RMC Sport

Open d’Australie: Djokovic est libre, le gouvernement australien toujours en réflexion sur son expulsion

Novak Djokovic a remporté la première bataille juridique face aux autorités australiennes. Après la décision de la Cour du circuit fédéral d’annuler… l’annulation du visa du Serbe, ce dernier est libre de ses mouvements. Mais le gouvernement fédéral peut encore l’expulser à tout moment.

Le feuilleton Djokovic est toujours aussi animé en Australie. C’est la bataille juridique qui a pris le devant de la scène ce lundi, avec toujours en toile de fond des tensions et pressions politiques. Juge de la Cour du circuit fédéral, Anthony Kelly a ordonné ce lundi matin la libération immédiate du numéro un mondial de sa détention, ce lundi lors de l’audition en appel du Serbe. Un numéro mondial qui s’était vu refuser jeudi l’entrée sur le sol australien après l’annulation de son visa pour exemption médicale. Le juge Kelly a déclaré à l'audience que la décision d'annuler le visa temporaire était "déraisonnable", devait être annulée et que le défendeur (le ministre de l'Intérieur) devait prendre "toutes les mesures nécessaires pour libérer immédiatement le demandeur".

>> Open d'Australie: les infos sur la situation de Djokovic

L’avenir de Djokovic dans les mains du ministre de l’Immigration

Voilà pour le premier fait majeur de la journée australienne de Djokovic. Le Serbe restait toutefois suspendu à la décision du ministre de l’Immigration, Alex Hawke. Ce dernier bénéficie en effet d’un pouvoir personnel pouvant révoquer la décision du tribunal et prononcer l’expulsion de Djokovic à tout moment. Un délai de quatre heures après la décision du tribunal était évoqué. Mais celui-ci ne se serait appliqué qu’en cas de nouvelles interrogations auprès du Serbe de la part des autorités australiennes.

Cette histoire des quatre heures évaporée, l’avenir australien de Djokovic n’est pas encore clair. Le ministre de l’Immigration peut encore, à tout moment, décider l’annulation du visa du numéro un serbe et de son expulsion.

Djokovic actuellement libre

Selon 9 News Australian, Alex Hawke serait encore en réflexion à ce sujet ce lundi alors que The Sydney Morning Herald évoque la journée de mardi pour la prise de cette décision par le ministre de l’Immigration. Une décision éminemment politique désormais. En attendant, Novak Djokovic est libre de ses mouvements en Australie. Avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête avant l’Open d’Australie (17-30 janvier).

MI