RMC Sport
en direct

EN DIRECT - Ligue 1: "Pas de sujet" Galtier pour le président Rivère, qui prend la défense du coach du PSG

Après deux semaines de trêve internationale, a Ligue 1 va reprendre le week-end prochain avec la 9e journée qui débutera vendredi par un match entre Angers et Marseille (21h).

Un derby Troyes-Reims sous hautes tensions

Un derby très attendu des deux côtés, notamment pour Troyes qui reçoit et reste sur trois succès en cinq matchs en L1, avec une victoire à Clermont avant la trêve.

Le club a fait monter la pression cette semaine : un entraînement ouvert au public pour "s'imprégner" et imprégner les joueurs du derby. Le club aubois a aussi annoncé que les joueurs arriveraient au stade à pied depuis l'avenue Schuman, qui passe devant le stade. Les supporters sont invités à les accueillir.

Ce matin il reste encore des places à vendre. 500 supporters rémois ont été autorisés à faire le déplacement, strictement encadré par le Stade de Reims. Ce dernier a affrété 10 bus pour le déplacement. Ils devront prendre place dans la partie haute du parcage, rempli à moitié. La préfecture de l'Aube a, en outre, publié un arrêté pour interdire "d'accéder, de circuler et de stationner au Stade de l'Aube, dans le centre-ville de Troyes et sur certains axes des communes de Troyes [...] toute personne se prévalant de la qualité de supporter du Stade de Reims". Il y a déjà eu, dans le passé, des affrontements entre supporters des deux clubs.

Les maires des deux villes se sont aussi un peu « chauffés » : François Baroin (Troyes) à la fin d’une interview où il dit « il faut les taper ». Le maire de Reims Arnaud Robinet a répondu sur Twitter.

Reims n'a plus gagné à Troyes depuis 49 ans.

Rivère désamorce la polémique Fournier-Galtier et prend la défense du coach du PSG

Interrogé par Canal+ sur les propos polémiques tenus à notre antenne par Julien Fournier, l'ancien directeur sportif de l’OGC Nice, celui qui fut son président, Jean-Pierre Rivère, a tenu à faire savoir qu’il n’avait pas compris sa sortie médiatique.

"Des tensions oui, il y en a eu entre les deux hommes. Quand une saison est compliquée à un moment donné, ça crée des tensions dans un club, ça peut en créer entre deux hommes. Concernant le sujet en question, il n’y a aucune matière à faire polémique. J’ai eu Julien au téléphone et je lui ai dit: “je ne comprends pas trop ce que tu as pu dire”. Il n’y a pas de sujet, c’est une histoire qui va se dégonfler toute seule. Je sais tout ce qui a pu se dire, il n’y a pas de sujet franchement, je le pense sincèrement."

Julien Fournier avait explique dans l'After que s'il venait à expliquer les raisons pour lesquelles les deux hommes s'étaient disputées, le coach du PSG pourrait ne plus entraîner, "ni en France ni en Europe".

L'OL a jusqu'au 21 octobre pour officialiser le rachat par John Textor

Alors que le rachat de l'OL devait être officialisé ce vendredi 30 septembre, ce dernier a été reporté. Plus tard dans la soirée, OL Groupe a publié un nouveau communiqué dans lequel il indique une nouvelle date butoir pour le rachat du club par John Textor: le 21 octobre. "Ce délai supplémentaire sera utilisé pour finaliser la documentation juridique et les dernières étapes préalables à la réalisation de l'Opération."

Elections présidentielles au Brésil: la colère de Juninho sur les soutiens à Bolsonaro

Sur RMC, Juninho a exprimé sa colère concernant la situation du Brésil, à deux jours de l'élection présidentielle, suite aux positionnements de certains joueurs, comme Neymar en faveur de Jair Bolsonaro : "Ce que je vois sur les réseaux, c'est incroyable. Je passe parfois ma journée à essayer de parler, en leur disant 'ce n'est pas possible, vous ne devez pas accepter cela.' Le Brésil est sur une période très difficile. La santé mentale des gens a disparu. Les gens sont malades au Brésil. Aujourd'hui, il (Jair Bolsonaro) a divisé le pays avec cette histoire comme quoi il va arrêter la corruption. C'est n'importe quoi ! Bolsonaro profite des évangéliques parce qu'au Brésil, c'est très fort.

