RMC Sport

Racisme dans le football: la mise au point de Le Graët

Vivement critiqué en fin d'année pour avoir déclaré que le racisme n'existait "pas ou peu" dans le football, Noël Le Graët maintient ses propos sur le fond. Dans une interview accordée ce vendredi à franceinfo, le président de la FFF "persiste" en disant que les jeunes footballeurs ne sont pas victimes de discrimination.

Noël Le Graët persiste et signe, encore. Plus de quatre mois après sa sortie polémique sur le racisme qui "n'existe pas ou peu" dans le sport et le football en particulier, le président de la Fédération française de football admet dans une interview diffusée ce vendredi par franceinfo qu'il redirait ses propos "presque de la même façon".

"Ça a été mal pris, je l'ai peut-être mal dit sur le moment. C'est peut-être une maladresse de langage", explique-t-il dans un premier temps. Avant d'appuyer sa précédente déclaration: "Mais je persiste à dire que dans nos écoles de foot, surtout de la région parisienne – on n'a pas beaucoup, en Bretagne, de difficultés –, tout le monde peut jouer au foot et personne ne regarde la couleur de la peau. (...) Les gamins, dans les écoles de foot, jouent au foot sans se rendre compte qu'ils sont noirs ou blancs, ou de religions différentes".

Candidat à sa propre succession à la tête de la FFF, Noël Le Graët apporte brièvement une nuance en évoquant le racisme "avec les spectateurs" et "avec certains parents". Mais il considère que les jeunes footballeurs en sont protégés. "Grâce au foot, justement, soutient-il. Le foot, sa mission, c'est celle effectivement d'éviter ce genre de choses".

Une polémique née après PSG-OM

En septembre sur le plateau de BFM Business, Noël Le Graët avait déclenché une pluie de critiques en répondant à une question sur les accusations de racisme portées par Neymar contre Alvaro Gonzalez lors de la victoire 1-0 de l'OM contre le PSG. "Sur un match, il peut y avoir des écarts, avait-il d'abord répondu. Mais on est à moins de 1% de difficulté aujourd'hui. Quand un black marque un but, tout le stade est debout. Le phénomène raciste dans le sport, et dans le football en particulier, n'existe pas ou peu".

Une sortie qui avait suscité l'indignation dans le monde du football. Plus d'une vingtaine de militants de SOS Racisme s'étaient aussi rendus devant le siège de la FFF, à Paris, pour adresser un "carton rouge" à Noël Le Graët.

JA