que soient les performances du Paris Saint-Germain.

JAu