Au Brésil, il y a cinq chaînes de télévision. Sur l'une d'elle, un pasteur demande à tout le monde de voter pour Bolsonaro. C'est un pays qui ne réfléchit pas tout seul. [...] Si ça passe au premier tour, Lula devient président au 1er janvier. Par contre, s'il y a un deuxième tour, c'est fin octobre. Bolsonaro va foutre le bordel comme il l'a fait jusqu'à maintenant. On a un tribunal supérieur, il y a onze ministres, Bolsonaro a déjà menacé ouvertement ces ministres. Le Covid a aussi amené une crise mais les familles sont divisées.

Certains choisissent Bolsonaro parce que c'est leur caractère. Si on discute avec Neymar, portes fermées pendant dix minutes, je pense qu'il va comprendre les choses."

Plus d'informations ici.

Et le groupe du PSG pour Nice, avec le grand retour de Renato Sanches

Le groupe de l'OM pour le déplacement à Angers, sans Kolasinac ni Tavares mais avec Dieng (sur le papier)

Tetê sur l'atmosphère autour du groupe

Tetê: "Il n'y pas de pression, ce n'est pas bien la pression pour l'équipe. On sait ce qu'on doit faire, on sait qu'on a des devoirs, des responsabilités et qu'on doit gagner. On est focalisés, on travaille fort. On sort de trois défaites mais il faut garder la tête haute."

Tetê déclare sa flamme à Lyon

Tetê: "Je suis très heureux ici, j'aime cette ville, j'aime ce club. C'est pratiquement ma deuxième famille et j'espère que je vais continuer longtemps ici."

Tetê sur la série de défaites: "Ce n'est pas la fin du monde"

Tetê: "Nous savons que nous sortons de trois défaites consécutives, mais ce n'est pas la fin du monde. On va bien récupérer et travailler pour revenir fort."

Bosz sur le jeune Mamadou Sarr

Bosz: "Il a fait une partie de l'entraînement avec nous. Ca peut être un joueur pour le futur, mais pas pour Lens."

Bosz répond à Cherki sur son temps de jeu

Bosz: "Je sais qu'il est très populaire, c'est super pour les supporters et Rayan. Moi je regarde avec qui on peut gagner des matchs. Si je pense que c'est avec lui, il va jouer. Si je pense qu'on a plus de chance avec un autre... Il a des qualités vraiment spécifiques, dont les passes décisives. C'est un mec avec deux pieds, il peut faire la différence de cette manière. Jusque-là, il était remplaçant, à partir d'aujourd'hui, je ne sais pas."

Bosz: "Trois défaites, c'est dur"

Bosz: "Après trois défaites, c'est dur. Les internationaux sont partis juste après le dernier match contre Paris. On n'a pas eu l'équipe au complet sur les deux dernières semaines, mais on a bien travaillé. (...) On a besoin de résultats, c'est clair."

Bosz annonce les absences de Lukeba et Faivre contre Lens

Bosz: "Coco (Tolisso), Moussa (Dembélé) et Castello (Lukeba) n'étaient pas avec le groupe sur le terrain aujourd'hui. Coco et Moussa vont beaucoup mieux, ils ont travaillé sur le terrain mais pas avec l'équipe. Castello ne sera pas là contre Lens. Romain Faivre ne sera pas là non plus."

Les supporters niçois interdits de déplacement à Paris

Alors que le Gym défie le PSG ce samedi à 21h, les supporters niçois ne pourront pas se déplacer au Parc des Princes. La préfecture la annoncé ce vendredi dans un communiqué.

Les autorités mettent en garde les fans qui ne respecteraient pas cette interdiction en assurant qu'une peine d'un an d'interdiction de stade serait prononcée à l'encontre des récalcitrants.

La conférence de presse de Bosz et Tetê à partir de 12h

Deux jours avant le déplacement de l'OL sur la pelouse de Lens, ce dimanche en clôture de la 9e journée de Ligue 1 (20h45), le coach lyonnais et l'attaquant brésilien vont se présenter devant la presse à partir de 12h ce vendredi.

