RMC Sport
en direct

EN DIRECT - F1, Grand Prix des Etats-Unis: la pénalité d'Alonso finalement annulée

Max Verstappen (Red Bull) a remporté le Grand Prix des Etats-Unis à Austin, devant Lewis Hamilton (Mercedes) et Charles Leclerc (Ferrari). Un résultat qui offre aussi le titre constructeurs à l'écurie autrichienne.

La pénalité d'Alonso annulée

Alpine a obtenu gain de cause: la FIA a annulé la pénalité de 30 secondes infligée à Fernando Alonso au GP des États-Unis pour avoir piloté avec un rétroviseur cassé.

La FIA a accepté la requête d'Alpine, qui contestait la réclamation de Haas ayant abouti à la sanction contre Fernando Alonso. Le recours de Haas a été déclaré nul, car déposé après le délai réglementaire.

L'annulation de la pénalité permet à Fernando Alonso de retrouver sa 7e place et d'empocher 6 points. Au classement constructeurs, l'écurie française passe de 144 points à 149, devant McLaren qui reste à 138 points.

Plus d'informations ici.

Sévère pénalité tardive pour Alonso

Le pilote espagnol de l'écurie Alpine, arrivé en 7e position au drapeau à damier a reçu une sévère pénalité tardive: 30 secopndes car sa voiture est "revenue sur la piste alors qu'elle n'était pas sure". Il dégringole à la 15e place, ce qui fait rentrer son coéquipier Esteban Ocon dans les points.

Le classement final avec les écarts

Verstappen (1er): "On voulait chercher le titre constructeurs avec style"

"C'était une course difficile, tout ne s'est pas bien passé, on a eu cet arrêt plus long, mais on a fait le max. On veut dédier cette victoire à Dietrich, tout ce qu'on pouvait faire aujourd'hui pour lui c'était gagner. Le titre constructeurs ? C'est génial, on voulait le faire avec style et on l'a fait aujourd'hui. Cette victoire signifie beaucoup pour moi, pour l'équipe... Ce qu'a créé Dietrich est si important..."

Hamilton (2e) : "On était si proches..."

"Je veux remercier mon équipe, on réduit un peu l'écart, et on était si proches aujourd'hui... J'ai tout donné, mais ils étaient plus rapides (Red Bull). La voiture était vraiment bien, c'était agréable de me retrouver en tête. On donne tout ce qu'on peut, et on va tout donner sur les trois dernières courses."

Leclerc apprécie sa 3e place

"Je suis satisfait parce qu'on partait 12e. Un podium c'est un accomplissement même si je suis un peu déçu de ma fin de course où je manquais de rythme. J'ai eu de belles batailles avec Checo et Max, il faut continuer à travailler pour les challenger davantage à l'avenir."

Et Red Bull célèbre son titre constructeurs

Verstappen égale Vettel et Schumacher sur une saison

Avec une 13e victoire cette année, il rejoint les deux Allemands.

Verstappen dédie sa victoire à Dietrich Mateschitz

On rappelle que le fondateur de l'empire Red Bull s'est éteint samedi, à l'âge de 78 ans.

Le classement final du Grand Prix des Etats-Unis

1. Verstappen

2. Hamilton

3. Leclec

4. Perez

5. Russell

6. Norris

7. Alonso

8. Vettel

9. Magnussen

10. Tsunoda

11. Ocon

12. Albon

13. Zhou

14. Gasly

15. Schumacher

16. Ricciardo

17. Latifi

Superbe bataille Vettel-Magnussen dans les derniers virages (56/56)

Et l'Allemand qui passe au dernier moment !

VICTOIRE DE MAX VERSTAPPEN AU TEXAS !! ET RED BULL VALIDE LE TITRE CONSTRUCTEURS ! (56/56)

Lewis Hamilton (Mercedes) est deuxième, Charles Leclerc (Ferrari) complète le podium.

Hamilton lâche l'affaire, la victoire se dessine pour Verstappen (55/56)

Le Britannique laisse tomber, il se contentera de la deuxième place. Trois secondes d'écart avec Verstappen.

