RMC Sport

Euro 2021: le scénario catastrophe qui éliminerait les Bleus

Tenue en échec par la Hongrie (1-1) ce samedi lors de son deuxième match de l’Euro 2021, l’équipe de France reste provisoirement en tête du groupe F. En ballotage favorable pour rejoindre les huitièmes de finale, les Bleus risquent encore une élimination dès les poules.

Un Français averti en vaut deux. Hugo Lloris avait beau avoir prévenu que les Bleus ne devaient pas se voir trop beau, l’équipe de France n’a pas réussi à prendre le meilleur sur la Hongrie ce samedi à Budapest. Sans un but égalisateur d’Antoine Griezmann, la sélection tricolore aurait même pu se retrouver dans une fâcheuse position avant son troisième match de l’Euro face au Portugal, mercredi soir (21h), toujours à Budapest.

Mais le point pris face aux vaillants magyars puis la défaite portugaise face à l’Allemagne (2-4) a permis aux protégés de Didier Deschamps de conserver la première place du groupe F et de rester bien placés en vue d’une qualification pour les huitièmes de finale du tournoi. Mais dans le pire des scenarii, les champions du monde 2018 pourraient également prendre la porte dès mercredi et la fin de la phase de poules.

Trois places possibles pour la France

Avec quatre points en deux matchs, l’équipe de France est certaine d’éviter la quatrième et dernière place du groupe F en raison du duel entre la Hongrie et l’Allemagne, deux équipes moins bien classées, à Munich. Mais si les deux premières positions de cette poule enverraient les partenaires de Karim Benzema et Kylian Mbappé vers les huitièmes, la troisième place ne garantit rien.

Et pour cause, seuls les quatre meilleurs troisièmes (sur six) disputeraient la phase à élimination directe. Néanmoins, seule une troisième journée de l’Euro totalement folle éliminerait les Bleus. Une hypothèse liée, quoiqu’il arrive, à un large revers tricolore contre la Seleçao das Quinas.

Une 3e journée folle pour éliminer les Bleus

En plus d’une défaite des Bleus contre le Portugal, il faudrait ensuite y ajouter un sacré enchaînement de résultats défavorables pour mettre fin à leur rêve d’un doublé Coupe du monde-Euro. Dans le groupe A, la Suisse doit infliger une très lourde défaite à la Turquie pour finir avec quatre points et une différence positive (-3 actuellement). Dans le groupe B, la Russie doit battre le Danemark et la Finlande doit au moins prendre un point face à la Belgique (si possible en marquant au moins une fois).

Dans le groupe C, l’Ukraine et l’Autriche peuvent encore se qualifier en signant des matchs nuls face à la Macédoine du Nord et aux Pays-Bas et ainsi terminer devant la France à la faveur d’une meilleure différence (cela pourrait même se jouer au nombre de buts marqués dans l’Euro).

Dans le groupe D, un nul entre l’Angleterre et la République tchèque les enverrait en huitièmes de finale avec cinq points. Et le vainqueur du duel entre la Croatie et l’Ecosse pourrait les rejoindre en cas de large succès dans ce match de la peur disputé à Glasgow.

Enfin, après le match nul décevant entre l’Espagne et la Pologne ce samedi (1-1), le groupe E semble encore assez ouvert. La Roja de Luis Enrique, la sélection de Robert Lewandowski ainsi que la Suède et la Slovaquie peuvent encore atteindre la barre fatidique des quatre points et devancer la France à la différence de buts après l’ultime journée de la phase de poules.

Avantage France

Malgré la contre-performance réalisée face à la Hongrie ce samedi, l’équipe de France reste en ballottage favorable en vue de la qualification. Toujours leaders du groupe F et toujours bien placés pour se qualifier voire finir en tête de cette poule, les Bleus font aussi face au risque (assez minime) de prendre la porte. Si un scénario catastrophe enverrait le groupe de Didier Deschamps en vacances plus tôt que prévu, les joueurs tricolores gardent leur destin entre leurs mains.

Autre avantage non-négligeable, le calendrier plaide en faveur de la France qui affrontera le Portugal lors de la dernière soirée de la phase de poules. Mieux, ils pourraient aussi être qualifiés avant même de jouer à la faveur de résultats favorables. Le meilleur moyen d’éviter tout risque: gagner contre le Portugal.

La France éliminée si :

-Elle s’incline face au Portugal

Puis que quatre sur cinq de ces scénarios se réalisent :

-Dans le groupe A, la Suisse bat la Turquie et remonte son goal-average sur la France (-3 actuellement pour la Suisse, +1 pour la France) et le pays de Galles ne perd pas ou perd en conservant le goal-average sur la France (+2 actuellement)

-Dans le groupe B, la Russie et la Finlande gagnent, face au Danemark et la Belgique, ou font match nul mais terminent avec un meilleur goal-average que la France (-2 pour la Russie actuellement, 0 pour la Finlande).

-Dans le groupe C, l’Ukraine et l’Autriche font match nul et terminent avec un meilleur goal-average que la France (0 actuellement).

-Dans le groupe D, match nul entre l’Angleterre et la République tchèque et le vainqueur de Croatie-Ecosse remontent le goal-average sur la France (-1 actuellement pour la Croatie, -2 pour l’Ecosse).

-Dans le groupe E, il y a un vainqueur entre l’Espagne et la Slovaquie et la Pologne domine la Suède et l’une de ses équipes termine avec un meilleur goal-average que la France (+1 actuellement pour la Suède, 0 pour la Pologne).

Jean-Guy Lebreton Journaliste RMC Sport