Le programme de la 9e journée de Ligue 1, qui reprend ce vendredi

Vendredi :

Angers-OM (21h)

Samedi :

Strasbourg-Rennes (17h)

PSG-Nice (21h)

Dimanche :

Lorient-Lille (13h)

Toulouse-Montpellier (15h)

Auxerre-Brest (15h)

Troyes-Reims (15h)

Ajaccio-Clermont (15h)

Monaco-Nantes (17h05)

Lens-OL (20h45)

L'officialisation du rachat de l'OL reportée

La vente de l'Olympique lyonnais à la société Eagle Football de John Textor devait être bouclée aujourd'hui, mais le club a indiqué dans un communiqué de presse que l'officialisation est reportée.

"Il reste aux parties à finaliser dans les prochaines semaines la documentation juridique, notamment pour les principaux financements d’Eagle Football, et les étapes mécaniques nécessaires à la bonne réalisation de l’opération", a indiqué l'OL.

Le club assure toutefois que "ces discussions devraient aboutir dans les tout prochains jours".

La gestion du ramadan serait en cause dans le clash Fournier-Galtier

D'après L'Équipe, le clash à Nice entre Julien Fournier et Christophe Galtier s'explique en grande partie par la façon qu'avait l'entraîneur de gérer le ramadan.

Convaincu que les performances sportives sont amoindries en cas de jeûne, Christophe Galtier aurait demandé à Hicham Boudaoui, qui faisait le ramadan, de manger avant un match. Une démarche qui aurait fait grincer des dents au sein du vestiaire, au sein duquel les musulmans auraient auparavant accepté de se rendre au réfectoire avec leurs coéquipiers lors des repas.

Julien Fournier aurait déploré ces méthodes sur "critère religieux" auprès de ses supérieurs. Christophe Galtier aurait de son côté estimé qu'il ne s'agissait que de décisions liées au sportif. L'un des proches du coach dit à L'Équipe: "Il n'a jamais incité un joueur à ne pas faire le ramadan. Il n'a jamais sorti un joueur de la feuille de match à cause du jeûne".

Plus d'informations ici.

Ligue 1: un point de pénalité avec sursis pour Brest

Brest a écopé d'un point de pénalité avec sursis et devra fermer pour deux matches sa tribune Quimper à la suite d'incidents survenus lors du match contre Strasbourg le 4 septembre, a annoncé jeudi la commission de discipline de la LFP.

Selon la Ligue de football professionnel, des supporters brestois ont jeté des projectiles sur un officiel. "Au regard de la gravité des faits, la Commission de discipline de la LFP avait décidé le 7 septembre de mettre le dossier en instruction," rappelle celle-ci.

Lors du match, terminé sur un score de parité (1-1) et disputé au stade Francis-Le Blé, l'entraîneur de Strasbourg, Julien Stéphan, avait notamment reçu deux cartons jaunes et avait été expulsé par l'arbitre Bastien Dechepy.

Le Stade Brestois occupe actuellement la 19e et avant-dernière place de Ligue 1 avec 5 points en 8 journées.

"Tu dis tout ou rien", Rothen choqué par la sortie de Fournier sur Galtier

Au lendemain des propos accusateurs de Julien Fournier dans "l'After" sur RMC à l’égard de Christophe Galtier, Jérôme Rothen s’est emporté dans "Rothen s’enflamme" contre un "règlement de compte de bas étage" initié par l'ancien directeur du football de l'OGC Nice.

"Peu importe ce qu’il s’est passé entre eux à Nice, ça les regarde. Mais là, c’est un règlement de compte de bas étage. Si tu veux dire des choses, tu dis tout ou tu dis rien. Tu ne lances pas des rumeurs comme ça, c’est trop facile", s’indigne la patte gauche. "Christophe a répondu aujourd’hui en conférence de presse, et s’est étonné de ses attaques. Il s’est dit qu’il (Fournier) l’a fait parce qu’il est l’entraîneur du Paris Saint-Germain, enchaîne Rothen. Mais bien sûr! Il est sous le feu des projecteurs, c’est l’entraîneur de la meilleure équipe de France, qui a le potentiel pour être championne d’Europe... Forcément, ça attise la jalousie."