Des nouvelles de Daniel Ricciardo ? (54/56)

Il est 16e et avant-dernier. Encore un dimanche calvaire pour l'Australien, qui ne sera pas sur la grille l'an prochain.

Ah, Hamilton est aussi au bord de la pénalité (54/56)

Lewis Hamilton se retrouve dans la même situation que le leader, et vient de prendre son petit avertissement.

Hamilton tente de remettre la pression (53/56)

L'Anglais a été prévenu que Verstappen est sous pression des commissaires. Il va tenter de le pousser à la faute.

Ah, Verstappen est au bord de la pénalité... (52/56)

Le Néerlandais sera sanctionné s'il franchit une fois de plus les limites de la piste. Le dernier espoir pour Hamilton ?

Jackpot pour Red Bull (51/56)

Non seulement Max Verstappen se dirige vers la victoire, mais Red Bull va aussi remporter le titre constructeurs. Le premier doublé depuis 2013 pour le taureau rouge.

VERSTAPPEN QUI DEPASSE HAMILTON ET PREND LA TETE (50/56)

Bon, on vous a menti, la bataille tant attendue n'a pas eu lieu. Hamilton n'a pas pu résister tellement la Red Bull est plus rapide. C'est plié pour Mercedes. Sauf incident...

Le classement au 50e tour (50/56)

1. Hamilton

2. Verstappen

3. Leclerc

4. Perez

5. Russell

6. Alonso

7. Norris

8. Magnussen

9. Albon

10. Vettel

Moins d'une seconde d'écart ! (49/56)

Verstappen va déjà pouvoir utiliser son DRS. Et il reste encore sept tours, ça va être compliqué pour Hamilton...

1,5 seconde maintenant entre Hamilton et Verstappen (48/56)

Pendant ce temps, Fernando Alonso vient de perdre son rétroviseur droit. L'Espagnol est plus du genre à regarder devant que derrière, de toute manière.

Les dix derniers tours vont être fous (46/56)

Lewis Hamilton. Max Verstappen. Deux secondes d'écart.

Hamilton résiste bien pour le moment (45/56)

Verstappen est revenu à 2,5 secondes, mais ça ne diminue plus trop pour le moment. Le Britannique va-t-il arracher sa 104e victoire en F1 ?

Ça se passe bien pour Alpine (43/56)

Alonso est 7e, Ocon 8e. Ça pourrait faire des points importants au classement constructeurs.

Vettel rentre aux stands (42/56)

Vous avez compris ce que ça veut dire : Hamilton est premier, Verstappen deuxième. 3,4 secondes entre les deux hommes.

Gasly en perdition (41/56)

Pas mal de galères pour Pierre Gasly, désormais 14e. Vivement la fin de saison pour le Normand.

Hamilton dépasse Vettel et passe en tête (41/56)

Verstappen va probablement gober l'Allemand à son tour dans les prochaines minutes.

Vous la voyez venir, la guerre entre Hamilton et Verstappen pour la gagne ? (41/56)

On rappelle que le Britannique n'a pas gagné une course de la saison et n'a pas grand-chose à perdre. Verstappen non plus dans la mesure où le titre est acquis. Si les deux posent le cerveau...

Le classement après 40 tours (40/56)

1. Vettel

2. Hamilton

3. Verstappen

4. Leclerc

5. Perez

6. Russell

7. Magnussen

8. Ocon

9. Alonso

10. Albon

Ça y est, Verstappen a mangé Leclerc (39/56)

Le Néerlandais est troisième, à plus de quatre secondes d'Hamilton. Vettel est leader, mais compte un arrêt en moins.

Verstappen fonce sur Leclerc, la bagarre commence (38/56)

Le pilote Red Bull est déchaîné, ça promet une première belle bataille, et une potentielle deuxième avec Hamilton en fin de course.

Verstappen en colère (36/56)

"Magnigique, magnifique", ironise-t-il dans sa radio. C'est le pneu avant-gauche qui a posé problèmes aux mécanos. Avec une dizaine de secondes évaporées, c'est peut-être la victoire qui s'envole pour lui.

Verstappen est 5e à une seconde de Leclerc, et six d'Hamilton, 3e.

