RMC Sport

OM-PSG: la banderole des ultras parisiens en "soutien" à Eyraud

Présents à l’aéroport pour le départ des joueurs du PSG en direction de Marseille ce dimanche, les ultras parisiens ont taclé leurs homologues phocéens en dévoilant une banderole favorable à Jacques-Henri Eyraud.

L’ennemi de mon ennemi est mon ami. Et à ce petit jeu, les supporters du PSG semblent se régaler du conflit entre les ultras marseillais et Jacques-Henri Eyraud. Réunis à l’aéroport du Bourget pour soutenir l’équipe de Mauricio Pochettino avant le Classique prévu ce dimanche au Vélodrome (21h), les fans franciliens ont eu petit message à l’attention du président de l’OM.

"L’OM du chaos, des magouilles,… soutien à JHE", ont ainsi écrit les supporters parisiens sur une banderole. Une allusion des plus explicites aux récents incidents du week-end dernier, avec les heurts à la Commanderie, et à la réponse apportée par le dirigeant du club marseillais. 

Principale cible de la colère du peuple olympien, Jacques-Henri Eyraud avait défendu sa vision de l'OM en utilisant ces mots. "Deux visions de l’OM s’affrontent. Il y a une vision de l’OM qu’on connaît, qui a fait des grandes choses, qui a gagné des titres, connu des grands succès, mais de l’OM du chaos, de l’OM de vingt entraîneurs en vingt ans, de l’OM parfois des magouilles, de la chronique judiciaire, de l’OM des affaires", avait-il expliqué avant d’exposer sa propre vision "de l’OM qu’on essaie de développer": "C’est un OM transparent, un OM ouvert, un OM qui ne peut accepter ce genre de déviance".

Un Classique sous haute surveillance

Une semaine après la saillie médiatique de Jacques-Henri Eyraud, les ultras du PSG continuent donc de s’en réjouir. Ce dimanche, le 100e Classique de l’histoire se déroulera avec un important dispositif de sécurité. 

Pas moins de 400 policiers seront ainsi mobilisés afin de garantir la protection de tous les acteurs de choc de la 24e journée de Ligue 1. Aussi bien celle des joueurs parisiens de Mauricio Pochettino pendant leur bref séjour à Marseille que celle de l’équipe dirigée ce dimanche par Nasser Larguet

Si à Paris, les fans ont chauffé le groupe francilien, où figure bien Neymar, à grand renforts de chants et de fumigènes, les supporters marseillais ont organisé une réunion avec leurs joueurs ce samedi. Un instant d’échanges et d’apaisement en présence des leaders des principaux groupes d’ultras, afin de rappeler leur soutien à l’équipe avant un Classique bouillant.

JGL avec Loïc Tanzi