RMC Sport

Nice se prépare à accueillir Galtier

La fin du feuilleton approche. Christophe Galtier, encore sous contrat avec le LOSC, est attendu à Nice dans quelques jours.

"Si c’est pour parler mercato ou entraîneur, rappelez-moi la semaine prochaine." Le Président Jean-Pierre Rivère, lui aussi, joue la montre alors que tout semble indiquer que Christophe Galtier sera le nouvel entraîneur de l’OGC Nice la saison prochaine.

Le nom du technicien lillois est dans les tuyaux azuréens depuis de nombreux mois et l’intérêt concret ne date pas de la fin de saison, les négociations ayant été entamées en amont. Un accord entre Galtier et l’OGC Nice a même été signé, noir sur blanc, mais celui-ci n’a aucune valeur sur le plan juridique auprès de la Ligue et un accord moral ne suffit pas à pour officialiser la chose. D’autant plus que le natif de Marseille est encore sous contrat avec le LOSC et ce pour un an encore.

Galtier à Nice pour 2ou 3 millions?

Olivier Létang aimerait le conserver mais sait qu’il est impossible de le retenir. Perdre son entraîneur serait un déchirement mais gratuitement, certainement pas, surtout que la saison prochaine ne s’annonce pas au mieux. Dans les caisses, l’avenir du club nordiste, devant vendre pour 100 millions d’euros, ne promet pas des jours radieux.

Sur le banc, le président lillois a conscience que trouver mieux sera tâche ardue quant au terrain, certains joueurs, malgré la qualification en Ligue des champions, seront tentés de partir. Dans une lettre envoyée à l’OGC Nice, Olivier Létang demandait 18 millions d’euros pour s’attacher les services du coach champion de France, un coup d’épée dans l’eau. La somme avoisinerait les 2 voire 3 millions.

Le pouvoir de séduction de Julien Fournier

De son côté Christophe Galtier reste muet, attentiste, laissant les deux camps s’entretuer, désormais enivré du chant des sirènes azuréennes plus séduisant que celui d’autres équipe plus expérimentées.

Lyon était d’abord en pole position pour l’accueillir mais la lutte pour le titre dont faisait encore partie l’OL en mars a fait que les discussions ont été gelées. Nice en a alors profité pour sauter sur l’occasion via la relation privilégiée entre Julien Fournier, le directeur sportif azuréen, et le principal intéressé.

Les dirigeants niçois Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier
Les dirigeants niçois Jean-Pierre Rivère et Julien Fournier © Icon Sport

Le 25 mai dernier, les dirigeants lyonnais recevaient Christophe Galtier, le coach sortait déçu de l’entretien et rejoignait son domicile dans le sud de la France ou l’attendait... Julien Fournier, pour un dernier tour de charme. Entre temps, les regards anglais se sont aussi braqués sur le technicien lillois lorsqu'Everton en a fait une de ses priorités pour remplacer Carlo Ancelotti mais le coach lillois attendait peut-être mieux.

À ce jour, le Gym se sait en position de force. Le club a la parole du technicien et il flotte au centre d’entraînement de la Plaine du Var comme une odeur de sérénité. Le planning a récemment été modifié, la reprise initialement programmée le 25 juin a été déplacée au 28.

Son nom cité dans les négociations

En cette période de mercato, le nom du futur entraineur est un argument solide dans les négociations car les joueurs se préparent eux aussi à accueillir leur nouveau chef de troupe dont ils connaissent l’identité. Dans ce sens, l’option d’achat de Jean-Clair Todibo, prêté par le FC Barcelone, a été levée à hauteur de 8,5 millions d’euros sans bonus.

Ce matin, la Voix du Nord annonçait l’arrivée d’Eduardo Parra, ex-préparateur physique du LOSC, en Côte d’Azur. Les supporters niçois sont à bout, depuis plusieurs mois, attendant avec impatience l’officialisation de Christophe Galtier à l’OGC Nice. Pas un jour sans que le club soit interpellé sur les réseaux sociaux d’un "Annonce Galtier". Leur vœu est sur le point d’être exaucé.

Clément Brossard avec EJ, JB et LT