ARRET INTERMINABLE POUR VERSTAPPEN !! (36/56)

Incroyable rebondissement, le Néerlandais passe plus de 11 secondes à l'arrêt sur un changement de pneus ! Red Bull se manque complètement (pour une fois), et ça pourrait faire les affaires d'Hamilton !

Deuxième arrêt pour Hamilton (35/56)

Encore un train dur pour Lewis, qui tente l'undercut et sort avec une piste assez dégagée.

Gasly se retrouve en dernière position (34/56)

Le Normand est 17e après un arrêt au stand où il a en plus respecté ses cinq secondes de pénalité.

A noter la 10e position d'Alonso, qui est encore dans le coup malgré sa cascade d'il y a 20 minutes... Ça en dit beaucoup sur la combativité du vétéran, quand même.

Verstappen déplore une voiture "imprévisible" (33/56)

Le Batave se plaint beaucoup pour quelqu'un qui fait la course en tête depuis le premier virage...

Aïe, cinq secondes de pénalité pour Gasly (32/56)

Le pilote AlphaTauri a laissé un trop grand écart avec la voiture de devant sous safety car, et se fait bêtement sanctionner... Avec cinq secondes en plus, il serait virtuellement 10e. Ça change pas mal de choses pour lui.

Gasly sous pression (31/56)

Le Français est 7e, mais a Tsunoda, Norris et Schumacher juste derrière lui.

Et ça passe pour Leclerc, désormais 3e ! (30/56)

Jolie manoeuvre du Monégasque qui fait l'intérieur au Mexicain. A noter le fair-play de Perez sur l'action, qui n'a pas fermé la porte.

Leclerc commence à attaquer Perez (30/56)

Une demi-seconde entre les deux hommes.

Le classement après 30 tours (30/56)

1. Verstappen

2. Hamilton

3. Perez

4. Leclerc

5. Russell

6. Vettel

7. Gasly

8. Tsunoda

9. Norris

10. Schumacher

On en est à la moitié du Grand Prix (28/56)

On pouvait s'attendre à une course assez fade, mais elle est pour le moment assez animée. Sans accident grave à signaler, heureusement.

Et c'est reparti (26/56)

Pas de changement notable en tête de course. On est toujours sur un tiercé Verstappen, Hamilton, Perez, avec Leclerc en 4e position.

La safety car va bientôt s'en aller (25/56)

Verstappen est prêt, Hamilton aussi.

Les images du contact Alonso-Stroll (24/56)

Difficile de dire qui est le fautif, Alonso rentre clairement dans Stroll, mais ce dernier a aussi fait un petit mouvement vers la gauche avant le contact. Une chose est sûre: les deux hommes s'en sortent bien. Alonso parce qu'il aurait vraiment pu s'envoler, et Stroll parce qu'il aurait pu être percuté par une autre voiture.

On roule toujours sous régime de voiture de sécurité (24/56)

Ça risque de durer un peu plus longtemps que pour Bottas, vu l'état de la piste.

Etonnamment, Alonso a lui pu repartir (23/56)

L'Espagnol est aux stands. Pour Stroll, c'est évidemment terminé.

La voiture de Stroll est immobilisée en pleine piste (23/56)

Le ralenti est impressionnant, on découvre qu'Alonso a percuté la roue arrière gauche de Stroll et l'a envoyé dans le décor, pendant que son Alpine a failli s'envoler dans les barrières...

ALONSO DANS LES BARRIERES !! STROLL EST TOUCHE AUSSI ! (22/56)

Il ya des débris partout sur la piste après un contact entre les deux hommes. Safety car immédiatement déployé.

La voiture de sécurité s'écarte, les fauves sont lâchés (21/56)

Verstappen joue avec les nerfs d'Hamilton à la relance, et met un gros coup d'accéléateur pour garder la tête.

Derrière, Alonso vient de joliment doubler Gasly pour prendre la 8e place.

Le classement après 20 tours (safety car en cours) (20/56)

1. Verstappen

2. Hamilton

3. Perez

4. Leclerc

5. Russell

6. Vettel

7. Stroll

8. Gasly

9. Alonso

10. Norris

Leclerc sort 4e, juste derrière Perez (19/56)

Jolie opération de Ferrari. C'est à souligner tant c'est rare cette saison...

