RMC Sport

Toulouse-Racing 92: le Stade Toulousain au bord de l'élimination après son revers face au Racing

-

- - AFP

Battu au Stadium (8-10) ce dimanche par le Racing 92 en match de la 24e journée de Top 14, le Stade Toulousain n'a plus qu'une infime chance d'accéder aux phases finales. Une page du rugby français pourrait se tourner, Toulouse ayant été qualifié à chaque reprise depuis 1976.

Le bail s’étirait depuis quarante ans. Une permanence exceptionnelle au plus haut niveau. Mais cette fois, Toulouse a de grandes chances de ne plus y être. Battu par le Racing 92 ce dimanche lors de la 24e journée de Top 14, le Stade Toulousain n'a plus qu'une chance infime de finir dans le Top 6 du championnat, synonyme de phase finale. Pour le club le plus titré du rugby tricolore (19 Brennus !), la chute serait terrible. Une bien triste fin pour Thierry Dusautoir, qui à 35 ans, va probablement quitter son club depuis 2006 sur une note inédite pour lui.

Le match à revivre ici

Quels scenarii pour voir les barrages pour le Stade Toulousain ? Les voici et ils sont complexes:

-Toulouse doit s'imposer lors de la 25e journée à Castres avec le bonus offensif et à domicile lors de la 26e journée contre Bayonne avec aussi le bonus offensif, il pointera avec 58 points.

-Le Racing (57 points actuellement) doit faire un zéro pointé avec un déplacement à Montpellier, au Stade Français et en recevant l'UBB pour la dernière journée.

Ou

-Le Stade Français (54 points actuellement) doit perdre à Castres mercredi, perdre à domicile contre le Racing pour la 25e journée et ne rien ramener de Montpellier pour la 26e.

Et, Lyon, Castres (hormis face au Stade Français donc), l'UBB, Pau et Brive doivent également multiplier les défaites. Infime, on vous a dit la chance de passer...

Un siège d’une demi-heure

Toulouse ne s’est pas relevé d’une première période brouillonne, à l’issue de laquelle les deux équipes ont regagné les vestiaires avec un avantage pour le Racing 92 (3-10). Le siège fut ensuite terrible. Les Toulousains n’ont quasiment pas quitté les 22m franciliens pendant une demi-heure. Plusieurs fois, ils ont pensé aplatir. Mais il y avait un bras, une ligne, un corps, et l’arbitrage vidéo pour sauver le Racing 92. Les champions de France en titre ont terriblement souffert, terminé la rencontre à 13 contre 15 et ont même cédé dans la dernière minute sur un essai en coin de Maxime Médard. Luke McAlister manquait la transformation. C’était fini.

A lire aussi >> Montpellier: neuf essais, la qualif' mais quatre blessés et une colère

A lire aussi >> fin de série pour La Rochelle, le Lou et Bordeaux toujours dans la course 

A lire aussi >> Toulon aime le changement

S.R