RMC Sport

Coronavirus: "Déçu et triste", Prudhomme comprend l’annulation de Paris-Roubaix

Christian Prudhomme a réagi ce vendredi à l’annulation de Paris-Roubaix en raison du regain de l’épidémie de coronavirus en France. Forcément déçu, l’organisateur de la classique comprend néanmoins la décision des pouvoirs publics.

Patron du Tour de France et de Paris-Roubaix, Christian Prudhomme a fait part de sa tristesse suite à l’annulation de la reine des Classiques en raison de la crise sanitaire. Prévue le 25 octobre prochain, la célèbre course a été annulée par le préfet du Nord en raison d’un renforcement de l’épidémie de coronavirus dans la région.

Prudhomme : "Plus que de la déception c’est de la tristesse"

Prévue au printemps puis reportée à l’automne, déjà à cause de la situation sanitaire, la 118e édition de Paris-Roubaix n’aura pas lieu. Une situation parfaitement compréhensible pour Christian Prudhomme. Le représentant d’ASO et responsable de l’organisation de la course n’a pas pourtant pas caché sa déception suite à cette décision.

"Il y a évidemment de la déception et de la tristesse de ne pas pouvoir organiser Paris-Roubaix même si la demande du préfet du Nord est une demande plus qu’autorisée. La priorité reste la situation sanitaire du pays et la santé, a regretté le directeur de l’épreuve au micro de RMC Sport. Paris-Roubaix, c’est la plus grande des classiques, c’est la reine des classiques, c’est une course créée au XIXe siècle. Ne pas pouvoir l’organiser, plus que de la déception c’est de la tristesse. Mais nous comprenons parfaitement la décision prise par le préfet."

Prudhomme donne rendez-vous en 2021

Plein d’espoir avant la réunion avec la préfecture la semaine passée, Christian Prudhomme a également reconnu en être sorti beaucoup moins optimiste. L’évolution de la crise sanitaire dans la région et notamment les craintes des collectivités locales et des services de l’Etat ont fait craindre le pire pour ce Paris-Roubaix.

"Je pense surtout que les chiffres des derniers jours ne sont pas bons et notamment le taux d’incidence. Le passage de la métropole de Lille en zone d’alerte maximale c’est ce qui a fait basculer la décision, a encore analysé le directeur du Tour de France. Mais la priorité reste la situation sanitaire même si ce n’est pas de gaité de cœur que l’on apprend que Paris-Roubaix ne peut pas être organisé. C’est comme ça et rendez-vous le 11 avril 2021."

Les équipes s’y attendaient un peu

Moment important de la saison cycliste, Paris-Roubaix constitue un objectif majeur pour certaines équipes. Christian Prudhomme a personnellement contacté plusieurs managers pour échanger avec eux et l’annulation de la course n’a pas semblé les surprendre. 

"Il y a évidemment de la déception. J’ai appelé les managers des équipes françaises et ils étaient naturellement déçus mais sans doute pas surpris pour la plupart d’entre eux, a enfin estimé l’organisateur de Paris-Roubaix. On a eu la chance avec le Tour de France de passer dans le chat de l’aiguille, au bon moment. On respecte la décision du préfet du Nord mais bien sûr que nous sommes déçus, je ne peux pas dire le contraire."

JGL avec Yohann Tritz