RMC Sport

Super League: deux clubs français espérés "au minimum" chaque année

Absents à la création de la compétition, les clubs français sont toujours espérés par la Super League qui devraient leur accorder deux places chaque année.

L’absence du Bayern Munich et du PSG parmi les membres fondateurs de la Super League a pu surprendre. Jusqu’ici, le club francilien a refusé de prendre part à la compétition lancée pour concurrencer l’UEFA et la Ligue des champions.

Profitant de la démission du turinois Andrea Agnelli, Nasser al-Khelaïfi a même pris du galon en devenant de fait le boss exécutif de l’Association européenne des clubs (ECA).

>> La crise de la Super League: les infos en direct

Si le champion de France en titre s’est pour l’instant montré fidèle à la C1 et en harmonie avec la position de la FFF et de la LFP, les clubs tricolores pourraient quand même avoir des représentants en Super League. C’est en tout cas la volonté des organisateurs de l’épreuve dissidente.

La Super League rêve d’attirer deux clubs français

Selon les informations de l’AFP, citant une source proche des clubs fondateurs, chaque édition du mini-championnat accueillerait "au minimum deux clubs français". C’est du moins ce que désire la Super League.

La source proche des douze clubs frondeurs de la Super League ne précise toutefois pas l’identité ou même le mode de sélection des clubs tricolores désirés. L’une des hypothèses serait par exemple que le vainqueur de la Ligue 1 puisse être qualifié pour cette nouvelle épreuve. A condition, donc, que le champion de France choisisse la Super League au détriment de la Ligue des champions.

>> La Ligue des champions est à retrouver sur RMC Sport

dossier :

La Super League

JGL