SAFETY CAR ! TOUT LE MONDE AU RALENTI ! (19/56)

Image rare à Austin, la voiture de sécurité est déployée après l'accident de Bottas, le temps de sortir sa monoplace des graviers. Leclerc en profite pour s'arrêter aux stands et pourrait faire une très jolie opération.

Drapeau jaune ! Bottas à l'arrêt dans l'avant-dernier virage ! (18/56)

Le Finlandais est parti à la faute avec son Alfa Romeo, le voilà dans les graviers.

Une stratégie à un arrêt pour Leclerc ? (17/56)

Le Monégasque n'est pas encore passé aux stands. C'est également le cas de Vettel, Alonso, Ocon et Schumacher dans le top 10 provisoire.

Verstappen reprend la tête après l'arrêt de Perez (15/56)

Le Néerlandais passe un dimanche relativement tranquille jusque-là.

Et Verstappen qui s'arrête à son tour (14/56)

Gommes dures, aucun problème à signaler. C'est propre, et ça permet à Verstappen de ressortir devant Stroll, et derrière son coéquipier Perez.

Hamilton passe aux stands (13/56)

Mercedes veut forcer Verstappen à s'arrêter tôt lui aussi. L'Anglais ressort en pneus durs,comme la quasi-totalité des pilotes qui passent aux stands.

Ocon se retrouve donc 10e (12/56)

Avec ces premiers passages aux stands (Gasly vient de rentrer), le pilote Alpine est virtuellement dans les points.

C'est déjà parti pour les changements de gommes (11/56)

Bottas, Tsunoda et Ricciardo ouvrent le bal.

Verstappen se plaint... du vent (11/56)

Ce qui ne l'empêche pas d'avoir déjà 4 secondes d'avance sur son poursuivant Lewis Hamilton.

Belle remontée en cours de Leclerc (10/56)

Parti 12e, le Monégasque est déjà en passe d'avaler les deux Aston Martin.

En fin de classement, Esteban Ocon est lui remonté à la 15e place.

Le classement après 10 tours (10/56)

1. Verstappen

2. Hamilton

3. Russell

4. Perez

5. Stroll

6. Vettel

7. Leclerc

8. Gasly

9. Norris

10. Bottas

Enfin le bon jour pour Hamilton ? (7/56)

Le pilote britannique n'a pas gagné une seule course cette saison, et le voilà en embuscade derrière Verstappen, et devant son partenaire. Mais il devra probablement miser sur une mésaventure du Néerlandais s'il veut s'imposer.

Et Russell passe devant Perez (6/56)

Le Britannique est désormais 3e derrière son coéquipier Hamilton, mais il devra respecter 5 secondes de pénalités lors de son prochain arrêt.

Latifi part en tête à queue (6/56)

Le pilote Williams a perdu tout seul le contrôle de sa monoplace, il repart mais va devoir passer aux stands.

Cinq secondes de pénalité pour Russell (5/56)

Le Britannique a clairement foutu la course de Carlos Sainz en l'air... Ferrari précise que l'Espagnol a abandonné pour une fuite hydraulique.

Ça sent très bon pour le titre constructeur de Red Bull... (4/56)

Avec une Ferrari en moins, l'écurie autrichienne a désormais un boulevard devant elle.

Le classement après ce départ très mouvementé (3/56)

1. Verstappen

2. Hamilton

3. Stroll

4. Russell

5. Vettel

6. Perez

7. Norris

8. Gasly

9. Leclerc

10. Albon

ABANDON DE CARLOS SAINZ (2/56)

C'est fini pour le poleman ! Cruel scénario pour le pilote Ferrari ! Les dégâts étaient plus sérieux encore que ce simple pneu...

Début de course cauchemardesque pour Sainz (2/56)

Devancé par Verstappen au départ, l'Espagnol a été percuté par Russell. Il a visiblement un pneu crevé.

Verstappen en tête devant les deux Mercedes (1/56)

Gros départ de Pierre Gasly aussi, le Français est 8e.