Belaïli et Brest, c'est terminé

Le stade brestois a annoncé ce jeudi la résiliation du contrat de son attaquant algérien à la suite de la demande de Youcef Belaïli adressée au Directeur Sportif Grégory Lorenzi qui s'exprime dans le communiqué du club: "Youcef ressentait un mal-être au quotidien, en étant notamment éloigné de sa famille. Il lui était donc difficile de continuer sur cette voie-là. Pour son équilibre au quotidien et le bien du groupe, nous avons convenu de mettre un terme à notre collaboration. Toutes les choses qui ont pu être dites ces derniers jours au sujet du joueur restent des affaires d’ordre privé qui ne nous concernent pas ou qui ne nécessitent pas qu’on s’étende dessus."

Lemina démine la polémique Galtier-Fournier

Présent en conférence de presse avant le match face au PSG samedi soir, le milieu niçois Mario Lemina est revenu sur la polémique entre Christophe Galtier et Julien Fournier (le second ayant accusé dans l'After le premier de "choses graves"): “On était au courant de rien jusqu'à ce que l'on voit les choses comme tout le monde, dans les journaux ou sur les réseaux. Ce que je retiens, c’est que c’est un coach qui a de très bonnes idées. Quand tu passes de Nice au PSG, c’est que tu as fait du très bon travail. On est passé d’une très bonne période à une période un peu plus difficile. Il y a eu ce qu’il devait y avoir dans un groupe normal. Il y a eu des mécontentements comme dans tous les groupes. À part ça, il n’y a pas eu d'animosité qui permette qu’on en parle comme ça.”

Favre veut "jouer" face au PSG

Lucien Favre avant le PSG: "Il faut rester positif. On connaît le PSG, c'est le favori clair et net du championnat. On veut faire notre match, il faudra être solidaires, soudés. Mais il faut jouer, il ne faut pas avoir peur. Si on gagne 1-0 à dix minutes de la fin, pourquoi pas mettre le bus (rires). Sinon, il faut jouer."

Favre a "très bien vécu" les rumeurs sur son avenir

Lucien Favre a été interrogé sur son avenir en conférence de presse, lui qui a été associé à des rumeurs de licenciement: "J'ai très bien vécu ces derniers jours. Les rumeurs sont les rumeurs, je connais ça, il n'y a aucun problème. On a eu une réunion avec les dirigeants, où le directeur sportif s'était exprimé, c'était bien. J'ai l'habitude, j'en ai vu d'autres. C'était une discussion avec tous les joueurs, tout le staff, c'était convaincant. Un licenciement arrive dans la carrière de tous les entraîneurs. Il faut continuer d'avancer."

Du mouvement aussi pour Eyraud à l'OM

Selon plusieurs sources concordantes, il est en revanche très probable que Jacques-Henri Eyraud quitte le conseil de surveillance de l’OM et donc s’éloigne du club olympien.
Si cette information se confirme, reste à savoir si cela remettra en cause sa présence au conseil d’administration de la LFP.

FGe

Pourquoi McCourt a démissionné du conseil de surveillance de l'OM

La démission de McCourt du conseil de surveillance s’explique par une réorganisation interne sans conséquences sur l’engagement et le statut d’actionnaire de Frank McCourt.

Le président du conseil de surveillance est désormais un intime du propriétaire américain, Barry Cohen, ce qui permettra à l’actionnaire de l’OM de suivre de très près les activités olympiennes et les finances de son club.

Le groupe McCourt, dans son ensemble, concentre plusieurs activités majeures, avec plus récemment le projet Liberty, qui lui tient énormément à cœur.

>> Plus d'infos

FGe

McCourt a démissionné du conseil de surveillance de l'OM

Comme on peut le voir en consultant les informations légales de l'Olympique de Marseille, Frank McCourt a démissionné de son poste de président du conseil de surveillance du club phocéen. Cette décision a pris effet le 8 septembre dernier. Le propriétaire de l'OM a été remplacé à ce poste par Barry Cohen.

Nice: Fournier assure ne pas avoir imposé à Delort de ne pas jouer la CAN

Attaquant de Nice, Andy Delort avait refusé de disputer la CAN 2022 en début d'année, à la grande colère de Djamel Belmadi, le sélectionneur de l'Algérie. L'OGCN était soupçonné d'avoir bloqué son joueur. Directeur du football de Nice à cette époque, Julien Fournier a nié, ce mercredi dans l'After Foot sur RMC, avoir empêché l'ancien joueur des Tigres de rejoindre les Fennecs et assuré qu'il s'agissait d'un choix de l'attaquant :

"Le premier entretien que j’ai eu avec lieu, il m’a dit, en rigolant mas sérieusement : ‘Ne t’inquiète, je ne ferai pas la CAN’. Mais il était déjà dans les bureaux, il avait signé. Il n’y a pas de chantage. On n’avait pas un nombre de joueurs incroyable qui allait partir à la CAN, donc ça n’était pas un paramètre sur Andy qui entrait en ligne de compte.

Est-ce que vous pensez qu’un directeur ou un entraîneur peut, quand vous connaissez un peu Andy Delort, une fois qu’il a signé, l’empêcher d’aller à la CAN ? C’est impossible. Après j’ai cru comprendre, car j’ai vu une déclaration d’Andy où il disait : ‘J’aurais dû m’expliquer mieux avec Djamel (Belmadi) parce que j’avais aussi des raisons personnelles’. Moi la réalité, c’est que quand Andy était dans le bureau, avant de faire la visite médicale, de signer, il m’a dit : ‘Je ne ferai pas la CAN’. Je ne vais pas vous dire que ça me fâchait, j’étais content qu’il ne la fasse pas, égoïstement."

Julien Fournier sur sa discorde avec Christophe Galtier: "Si j'explique les vraies raisons, il n'entre plus dans un vestiaire"

Nouveau directeur sportif de Parme et ancien directeur du football de l'OGC Nice, Julien Fournier s'est exprimé sur ses relations tendues la saison passée avec Christophe Galtier dans l'After Foot sur RMC.

"C'est vrai que c'est de notoriété publique que les rapports que je pouvais avoir avec Christophe étaient dès le début de la saison assez chaotiques. Très honnêtement, si j'explique les vraies raisons pour lesquelles on s'est disputés, parce que c'est vraiment le mot, Christophe n'entrera plus dans un vestiaire, ni en France ni en Europe. Il y a des sujets sur lesquels je resterai peut-être langue de bois".

"Mais ce ne sont pas des affaires de foot qui nous ont opposés, ce sont des choses bien plus graves de mon point de vue. (...) C'était indirectement lié au football. Ce sont des choses qui me touchent au plus profond. On avait des positions très éloignées. On a donc fait la saison, et on a été, lui et moi, les plus professionnels possibles pour limiter l'impact négatif que ça aurait pu avoir sur l'équipe. Puis il y a eu la séparation".

Plus d'informations ici.

Ligue des champions: l'OM renonce à faire appel des sanctions de l'UEFA

Une réunion s’est tenue ce mercredi après-midi au sujet des huis clos infligés au Vélodrome, comme indiqué par La Provence. L’OM, qui réfléchissait à faire appel comme expliqué mardi par RMC Sport, a considéré que cela n’en valait pas la peine vu la gravité des faits reprochés par l’UEFA et le fait que le Vélodrome était déjà sous le coup d’un sursis.

Marseille accepte donc la sanction et regrette l’absence de ses supporters pour les deux matchs à venir. L'OM a été sanctionné d'un huis clos total de son stade face au Sporting Lisbonne (le 4 octobre à 18h45, sur RMC Sport 1) et le virage nord du Vélodrome sera fermé lors de la réception de Tottenham, le 1er novembre (21h, sur RMC Sport 1).

L'OM a estimé qu’il y avait un risque que la sanction soit finalement plus importante en cas d’appel. Le club phocéen juge quoi qu’il en soit que les faits reprochés à certains pseudos-supporters fautifs sont inacceptables et que cela ne vaut pas la peine d’entrer dans un nouveau conflit avec l’instance européenne.

