RMC Sport

Tour de France: moins en jambes, Julian Alaphilippe félicite van der Poel

Julian Alaphilippe a perdu son maillot jaune dimanche, au profit de Mathieu van der Poel, vainqueur de la deuxième étape du Tour de France. Mais le champion du monde, moins en forme que la veille, dit ne pas avoir de regrets et a félicité son rival.

Julian Alaphilippe a étrenné le maillot jaune, entre Perros-Guirec et Mûr-de-Bretagne, ce dimanche. Mais à l’arrivée, le Français a dû le céder à Mathieu van der Poel, vainqueur costaud de la deuxième étape du Tour de France. "Pas de regret, j’ai donné le maximum", a confié le Français après coup, au micro de France Télévisions.

"J’avais les jambes un peu lourdes"

Vainqueur la veille après une étape mouvementée et marquée par deux énormes chutes qui ont semé le chaos dans le peloton, Julian Alaphilippe s’est présenté dimanche avec quelques points de suture sur le genou. Lui aussi a fait les frais des incidents de la veille. "Je ne vais pas me chercher d’excuse. J’ai senti tout de suite que j’avais les jambes un peu lourdes", a-t-il réagi. "C’est monté très, très fort dès le premier passage, avec le vent dans le dos. J’ai senti que les jambes allaient bien mais pas exceptionnelles non plus. Je suis resté bien placé pour la dernière boucle, mais l’arrivée s’est faite avec les jambes et Mathieu était plus fort, tout simplement", a-t-il poursuivi.

"On fait du vélo un peu de la même manière"

Julian Alaphilippe a ensuite tenu à féliciter le vainqueur du jour, qui participe pour la première fois au Tour de France. "Hier (samedi), il était déçu de ne pas avoir gagné. Il était venu me voir pour me dire qu’il était content pour moi, aujourd’hui c’est la même chose. On se tire la bourre toute l’année mais on s’apprécie aussi parce qu’on fait du vélo un peu de la même manière. On aime attaquer. Il a été chercher le maillot à la pédale. Je suis très content pour lui, il le mérite. C’est un très beau porteur du maillot jaune", a salué le Français.

"Beaucoup d’opportunités vont s’offrir à nous"

Le champion du monde est désormais deuxième du classement général, avec 8 secondes de retard sur van der Poel. "Le maillot jaune, c’est magique, mais c’est aussi beaucoup de responsabilité. C’est seulement la deuxième étape du Tour. Je ne suis encore pas très loin au classement général, il y a beaucoup d’opportunités qui vont s’offrir à nous", a conclu Alaphilippe, qui peut se consoler avec son nouveau maillot vert.

LL