RMC Sport

Euro 2020: qui les Bleus pourraient affronter en huitièmes de finale?

Avec l’Allemagne et le Portugal, l’équipe de France est tombée dans le groupe de la mort pour l’Euro 2020. Mais si les protégés de Didier Deschamps parviennent à se qualifier pour les huitièmes de finale, quels pourraient être leurs adversaires? Eléments de réponse en fonction du classement des Bleus dans le groupe F.

Il va falloir bien plus qu’une chanson entêtante pour ramener la coupe à la maison lors de l’Euro 2020… il faudra sortir le grand jeu pendant toute la compétition. Ce samedi à Bucarest, l’équipe de France a hérité du pire tirage possible avec des duels contre l’Allemagne et le Portugal ainsi qu’un barragiste dès le premier tour de la compétition.

Tombés dans le groupe de la mort, les champions du monde en titre peuvent néanmoins se rassurer, les chances de rejoindre les huitièmes de finale restent élevées avec potentiellement trois qualifiés dans cette poule F, quatre meilleurs troisièmes sur six groupes étant qualifiés. Mais le classement des Bleus pourrait avoir son importance pour la suite du tournoi et ce dès le début des matchs à élimination directe.

Un huitième abordable en cas de première place

Premier scénario possible, le plus optimiste, verrait l’équipe de France terminer à la première place du groupe F. Dès lors, les Bleus hériteraient d’un huitième de finale face à un troisième de poule, le 29 juin à Bucarest en Roumanie. Quoiqu’il arrive les champions du monde affronteraient une équipe issue des groupes A (Italie, Turquie, Galles ou Suisse), B (Belgique, Russie, Danemark, Finlande) ou C (Pays-Bas, Ukraine, Autriche, barragiste A ou D).

Potentiellement donc, Kylian Mbappé et ses coéquipiers pourraient tomber sur le pays de Galles, la Suisse, le Danemark, l’Ukraine ou l’Autriche. Finir premier de la poule F garantirait aussi aux Bleus un éventuel quart de finale face à un deuxième de groupe (probablement la Croatie ou la Pologne). Mais avant d’envisager un tableau abordable (mais piégeux), il faudra réussir à terminer devant l’Allemagne et le Portugal.

Un crunch dès les huitièmes?

Vient ensuite la deuxième possibilité, celle d’une deuxième place de la France dans le groupe F. Si les hommes de Didier Deschamps ne parviennent pas à finir en tête, ils se compliqueront un peu la tâche pour la suite de la compétition. En terminant deuxièmes, les Bleus auraient l’assurance d’affronter la meilleure équipe de la poule D, le 30 juin à l’Aviva Stadium de Dublin. Et ironie de la chose, pour ce huitième de finale disputé en Irlande, la France hériterait peut-être de l’Angleterre. Certes les Three Lions restent sur une piteuse élimination contre l’Islande à l’Euro 2016 mais la possibilité de jouer la finale de l’Euro 2020 à Wembley leur donnera une force supplémentaire.

Mais si les partenaires de Harry Kane et Raheem Sterling se font surprendre pendant le premier tour, le huitième de finale des Tricolores pourrait donner lieu à une revanche de la dernière finale du Mondial face à la Croatie de Luka Modric et Ivan Rakitic. A moins que la République tchèque ou un barragiste n’arrive à rafler la mise en terminant en tête du groupe D. En finissant deuxième de sa poule, l’équipe de France s’offrirait aussi un potentiel quart de finale face à la Belgique, histoire de solder définitivement cette histoire de "seum" mal placé.

Cela se complique en cas de troisième place

Un troisième scénario reste également du domaine de l’envisageable vu le groupe compliqué dans lequel l’équipe de France a échoué. Si les champions du monde se disent confiants, il ne faut pas exclure la possibilité d’une qualification au titre de meilleur troisième lors de ce premier tour de l’Euro 2020. Et dans ce cas, les Bleus n’auraient que deux adversaires potentiels en fonction de l’origine des meilleurs troisièmes. Ainsi la sélection tricolore pourrait avoir à jouer un huitième de finale à Bilbao peut-être face à la Belgique, meilleure nation au classement FIFA, avant un éventuel quart de finale contre l’Italie de Roberto Mancini. La deuxième option mettrait probablement la France sur la route des Pays-Bas de Virgil van Dijk, le 28 juin à Budapest avant un possible quart de finale plus abordable contre un deuxième de groupe.

Enfin, dans le pire des cas, on peut aussi envisager un scénario où l’équipe de France n’arrive pas à sortir de sa poule de l’Euro. Première victime de ce groupe de la mort, les champions du monde auraient alors à préparer la défense de leur titre pour la Coupe du monde 2022 au Qatar. Mais ça, on n’ose pas vraiment y penser. Rendez-vous le 16 juin 2020 pour un superbe duel entre l'Allemagne et la France.

dossier :

Euro 2021

Jean-Guy Lebreton