Selon nos informations, une réunion avec les groupes de supporters devrait avoir lieu en fin de semaine pour que l’OM puisse expliquer cette décision de ne pas faire appel et comment Marseille va gérer cette situation. L'occasion d'aborder la possibilité d'un remboursement des abonnés ou celle d'un replacement de quelques supporters du virage Nord dans d'autres tribunes contre les Spurs.

RMC Sport

Plus d'informations ici.

Brest: Belaïli, neuf mois et plusieurs dérapages...

L'histoire entre Youcef Belaïli et le Stade Brestois devrait se terminer dans les prochains jours, seulement neuf mois après son arrivée. Décevant sportivement avec 19 matchs joués et marqués par des prestations inconstantes (3 buts, 4 passes) et un manque d'efforts collectifs que ne manquait pas de souligner l'entraineur brestois Michel Der Zakarian, Belaili s'est aussi distingué par un comportement individualiste qui agace.

Lors du match au Parc des Princes face au PSG (10 septembre), l'international algérien resté sur le banc toute la rencontre aurait ainsi décidé de rester après la partie dans la capitale, snobant le voyage retour en avion avec l'équipe sans prévenir personne. A cela s'ajoute une hygiène de vie remise en question et des dérapages nocturnes extrasportifs.

Une maison qu'il louait depuis cinq mois en banlieue de Brest a par exemple dû être en partie rénovée car laissée dans un état déplorable avec des travaux à hauteur de 40.000 euros. Le journal régional Le Télégramme, qui a pu contacter le propriétaire des lieux, parle de "cuisine à refaire, sols gondolés à changer, portes arrachées et mégôts par terre", les dégradations ayant fait l'objet d'un constat d'huissier. 

Il serait désormais étonnant de revoir Belaïli porter le maillot brestois. Le joueur veut partir, comme l'a confirmé son père à des médias algériens. Officiellement, le Stade Brestois affirme n'avoir reçu aucune demande en ce sens et dit attendre Belaili ce mercredi au centre d'entrainement à son retour de sélection. Si le club n'évoque pas l'idée d'un licenciement, les deux parties devraient se mettre autour de la table pour entériner la fin d'une histoire qui a tout d'un retentissant flop.

Xavier Grimault

Angers: Diony victime d'une rupture du ligament croisé

L'attaquant du SCO d'Angers, Loïs Diony, s'est gravement blessé à l'entraînement pendant la trêve internationale. Le verdict est sans appel, il souffre d'une rupture du ligament croisé.

OL: Lacazette donne de ses nouvelles... avec davantage de voix

Dans un entretien à OLTV, Alexandre Lacazette a donné ce mardi soir de ses nouvelles, lui qui n'avait plus de voix depuis le début de la saison et a dû se faire opérer d'un polype aux cordes vocales.

"Ça s’est bien passé, je pense que ça s’entend à ma voix, je ne l’ai pas récupérée entièrement mais je me sens beaucoup mieux, a-t-il expliqué. J’ai été opéré mercredi dernier et depuis je devais faire attention à ne pas trop parler. Je me suis entraîné un peu en individuel, et j’ai repris aujourd’hui avec le groupe. Le docteur m’avait dit que malgré l’opération je pouvais m’entraîner normalement et que je serai apte pour la reprise du championnat."

La grosse colère de Monconduit contre la ministre des Sports

Le milieu de terrain stéphanois, Thomas Monconduit, a envoyé un tacle appuyé à la ministre des Sports. Alors qu’elle prenait la parole pour défendre les footballeurs face aux injonctions d’une société qui les voudrait un peu plus critiques vis-à-vis du Mondial au Qatar, la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, s’est finalement attirée les foudres d’une partie d’entre eux.

"On s’excuse d'être trop con… En gros 'tape dans le ballon et ferme ta gueule'. Il est évident qu’avec ce genre de mentalité on n’avancera pas ! Nous on vous demande de prendre les bonnes décisions pour l’avenir de notre planète et vous n’êtes pas foutu de le faire… merci les politiques", a écrit le milieu de l'ASSE.

