RMC Sport

Pochettino, Kovac, Sampaoli... les salaires que toucheraient les entraîneurs de Ligue 1

Mauricio Pochettino, mieux payé que son prédécesseur au PSG Thomas Tuchel, domine largement, d'après L'Équipe, le classement des rémunérations des entraîneurs de Ligue 1. Niko Kovac (Monaco) et Jorge Sampaoli (OM) complèteraient le podium. Pascal Plancque fermerait la marche.

Paris a accru sa domination sur ce classement. L'Équipe révèle dans son édition de ce vendredi des estimations des salaires perçus par les vingt entraîneurs de Ligue 1. L'occasion de confirmer ces chiffres déjà révélés en janvier: Mauricio Pochettino se serait engagé avec le Paris Saint-Germain sur un contrat à 940.000 euros brut par mois. Ce qui correspondrait à 525.000 euros net, sans prendre en compte les primes individuelles et collectives. Des émoluments bien supérieurs à ceux de Thomas Tuchel, qui se situaient autour de 625.000 euros brut.

Loin derrière l'Argentin du PSG, Niko Kovac serait le deuxième coach le mieux payé du championnat. Le Croate percevrait 400.000 euros à l'AS Monaco, avec les avantages fiscaux que permettent la législation de la Principauté. Sur la troisième marche du podium: Jorge Sampaoli, à qui l'Olympique de Marseille verserait 300.000 brut par mois. Le Français le mieux loti semble être Rudi Garcia, qui serait rétribué par l'Olympique Lyonnais à hauteur de 280.000 euros.

Genesio mieux payé que Stéphan

L'entraîneur le moins bien payé de Ligue 1 se trouve à Nîmes. Le quotidien croit savoir que Pascal Plancque, intérimaire après la mise à l'écart de Jérôme Arpinon, ne touche que 7.000 euros par mois. Cette somme, non seulement très éloignée des standards du reste de l'élite, est aussi inférieure de près de 10.000 euros au minimum requis par la charte du football professionnel.

À l'inverse du Nîmes Olympique, qui a donc fait quelques économies sur sa masse salariale, le Stade Rennais l'a semble-t-il sensiblement augmentée avec son changement d'entraîneur. Bruno Genesio aurait été recruté pour 150.000 euros brut par mois, contre 110.000 pour Julien Stéphan, qui a démissionné le 1er mars.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport