RMC Sport

Dijon-PSG: Cavani encore remplaçant, Tuchel assume

Edinson Cavani n'a toujours pas connu de titularisation depuis son retour de blessure à la hanche. Vendredi soir lors de la défaite surprise du PSG à Dijon (2-1), l'avant-centre uruguayen n'est entré qu'après l'heure de jeu. Il était pourtant pressenti pour être titulaire et, surtout, annoncé opérationnel d'un point de vue physique. Mais Thomas Tuchel a préféré conserver Mauro Icardi en pointe, parce qu'il restait sur sept buts en huit matchs.

Sa première titularisation depuis sa blessure à la hanche était pressentie. Edinson Cavani n'a pourtant pas démarré le match d'ouverture de la 12e journée de Ligue 1, qui s'est soldé par une surprenante défaite du Paris Saint-Germain à Dijon (2-1). Il ne s'est en tout cas pas échauffé avant le coup d'envoi avec ses partenaires, restant dans les vestiaires.

Toutefois apparu sur la pelouse à la mi-temps pour se préparer, le buteur uruguayen n'a pu entrer sur le terrain qu'à la 72e minute en remplaçant Leandro Paredes. Sur cette fin de rencontre, il n'a pu tenter qu'un tir et n'a touché que six ballons. "El Matador" n'a donc pas eu plus de temps de jeu que dimanche dernier, à l'occasion de l'éclatant succès 4-0 du PSG contre l'OM. Devant un public acquis à sa cause, il était apparu à la 70e minute sur la pelouse du Parc des Princes.

Icardi titulaire parce qu'il marque

À Dijon, Thomas Tuchel a justifié cette nouvelle non-titularisation: "On a pris la décision de laisser Mauro (Icardi) sur le terrain. Ce n'est pas un poste où tu laisses un buteur sur le banc quand il est dans une situation où il marque. Cela a été la même chose avec Edi (Cavani) pendant des années. S'il met des buts et des buts, tu ne le laisses pas sur le banc. (...) C'est dur pour Edi, et Sarabia aussi, parce qu'ils sont très bien à l'entraînement. Mais il y a des décisions difficiles à prendre."

L'entraîneur allemand, qui n'a "pas de regrets", a ainsi confirmé qu'il n'y avait plus de contre-indications pour son numéro neuf. Ce dernier est d'ailleurs apte depuis plusieurs matchs. Très soucieux de préserver la santé de son joueur, le coach avait pris son temps pour le réintégrer dans le groupe. Il avait fini par lui donner son feu vert à l'occasion du déplacement à Nice le 18 octobre. Lors de cette victoire (1-4), l'ancien Napolitain était resté sur le banc. Idem quatre jours plus tard en Ligue des champions, lors du succès tranquille contre le Club Bruges (0-5) qui avait donné lieu à un doublé de son nouveau rival Mauro Icardi, constamment titulaire et en pleine bourre (sept réalisations) depuis le 1er octobre.

Edinson Cavani, 32 ans et en fin de contrat en juin prochain, semble donc avoir perdu sa place de titulaire. Peut-être profitera-t-il, mercredi contre Bruges (à suivre sur RMC Sport 1 à partir de 21 heures), du manque de réussite de Mauro Icardi contre Dijon. Le renard des surfaces argentin a d'abord été fantomatique, avant de vendanger plusieurs occasions nettes.

>>> Cliquez ici pour vous abonner à RMC Sport et suivre la Ligue des champions en direct 

dossier :

Edinson Cavani

JA