RMC Sport

Mondiaux de natation: pas de médaille ni de podium… bien mauvaise journée pour les Bleus de Marchand

Pas de passe de quatre pour Léon Marchand, un relais masculin décevant, Florent Manaudou à la trappe… La sixième journée des Championnats du monde de natation n’a pas souri au clan tricolore, jeudi, malgré les éclaircies Marie Wattel et Mélanie Hénique.

Sur un nuage depuis le début de ces Mondiaux de natations à Budapest, l’équipe de France a connu une soirée sans ce jeudi. Si au vu des forces en présence, les Tricolores avaient peu de chances d’ajouter une septième breloque à leur bilan hongrois, les Bleus sont repartis totalement bredouilles de cette sixième journée de compétition.

Sensation française de la compétition, le triple médaillé Léon Marchand n’est pas parvenu à se montrer décisif au sein du relais 4x200m nage libre. Avec Jordan Pothain, Roman Fuchs et Hadrien Salvan, le nageur de 20 ans n’a pu faire mieux qu’une 7e place (7’08’’78). Les Américains de Drew Kibler, Carson Foster, Trenton Julian et Kieran Smith, avec un temps de 7’00’’24, ont survolé la finale et creusé l’écart au tableau des médailles (14e titre mondial depuis le début de la compétition, 32 médailles au total).

>> Revivez la journée de jeudi en direct

Wattel et Hénique en finale du 50m papillon

Attendue sur la première course à enjeu côté français, Marie Wattel, qui avait décroché sur le fil sa qualification pour la finale la veille et estimait qu'elle n'était pas au niveau pour remporter une médaille, a terminé 7e du 100 nage libre, avec un chrono de 53’’60. C’est l’Australienne Mollie O’Callaghan qui s’est imposée en 52''67, son deuxième titre en Hongrie après celui glané avec le relais australien du 4x100m samedi.

De retour dans les bassins une grosse heure plus tard pour les demi-finales 50m papillon, Wattel a retrouvé le sourire en décrochant sa place pour la finale de vendredi. Avec un chrono de 25’’56, elle termine 6e des demies et sera accompagnée de Mélanie Hénique, 3e chrono (25’’41). La dossiste française Emma Terebo n’est pas parvenue à se hisser en finale du 200m dos, ne signant que le 12e temps des demies (2’11’’77).

Manaudou: "Ça permet de remettre les idées en place"

Le champion olympique 2012 Florent Manaudou a lui été éliminé en demi-finales du 50m nage libre. Médaillé d’argent sur 50m nage libre aux Jeux de Tokyo l’été dernier, il a terminé avec un décevant 11e temps des demies avec un chrono de 21’’95. "C'est mon niveau du jour. Ça permet de remettre les idées en place, a réagi au micro de France 4 le quadruple champion du monde en grand bassin (un titre en 2013, trois en 2015), qui ne s'attendait pas à faire des miracles. Ça prouve que le talent ne suffit pas et qu'il faut bosser. J'ai moins travaillé donc ça ne passe pas."

Au sortir de la même course, son compatriote Maxime Grousset a signé le 8e temps à égalité parfaite avec le Brésilien Bruno Fratus (21’’83). Les deux nageurs se sont départagés dans un barrage dans la soirée, et c'est le Français, plus rapide en 21''59 (record personnel), qui a validé son ticket pour la finale programmée vendredi. Mewen Tomac (1'56''35) a pris la 5e place du 200m dos, remporté par l'Américain Ryan Murphy.

Romain Daveau