RMC Sport

OM: les stats qui confirment les débuts séduisants de Sampaoli

En s'imposant sur la pelouse de Reims (3-1) vendredi soir, Jorge Sampaoli a obtenu sa cinquième victoire en sept matchs avec l'Olympique de Marseille. Des très bons débuts qui ont permis à l'OM de reprendre provisoirement la 5e place de Ligue 1, et qui se ressentent dans les statistiques.

· Le meilleur départ pour un entraîneur de l'OM depuis Bielsa

Depuis l'arrivée de Marcelo Bielsa à l'Olympique de Marseille à l'été 2014, jamais l'OM n'avait connu des aussi bons résultats avec un nouvel entraîneur. En s'imposant sur la pelouse de Reims vendredi soir (3-1), Jorge Sampaoli a confirmé ses bons débuts avec le club de la Canebière depuis son arrivée début mars.

En sept matchs de Ligue 1, Sampaoli a pris 16 points, soit autant que Bielsa lors de ses sept premiers matchs en 2014. Avec cinq victoires, un nul et une défaite, il s'agit donc du meilleur bilan de début de mandat pour un entraîneur marseillais depuis "El Loco". Et pour faire mieux que son idole, Sampaoli devra parfaitement terminer la saison. Après ses sept premiers matchs en Ligue 1, Bielsa avait enchaîné cinq victoires de suite. Si l'OM de Sampaoli l'imitait, il pourrait très certainement valider son ticket pour la prochaine Ligue Europa.

· Une équipe avec du caractère

L'OM d'avant Sampaoli, c'était celui de la défaite au 4e tour de la Coupe de France face à Canet-en-Roussillon. Avec l'Argentin, c'est celui du money-time, comme lors des victoires contre Rennes (1-0), Brest (3-1) et Lorient (3-2). Depuis l'intronisation de Sampaoli, les joueurs marseillais font preuve d'une grande force de caractère. "On essaie de retrouver l'identité de l'équipe, de retrouver le respect pour le maillot de l'OM qui est si important, c'est ça la clé du grand changement de comportement de l'équipe depuis que je suis arrivé", a expliqué Sampaoli vendredi après la victoire à Reims.

Ce changement de comportement se vérifie dans le contenu des matchs de l'OM. Depuis l'arrivée de Sampaoli, les Marseillais ont été menés quatre fois au score et ont réussi à renverser la vapeur trois fois pour prendre sept points. Soit le meilleur bilan d'un club de Ligue 1 depuis début mars.

"C'était un match important où il est toujours difficile de gagner. Reims était invaincu à domicile depuis octobre et nous on avait besoin de gagner pour poursuivre notre belle série", a indiqué Sampaoli en conférence de presse, une nouvelle fois satisfait de voir la réaction de ses joueurs après l'ouverture du score de Nathanaël Mbuku.

· Un Payet retrouvé

Et si l'OM s'est imposé en Champagne face aux Rémois, c'est surtout grâce à Dimitri Payet. Auteur d'un doublé et d'une passe décisive, le milieu offensif marseillais semble avoir retrouvé son meilleur niveau depuis l'arrivée de Sampaoli. L'entraîneur argentin lui a d'ailleurs rendu hommage en conférence de presse vendredi soir: "On retrouve un peu le Payet qu'on a toujours connu sous ce maillot. Il a une grande responsabilité et il doit être à la hauteur de ce qu'on attend de lui. Il est heureux sur le terrain, il joue avec plus d'intensité, plus de vitesse. Il faut qu'il profite de ce moment et qu'il continue de progresser en s'appuyant sur ses qualités."

De fait, Payet est plus efficace depuis l'intronisation de Sampaoli: en sept matchs sous les ordres de l'Argentin, le Réunionnais a marqué trois buts et délivré six passes décisives. Les expected goals et expected assists, qui évaluent la probabilité de but et de passe décisive en fonction d'une situation sur le terrain, viennent confirmer le renouveau de Payet.

Entre janvier et mars, Payet tournait à 0,16XGoals et 0,23XAssists par match, contre 0,48XGoals et 0,45XAssists depuis l'arrivée de Sampaoli. "J'ai été efficace on va dire, c'est ce qu'on me demande à mon poste, que ce soit dans le jeu ou devant le but. C'est bien pour moi et pour toute l'équipe", a confirmé Payet au micro de Canal+ après le match contre Reims.

· Une équipe beaucoup plus dangereuse

Ces expected goals permettent également d'appréhender l'évolution de l'OM sous Sampaoli avec une équipe qui se procure davantage d'occasions. Sur les 18 premiers matchs de la saison, sous les ordres d'André Villas-Boas, Marseille tournait à 1,42XG par match. Pire, lors des neuf matchs de Nasser Larguet en Ligue 1, l'OM était descendu très bas, à 0,5XG par match.

Avec Sampaoli, le constat est différent. Après sept rencontres, l'OM se retrouve à 1,61XG par match. Un changement considérable lié aux velléités offensives de l'entraîneur argentin. "On a confiance en lui, il y a du jeu et des buts (avec lui, ndlr). On en met trois ce soir. Il arrive à nous libérer (...). Il a apporté sa petite touche", indiquait Payet au micro de Canal+ vendredi soir.

Les joueurs de l'OM se procurent plus d'occasions dangereuses sous Sampaoli et sont également plus réalistes, avec quinze buts marqués en sept matchs, dont neuf sur les trois derniers. Des statistiques qui permettent au club d'occuper provisoirement la 5e place du classement, qualificative pour la Ligue Europa.

"Ça va être difficile de garder le même pourcentage de points mais on travaille tous les jours pour trouver une identité collective", a assuré Sampaoli hier soir en conférence de presse. Car une donnée difficilement quantifiable se ressent également du côté de Marseille depuis l'arrivée de Sampaoli. Les joueurs travaillent énormément au quotidien pour tenter d'imposer le style de jeu de l'Argentin.

DM