RMC Sport

PSG-Leipzig: Mbappé et Messi sauvent Paris

Grâce à un doublé de Lionel Messi, et surtout une performance XXL de Kylian Mbappé, le PSG a battu le RB Leipzig ce mardi soir en Ligue des champions (3-2, sur RMC Sport 1). Mais dans le jeu, le leader du championnat de France a encore été mis en difficulté... Découvrez le résumé du match en vidéo.

Difficile de dire si elle est bonne ou mauvaise, mais c'est presque devenu une habitude pour le PSG. Après avoir souffert contre Manchester City il y a trois semaines en Ligue des champions, mais décroché la victoire (2-0), Paris a de nouveau souffert contre le RB Leipzig ce mardi soir au Parc des Princes. Et devinez quoi? Il s'est de nouveau imposé (3-2).

Grâce à un doublé de Lionel Messi et surtout un festival de Kylian Mbappé, deux touches de lumière dans une prestation d'ensemble relativement terne, le club de la capitale reprend donc la tête de son groupe A après la victoire de City à Bruges (5-1). Il compte désormais un point de plus que les Skyblues, trois d'avance sur les Belges, et voit les huitièmes de finale se profiler avec une sérénité presque paradoxale.

>>> Abonnez-vous à RMC Sport pour regarder les clubs français en Ligue des champions

Mbappé et Messi, deux individualités pour se sauver

Paradoxale, car devant son public, le PSG s'est encore fait peur. Malgré une ouverture du score précoce de Kylian Mbappé sur une passe en profondeur de Julian Draxler (1-0, 9e), André Silva a égalisé pour Leipzig dans le premier acte (1-1, 28e) avant que le piston français Nordi Mukiele ne donne l'avantage aux Allemands à l'heure de jeu (2-1, 67e). Vu le tableau des scores, vu la physionomie du match, Paris semblait alors se diriger vers un revers embarrassant. Mais voilà. Mauricio Pochettino a encore pu compter sur ses individualités pour s'en sortir. Ses individualités, et plus précisément le talent de Mbappé. Qui, en l'absence de Neymar, a tout simplement offert deux buts sur un plateau à Lionel Messi.

A la 67e, le champion du monde français a d'abord profité d'une mauvaise transmission d'Adams pour accélérer sur la droite de la surface et délivrer un bijou de passe en retrait pour le sextuple Ballon d'or, qui n'avait plus qu'à conclure (2-2). Et quelques minutes plus tard, Mbappé a poussé le Marseillais Mohamed Simakan à l'accrocher dans la surface, pour obtenir un penalty. Transformé d'une panenka par son camarade argentin (3-2).

Le numéro 7 du PSG aurait lui aussi pu inscrire un doublé en toute fin de partie. Mais contrairement à Messi, il n'a pas réussi à marquer le penalty obtenu par Hakimi (90e+4).

La victoire, mais la manière ?

La victoire est là, donc, et c'est évidemment une bonne chose pour le Paris Saint-Germain. Mais au-delà du résultat, le leader du championnat de France a rappelé par sa performance du soir qu'il peine souvent à maîtriser les débats au très haut niveau européen, et à museler ses adversaires. Certes, il a eu la possession ce mardi, ce qui n'avait pas été le cas contre le City de Guardiola. Mais il a encore concédé plus d'occasions dangereuses qu'il n'en a obtenues (16 tirs à 13 pour Leipzig).

Avant l'ouverture du score parisienne en début de partie, Keylor Navas - de retour dans les buts - a ainsi dû sortir plusieurs arrêts, notamment face à Laimer, André Silva a également frappé sur le poteau parisien avant son but (26e), et il s'en est fallu de peu pour que Christopher Nkunku ne vienne doubler la mise après avoir enrhumé un très fébrile Presnel Kimpembe (42e).

Alors oui, le PSG a tout à fait le droit d'assumer ce style, de se dire que quoi qu'il arrive, il arrivera toujours à punir ses adversaires grâce à ses génies offensifs, grâce aux sauvetages de Marquinhos ou la vista de Verratti. Ses résultats sur la scène européenne depuis deux ans parlent pour lui. Mais on peut aussi considérer qu'avec un tel effectif, il est possible de bien mieux faire dans le contenu.

C.C.