RMC Sport

Chelsea-Lille: les Dogues s'inclinent de deux buts à Stamford Bridge, exploit obligatoire au retour

Lille a perdu sur le terrain de Chelsea (2-0) ce mardi lors du huitième de finale aller de Ligue des champions. Kai Havertz et Christian Pulisic ont offert la victoire aux Blues mais les Lillois de Renato Sanches et Jonathan Bamba n’ont pas démérité et gardent espoir avant le match retour à domicile.

On promettait l’enfer aux Lillois lors de ce déplacement à Chelsea pour le match aller des huitièmes de finale de Ligue des champions. Mais si les Dogues ne sont pas au mieux en Ligue 1, ils montrent à chaque fois un autre visage sur la scène européenne. Cela n’a pas suffi à éviter la défaite ce mardi face aux Blues (2-0) mais le Losc n’a pas été totalement dépassé par le club anglais.

"A ce niveau-là il faut être plus agressif, plus dangereux et plus efficace quand tu as de bonnes situations, a regretté José Fonte au micro de RMC Sport après cette défaite lilloise. La différence on l’a vue quand Chelsea a eu des bonnes possessions, ils ne les ont pas ratées. A ce niveau c’est comme ça. Mais on a montré qu’on pouvait se battre contre eux. On a le deuxième match, on va bien le préparer pour faire mieux chez nous avec nos supporters. Ce sera à onze contre onze, on va voir. Ils sont les tenants du titre et champions du monde, c’est une des meilleures équipes du monde. Ce n’est pas facile de jouer contre Chelsea. On sait très bien que cela sera un match difficile mais on a montré qu’on pouvait se battre. Il faut faire mieux au deuxième match et tout donner pour faire une surprise chez nous."

>> Chelsea-Lille (2-0), l’après-match en direct

Havertz n’a pas perdu de temps

D’entrée, Lille a laissé la possession du ballon aux Blues et les protégés de Thomas Tuchel ont su se montrer dangereux. Sur un bon centre de Cesar Azpilicueta venu du côté gauche de la défense nordiste, Kai Havertz a surgi au premier poteau. Mais la déviation de l’Allemand du bout du pied est passée au-dessus des buts de Léo Jardim (0-0, 4e).

Quelques instants plus tard, Kai Havertz s’est encore infiltré sur le côté gauche lillois et a forcé le gardien du Losc à sortir un superbe arrêt pour dévier sa frappe. Sur le corner suivant tiré par Hakim Ziyech, l’Allemand s’est retrouvé libre de tout marquage et a marqué le premier but du match d’une belle tête smashée. Cette fois, Léo Jardim n’a rien pu faire et Lille a pris du retard (1-0, 8e).

Après ce but rapide, Lille a immédiatement tenté de réagir. Coup sur coup Zeki Celik et surtout Renato Sanches ont mis en danger la défense londonienne. Sur un centre du Portugais, Antonio Rudiger a forcé Edouard Mendy à sortir une parade réflexe remarquable (1-0, 11e). Malgré leur but de retard, les Dogues n’ont pas baissé les bras. Sans une belle anticipation d’Edouard Mendy, Jonathan Bamba aurait même pu égaliser sur un ballon en profondeur.

Mais face à une équipe de Chelsea supérieure techniquement, le Losc s’est encore fait peur sur une belle volée de Marcos Alonso bien captée par Léo Jardim ou sur une récupération haute de N’Golo Kanté mal exploitée par Hakim Ziyech (1-0, 29e).

Sanches et Bamba n’ont rien lâché

Tout juste revenu de blessure et avec seulement huit minutes dans les jambes avant ce huitième de finale à Stamford Bridge, Renato Sanches a montré de belles choses. Très juste techniquement le Portugais a réussi à transpercer les lignes et a tenu la dragée haute à un excellent N’Golo Kanté. Aligné à droite, Renato Sanches a apporté du danger dès lors qu’il a repiqué dans l’axe.

>> Le meilleur de la Ligue des champions c’est sur RMC Sport

Jonathan Bamba face à Cesar Azpilicueta lors de Chelsea-Lille en Ligue des champions, le 22 février 2022
Jonathan Bamba face à Cesar Azpilicueta lors de Chelsea-Lille en Ligue des champions, le 22 février 2022 © AFP

L’autre Lillois qui s’est illustré ce mardi se nomme Jonathan Bamba. Pas impeccable dans son replacement défensif où il a souvent laissé Tiago Djalo seul face aux attaques des Blues l’ailier des Dogues a remporté son duel face à Cesar Azpilicueta dans le couloir gauche.

Souvent dépassé par la vitesse du Français, le défenseur espagnol de Chelsea a eu du mal à le canaliser. Malheureusement, Jonathan Bamba a manqué de justesse sur ses passes dans les zones de vérité et ses efforts n’ont pas entraîné assez d’occasions pour le Losc.

Les Dogues devront (enfin) marquer pour croire à un exploit

Rapidement menés au score, les Lillois n’ont pas refusé le jeu et auraient peut-être mérité de marquer ce but pour récompenser leurs belles intentions. Mais ce petit but n’est jamais arrivé.

Pire, sur un contre éclair c’est Chelsea qui est parvenu à doubler la mise. Lancé dans une énième percée plein axe, N’Golo Kanté a remonté toute la moitié de terrain du Losc avant de servir Christian Pulisic. D’un subtil ballon piqué, l’Américain de 23 ans a marqué le but du break et donné plus d’ampleur à la victoire des Blues (2-0, 63e).

Jocelyn Gourvennec avait choisi de densifier son milieu de terrain à Stamford Bridge en laissant Burak Yilmaz sur le banc, le technicien breton pourrait bien relancer le buteur turc lors du match retour, le 16 mars prochain au Stade Pierre Mauroy de Lille (en direct sur RMC Sport 1). Aligné seul en pointe ce mardi, Jonathan David a souvent décroché et n’a finalement eu que très peu de ballons dans la surface anglaise.

Trop peu pour briller, et surtout trop peu pour marquer ce but qui aurait transformé cette défaite cruelle en bon résultat. Si Chelsea a cadré quatre de ses huit tirs, Lille a terminé le match avec deux tentatives cadrées (sur quinze tirs). Battus à l’extérieur par le tenant du titre, les Dogues peuvent encore croire à une qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions. Mais pour cela il faudra se montrer plus efficace dans le surface d’un Edouard Mendy pas assez inquiété dans son jardin de Stamford Bridge.

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport