RMC Sport

Nice-Montpellier: battu au terme d'un duel spectaculaire, le MHSC s'éloigne de l'Europe

Nice a signé une belle victoire ce dimanche contre Montpellier (3-1) lors de la 34e journée de Ligue 1. Au terme d’un duel spectaculaire, le club azuréen se rapproche des places qualificatives pour l’Europe.

Qui a dit que les matchs du début d’après-midi en Ligue 1 n’étaient pas spectaculaires? Le duel entre Nice et Montpellier ce dimanche a prouvé le contraire lors de la 34e journée. Après une rencontre très rythmée, l’OGC Nice a décroché une belle victoire face au MHSC (3-1) sur son terrain de l’Allianz Riviera.

"On a bien réagi après le match contre Dijon où on était très déçus. On voulait être un peu la surprise et se battre pour l’Europe et on a fait un non-match, a expliqué Morgan Schneiderlin au micro de Canal + sport. L’important c’était de montrer que c’était un accident et qu’on a bien répondu. On est sur une bonne dynamique depuis le mois de janvier et on veut continuer comme cela jusqu’à la fin. […] On a montré beaucoup de force de caractère sur cette deuxième partie de saison. On sait que l’on n’a pas comblé toutes les attentes cette saison et il reste quatre matchs. A nous de bien finir, de montrer ce caractère et surtout de ne pas remettre les tongs comme la semaine dernière."

Un début de match fou

A l’heure où certains sont encore en train de déjeuner, il ne fallait pas manquer le début de ce duel entre les protégés d’Adrian Ursea et ceux de Michel Der Zakarian. Après seulement une trentaine de secondes, Nicolas Cozza a fracassé la barre des Aiglons. Pas le temps de s’apitoyer sur son manque de chance, le défenseur de 22 ans a immédiatement vu Gaëtan Laborde inscrire son treizième but de la saison en L1 sur une passe de la tête de son compère Andy Delort (0-1, 3e).

Parti sur un rythme effréné, ce duel entre ambitieux n’a pas perdu en intensité et Hicham Boudaoui a égalisé presque aussitôt sur un beau service de Kasper Dolberg dans la surface héraultaise (1-1, 6e).

Montpellier renversé en deux minutes

Toujours aussi intéressant à voir, ce match s’est ensuite poursuivi sur un bon rythme jusqu’aux dernières minutes de cette première période et les deux équipes ont tenté de produire un jeu séduisant et offensif. Sur un coup franc tiré par Alexis Claude-Maurice, Jean-Clair Todibo a marqué son premier but pour Nice (2-1, 39e).

Prêté par Barcelone lors du mercato hivernal, le défenseur de 21 ans a retrouvé la confiance sur la Côte d’Azur et les Aiglons semblent avoir gagné en solidité grâce à son duo avec William Saliba.

Dans la foulée, Rony Lopes a débordé sur l’aile gauche et adressé un centre fort devant les buts de Jonas Omlin. En très grande forme, Alexis Claude-Maurice a conclu du gauche et permis aux Niçois de se détacher (3-1, 40e) et de rentrer aux vestiaires avec une belle avance.

"On se fait surprendre alors que l’on avait la maîtrise. Cela s’est complètement inversé, a pesté Daniel Congré pour Canal + Sport après cette première période catastrophique de la défense montpelliéraine. Il faut que l’on reprenne confiance. On a la qualité pour tenir le ballon et mieux défendre. […] Il faut que l’on soit plus exigeant envers nous-mêmes et plus efficaces dans les deux surfaces."

Nice croit encore à l’Europe, coup d’arrêt pour le MHSC

Toujours aussi rythmée mais sans but supplémentaire, malgré un poteau de Laborde (3-1, 83e), la deuxième période a encore donné lieu à un final plaisant ce dimanche.

Plus efficaces dans les deux surfaces, les Niçois ont remporté trois points précieux dans la course à l’Europe. Avec ce beau succès, Nice conforte sa neuvième place du classement mais revient à seulement un point de Montpellier (respectivement 46pts et 47pts).

Si la cinquième place détenue par l’OM (55pts) semble inaccessible à moins d’une énorme série et d’un gros coup de moins bien des Phocéens, la sixième place des Lensois (53pts) paraît un peu plus jouable.

Potentiellement qualificatif pour la Conference League en cas de victoire du PSG ou Monaco en Coupe de France, le top 6 reste à portée de tir des Aiglons. Malgré un quatrième match consécutif sans victoire (trois nuls et une défaite), le MHSC reste aussi placé pour se battre jusqu’au bout pour décrocher un billet européen mais a connu un net coup d'arrêt à Nice.

JGL