RMC Sport

XV de France: "Un grand défi", Galthié réagit au tirage "difficile" de la Coupe du monde 2023

Fabien Galthié a réagi ce lundi au tirage au sort de la Coupe du monde 2023 de rugby. Le sélectionneur du XV de France est impatient de s’attaquer à l’ogre néo-zélandais dès la phase de poules.

Bernard Laporte n’a de cesse de le répéter, le tirage au sort a constitué le premier jour de la Coupe du monde 2023 de rugby. Tombés dans la poule A, les Bleus défieront la Nouvelle-Zélande, l’Italie et deux autres nations.

Fabien Galthié, sélectionneur des Bleus, a livré son ressenti après un tirage au sort plutôt clément (sur le papier) pour l’hôte tricolore. 

"Mon premier sentiment c’est d’abord de connaître notre groupe et les quatre matchs que l’on va avoir pour se qualifier et sortir en quarts de finale, a lancé le technicien au micro des organisateurs. On peut à peu près identifier la Nouvelle-Zélande et l’Italie bien sûr, Amérique 1 ce sera le Canada ou les Etats-Unis. Afrique 1 on imagine que cela sera sûrement la Namibie. Il y a aussi le Maroc ou le Kenya qui peuvent se qualifier ou peut-être encore la Tunisie."

"Pourquoi pas jouer la Nouvelle Zélande ouverture"

Battue par la Nouvelle-Zélande lors des groupes de la Coupe du monde 2011, puis à nouveau en finale, la France pourrait bien choisir de les jouer en ouverture du Mondial 2023.

"On pense que l’équipe sera prête pour la compétition. Ça va être un groupe difficile. La Nouvelle Zélande est un des favoris de la compétition, elle l’a gagné trois fois dans son histoire, elle est toujours dangereuse. L’Italie continue de progresser, a poursuivi Fabien Galthié. […] Pourquoi pas jouer la Nouvelle Zélande en match d’ouverture. C’est excitant, une très belle équipe, tout le monde aime les All Blacks alors pourquoi pas les jouer d’entrée."

Le XV de France face au "mythe" des All Blacks

Premier champion du monde de l’histoire, la Nouvelle-Zélande également signé un superbe doublé en 2011 et 2015.

Fabien Galthié veut y croire même si la tâche sera immense pour les Bleus face des joueurs kiwis invaincus en phase de poules.

"Les All Blacks dans notre univers, c’est une équipe trois fois championne du monde et elle est toujours présente pour cette compétition, a encore indiqué le sélectionneur du XV de France. Tous les ans, c’est une équipe qui perd peu de matchs, qui tes très compétitive, c’est un mythe. Nous avons un grand défi qui se présente à nous dès les matchs des poules, un grand défi."

JGL avec Jean-François Paturaud et Wilfried Templier