RMC Sport

Premier League: Tyson Fury se paie Manchester United après sa défaite dans le derby

Champion du monde WBC des poids lourds, Tyson Fury sait de quoi il parle lorsqu’il s’agit de don de soi. Le combattant britannique, fan de Manchester United, s’est emporté contre des Red Devils sans saveur après leur défaite face au voisin City (0-2), samedi.

Tyson Fury ne met pas de violents uppercuts que sur les rings. Il l’a prouvé encore ce week-end après la dernière défaite à domicile de Manchester United, dont le boxeur est un grand fan. Habitué à commenter l’actualité des Red Devils, le champion du monde WBC des poids lourds n’a semble-t-il que peu goûté à leur revers lors du derby face à l’ennemi juré Manchester City (0-2).

Une cuisante défaite en match de la 11e journée de Premier League, qui place les partenaires de Cristiano Ronaldo hors du top 5. Surtout, c’est la manière qui n’a pas plu au "Gipsy King", alors que les Mancuniens ont livré l’une de leurs plus faibles prestations cette saison, au pire des moments. "Après la défaite d’aujourd’hui contre City, il me semble juste de dire que United a subi une pire raclée que Deontay Wilder a pu prendre lors de tous ses combats contre moi", a lâché sur Instagram celui qui a remporté il y a un peu moins d’un mois un combat d’anthologie contre son grand rival sur les rings.

Fury pointe l’absence de "mentalité de vainqueur"

Le Britannique de 33 ans, né à Wythenshawe dans la banlieue sud de Manchester, est allé plus loin dans sa critique de la performance des joueurs d’Ole Gunnar Solskjær, pointant du doigt leur manque d’investissement sur le terrain. "Nous nous sommes absolument écrasés là-bas, et je pense que c’est en partie parce que, les joueurs – sans vouloir manquer de respect à aucun d’entre vous –, il ne me semble pas que vous creusiez profondément pour essayer de remporter ces matches", a analysé le combattant encore invaincu en carrière (33 victoires, 1 nul).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Premier League

Avant de poursuivre sa comparaison avec ses propres combats, invoquant à nouveau ses affrontements contre Wilder et l’importance de disposer d’une "mentalité de vainqueur". Peu de doute sur le fait que Fury semble être un soutien de moins pour l’entraîneur norvégien des Mancuniens, que l’on sait sur la sellette après cette quatrième défaite en Premier League cette saison.

Romain Daveau Journaliste RMC Sport