>>> Découvrez les mots durs de Monconduit à l'encontre de la ministre dans notre article

Passé par Marseille, Lyon, Lorient et Rennes, Morel prend sa retraite

Jérémy Morel (38 ans) a décidé de prendre sa retraite après 20 saisons professionnelles et près de 600 matchs (589). Le défenseur, natif de Lorient, a été formé chez les Merlus où il a lancé sa carrière (2002-2011) avant de porter les couleurs de Marseille (2011-2015), Lyon (2015-2019) et Rennes (2019-2020). Il était revenu à Lorient en 2020 jusqu'à la fin de son contrat l'été dernier.

"J'ai 38 ans, mon contrat dans mon club formateur s'est terminé et je prends la décision d'arrêter, donc il y a un peu de cela, oui, confie-t-il dans L'Equipe. Je garde malgré tout une petite pointe d'amertume, non pas d'avoir quitté Lorient, mais que personne n'ait eu le courage de m'annoncer que je ne serais pas reconduit. C'était pourtant simple comme un coup de fil."

OL: impatient, Cherki met la pression à Bosz

Doublement décisif ce lundi soir lors du nul de l'équipe de France Espoirs contre la Belgique (2-2), le Lyonnais Rayan Cherki a envoyé un message assez clair à son entraîneur en club Peter Bosz après la rencontre: il veut plus de temps de jeu. Et vite.

>> Les propos complets de Cherki ici

"Il faut que j’arrive à faire ces choses-là sur 90 minutes, j’espère qu’en club j’arriverai à faire la même chose", a d'abord lancé le milieu offensif de 19 ans.

Justement relancé sur son utilisation en club, où il n'a pas été titularisé une seule fois cette saison, Cherki s'est ensuite montré assez cash. "Je me dis que mon heure viendra à un moment ou un autre. Je suis patient, même si l’impatience comme à se faire ressentir. Mais je ne pense pas qu’il (Peter Bosz) me considère comme un joker parce que je bosse tous les jours, et sur mes entrées j’essaie de montrer que je peux apporter énormément au collectif de mon club."

PSG: Messi encense Neymar et Mbappé

Au cours d’une interview accordée à la chaîne de télévision américaine TUDN, Lionel Messi s’est montré extrêmement élogieux envers Neymar et Kylian Mbappé, ses deux coéquipiers au Paris Saint-Germain.

>> Les déclarations complètes de Messi ici

"Kylian est un joueur différent, une bête qui est très forte en un contre un, qui va dans l'espace, qui est très rapide, qui marque beaucoup de buts, a d’abord déclaré l’ancien Barcelonais C'est un joueur complet et il l'a prouvé pendant des années, et dans les années à venir, il sera certainement parmi les meilleurs."

Impressionné par le champion du monde français, Messi est tout autant élogieux envers Neymar, qu’il a côtoyé au Barça entre 2013 et 2017. "Avec Ney on se connaît par cœur, on a passé beaucoup de temps à Barcelone, j'aurais aimé en profiter plus à Barcelone, mais la vie nous a retrouvés à Paris, on est heureux d'être ensemble, j'adore jouer avec lui.”

Le programme de la 9e journée de Ligue 1

Vendredi 30 septembre 2022
21: Angers - Marseille (Amazon Prime Vidéo)

Samedi 1er octobre 2022
17h: Strasbourg - Rennes (Amazon Prime Vidéo)
21h: PSG - Nice (Canal+ Sport 360)

Dimanche 2 octobre 2022
13h: Lorient - Lille (Amazon Prime Vidéo)
15h: Ajaccio - Clermont (Amazon Prime Vidéo)
15h: Auxerre - Brest (Amazon Prime Vidéo)
15h: Toulouse - Montpellier (Amazon Prime Vidéo)
15h: Troyes - Reims (Amazon Prime Vidéo)
17h05: Monaco - Nantes (Canal+ Foot)
20h45: Lens - Lyon (Amazon Prime Vidéo)

Bonjour à tous

Bienvenue dans notre live pour suivre toutes les informations avant la 9e journée de Ligue 1.

RMC Sport