RMC Sport

Manchester City-PSG en chiffres: comment Paris s'est fait manger par les Skyblues

Le PSG s’est incliné contre Manchester City mercredi soir en Ligue des champions (2-1) validant sa place en huitième mais abandonnant tout espoir de première place du groupe. Les Parisiens ont surtout souffert offensivement, incapables de créer du danger. Une impression confirmée par les statistiques.

Malgré sa défaite contre Manchester City (2-1), Paris est qualifié pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, laissant cependant filer tout espoir de terminer en tête du groupe. Mais offensivement, le PSG n’y était pas contre les Cityzens mercredi soir. La preuve en chiffres.

10 ballons dans la surface adverse

Face à City, les Parisiens se sont peu approchés du but adverse. C’était surtout flagrant en première période: Paris a touché trois ballons dans la surface de Manchester City, quand les joueurs de Pep Guardiola en ont eu... 23 dans la surface adverse.

Le but de Kylian Mbappé au retour des vestiaires (50e) a un temps fait illusion mais le PSG n’a pas réussi à inverser la tendance. En 90 minutes, les Parisiens n’ont bénéficié que de dix ballons dans la surface, quand les Skyblues en ont eu 38. Ce fossé entre les deux équipes est également mis en évidence par la heatmap du match, où on perçoit que l'activité principale de l'équipe de Mauricio Pochettino se situait... à défendre dans sa surface ou sa moitié de terrain.

Seulement sept tirs

Les Parisiens n’ont tiré que sept fois contre Manchester City: deux tirs cadrés, trois non-cadrés et deux tirs stoppés. Pendant ce temps-là, les Anglais ont eu tiré 16 fois, soit plus du double. Le PSG n’a également eu aucun corner, quand Manchester City en a tiré sept.

Un chiffre confirme encore à quel point les Parisiens ont reculé. Le gardien Keylor Navas a touché plus de ballons (43) que Kylian Mbappé (42). Cela montre également que, pressés très haut par la défense des Anglais, les Parisiens ont multiplié les relances courtes, toujours en difficulté au milieu du terrain, en l’absence de Marco Verratti, annoncé apte puis forfait à quelques heures de la rencontre.

L'écart de kilomètres parcourus

Presque inoffensifs (Mbappé a malgré tout ouvert le score et Paris a mené pendant un quart d’heure), les joueurs du PSG n’ont pas été ultra-dominés toute la rencontre. Ils n’ont en tout cas pas été privés de ballons. Même si la possession penche en la faveur des Cityzens, elle n’a pas été à sens unique: 55% pour Manchester City, 45% pour Paris. Mais les Parisiens n'ont pas fait grand chose du ballon. Les joueurs de Mauricio Pochettino ont également un peu moins couru que leurs adversaires: 111,7 km pour les hommes de Pep Guardiola, contre 105,3 km pour le PSG.

LL