RMC Sport

PSG: un policier sanctionné après le cambriolage chez Di Maria?

Un policier devrait être prochainement sanctionné par sa hiérarchie pour avoir pris des photos lors de son intervention après le cambriolage au domicile d’Angel Di Maria, dimanche soir.

La fuite n’a pas du tout été appréciée. Après le cambriolage au domicile d’Angel Di Maria dimanche, une photo de l’intervention policière avait rapidement été diffusée sur les réseaux sociaux. Un geste indécent très mal perçu par le PSG, mais aussi dans les rangs de la police. Selon L’Equipe, elle proviendrait d’un membre de la compagnie départementale d’intervention de nuit arrivée la première sur les lieux avant l’intervention de la Brigade de répression du banditisme (BRB). Le policier a été identifié et va être prochainement sanctionné. Il risque un blâme ou un avertissement.

Le home-jacking s’est déroulé dimanche soir alors qu’Angel Di Maria disputait le match entre le PSG et Nantes (1-2). Il avait été remplacé dès l’heure de jeu par Mauricio Pochettino qui lui avait appris la nouvelle au moment de sa sortie du terrain. L’entraîneur parisien avait été alerté quelques minutes plus tôt par Leonardo, directeur sportif du club parisien.

La police avait été appelée une heure plus tôt

Le ou les malfaiteur(s) seraient entrés chez Di Maria par une salle de sport située au sous-sol alors que sa femme et ses filles étaient présentes au rez-de-chaussée. Ils auraient ensuite emprunté un ascenseur pour monter au deuxième étage et dérobé le contenu d’un coffre-fort. Le montant du préjudice serait estimé à 500.000 euros. La femme de l’international argentin, qui n’a pas croisé le ou les cambrioleur(s), avait été extrêmement choquée par cette intrusion.

Selon L’Equipe, celle-ci aurait pu être évitée. La police avait en effet été alertée une heure plus tôt par des voisins leur signalant la présence de personnes dans leur jardin. Une équipe s’était rendue sur place, sans rien trouver d’anormal. L’agent de sécurité de la famille Di Maria avait également inspecté les lieux. Il avait finalement rappelé la police une heure plus tard pour leur signifier le vol des objets de valeur.

La maison du père de Marquinhos, située à proximité, a également été victime d’un cambriolage le même soir. Les agresseurs se seraient trompés d’adresse, pensant viser le domicile du défenseur brésilien. Ils sont tombés sur son père, accompagnés de deux de ses filles. Les trois personnes ont été enfermées dans une pièce par les visiteurs qui avaient auparavant agressé le père du capitaine parisien.

NC