ET C'EST PARTI A AUSTIN !! VERSTAPPEN PREND LES COMMANDES ! (1/56)

Max Verstappen réalise un meilleur départ que Carlos Sainz, qui a en plus fait un tête à queue dans le premier virage après avoir été percuté par l'arrière !

Les pilotes sont en place pour le départ

La tension monte, les feux vont s'allumer.

C'est parti pour le tour de formation

Les pilotes roulent relativement vite durant ce tour de chauffe, la température de la piste expliquant probablement cela.

Les possibles stratégies d'arrêt selon Pirelli

Les possibles stratégies à Austin
Les possibles stratégies à Austin © Pirelli

Un casque spécial Texas pour Gasly

Le Français a procédé à son petit rituel d'avant-course.

Pas de pluie au programme

Risque de pluie durant la course : 0%.

D'après les messieurs météo de la F1, tout le Grand Prix se déroulera sur piste sèche. Le jeu des changements de gommes en sera peut-être moins riche.

L'hymne américain vient de retentir à Austin

Le pilotes enfilent les casques, on va bientôt passer aux choses sérieuses.

Un troisième Grand Prix américain l'an prochain

Alors que la popularité de la F1 est en pleine progression aux Etats-Unis (pays de Liberty Media, propriétaire de la compétition), le calendrier 2023 sera marqué par l'arrivée du Grand Prix de Las Vegas, en plus de ceux de Miami et d'Austin. Avec trois courses au calendrier, les USA seront évidemment les mieux servis.

Du beau monde au Texas

Si Brad Pitt est dans le paddock depuis le début de week-end pour la préparation d'un film sur la Formule 1, de nombreuses autres personnalités sont également à Austin ce dimanche. C'est notamment le cas du chanteur anglais Ed Sheeran, ou du patron de la firme Apple, Tim Cook.

Week-end de deuil chez Red Bull

Grand patron de Red Bull, Dietrich Mateschitz est décédé ce samedi à l'âge de 78 ans, des suites d'une longue maladie. De nombreux hommages lui ont été rendus ces dernières heures, notamment de la part de Max Verstappen ou de Sebastian Vettel, qui l'ont longtemps côtoyé.

Ocon et Tsunoda pénalisés

Esteban Ocon (Alpine) et Yuki Tsunoda (AlphaTauri) ont chacun reçu une pénalité à quelques heures du départ du Grand Prix. Ils s'élanceront respectivement depuis la voie des stands et en 19e position, a annoncé la FIA.

La grille de départ, avec Carlos Sainz en pole

L'Espagnol de Ferrari a signé le meilleur chrono des qualifications la nuit dernière. Il a devancé son coéquipier Charles Leclerc de 65 millièmes... mais le Monégasque a été pénalisé de dix places pour changement de moteur, et s'élancera donc de la 12e position, trois rangs derrière Sergio Pérez (9e), qui a lui écopé d'une pénalité de cinq places. C'est Max Verstappen qui complète la première ligne et tentera de décrocher une treizième victoire cette saison.

Côté français, petite déception pour Pierre Gasly (AlphaTauri), 11e, mais surtout pour Esteban Ocon (Alpine), 17e.

Encore quelques enjeux

Si Max Verstappen a été sacré champion du monde il y a quinze jours sous la pluie japonaise, il reste encore quelques enjeux dans cette saison 2022 de F1.

Au classement des pilotes, Sergio Perez (Red Bull) et Charles Leclerc (Ferrari) sont ainsi à la bataille pour la deuxième place, avec 253 points pour le Mexicain et 252 pour le Monégasque.

Au classement constructeurs, Red Bull - avec 165 points d'avance sur Ferrari - dispose d'une première "balle de match" ce dimanche, à condition de ne pas perdre 19 points ou plus sur l'écurie italienne. Ce serait le premier doublé pilote-constructeur pour la firme autrichienne depuis 2013.

Bonsoir à tous !

Bienvenue dans notre direct consacré au Grand Prix de F1 des Etats-Unis sur le circuit d'Austin (Texas), 19e course de la saison sur 22. Départ à 21h !

RMC Sport