RMC Sport

XV de France: Galthié tente de rassurer les joueurs libérés

Fabien Galthié, sélectionneur de l’équipe de France, a tenté de rassurer les 14 joueurs libérés chaque semaine dans leur club après les entraînements avec les Bleus auparavant. Il leur envoie un message.

Le confort provoque parfois quelques picotements. Et Fabien Galthié en a bien conscience. Le sélectionneur du XV de France a profité d’une question sur l’intégration de Uini Atonio dans l'équipe pour affronter la Géorgie (dimanche, 14h à Bordeaux) pour déminer la polémique sur le cas des 14 joueurs libérés dans leurs clubs chaque semaine. Grâce à la convention passée entre la FFR et LNR, il dispose de 42 joueurs pour préparer le match du week-end, avec l’obligation de rendre à leurs clubs ceux qu’il ne retient finalement pas.

Après s’être entraîné et avoir participé à la séance à haute intensité, les non élus quittent Marcoussis jeudi, accompagnés de leur déception légitime. D’autant que ce souvent les mêmes qui partent puisque seul Uini Atonio, titularisé face à la Géorgie, fait son entrée dans le groupe, par rapport au match contre l'Argentine (29-20).

"C’est intéressant de parler des joueurs supplémentaires et de nos 14 joueurs que l’on relâche, a déclaré Galthié. Sur notre philosophie et notre pédagogie, la présence de nos 42 meilleurs joueurs français nous permet de travailler de manière optimale. Il faut saluer leur présence et le fait qu’on leur annonce qu’ils rentrent le mercredi soir."

"On partage la déception qu’ils ressentent"

Il poursuit en leur adressant un message d’espoir. "Ces joueurs savent très bien que s'il y a un blessé, ils jouent, argumente l’entraîneur. Killian Geraci sait très bien que s’il y a un blessé au poste 4, c’est pour lui. En cas de blessure, Dylan Cretin sait que le poste de troisième ligne est pour lui. Même chose Ibrahim Diallo, Alexandre Bécognée ou Brice Dulin. Ces joueurs se préparent le mardi et le mercredi avec le collectif à 140 mètres par minute, avec des intensités maximales, à répondre présent. Il est important de signaler que nous les préparons à l’équipe de France."

Fabien Galthié conclut en indiquant ne pas prendre un grand plaisir à annoncer la nouvelle aux joueurs invités à rentrer en club. "Lorsque nous appelons Thierry Paiva pour lui dire qu’il ne viendra pas, il est très déçu parce qu’il avait envie de venir, illustre-t-il. Wilfrid Hounkpatin est aussi très déçu quand nous l’appelons. Baptiste Couilloud s’est blessé et Clovis Le Bail attendait qu’on l’appelle. Une cinquantaine de joueurs sont mobilisés pendant la compétition pour l’équipe de France et sont prêts à y répondre. On partage avec eux ce qu’ils nous disent et la grande déception qu’il ressente de ne pas nous rejoindre."

NC avec JFP