RMC Sport

Incidents en Ligue 1: "Un pas en arrière" selon Sampaoli, qui craint "la fin du football"

Jorge Sampaoli, l’entraîneur de l’OM, a réagi ce vendredi aux incidents qui secouent les tribunes de Ligue 1 depuis quelques semaines. La fin des supporters dans les stades sera aussi "la fin du football", gronde le coach argentin.

Pour avoir assisté de près aux incidents qui avaient éclaté entre Nice et l’OM le 22 août, Jorge Sampaoli est bien placé pour témoigner. Le volcanique entraîneur marseillais a montré de la tristesse ce vendredi au moment d’évoquer ce qu'il se passe dans les tribunes de Ligue 1 en ce début de saison. Et craint que la fin des supporters sonne "la fin du football".

"Ce serait douloureux de ne plus avoir de supporters"

"C'est un pas en arrière. Ce serait douloureux de ne plus avoir de supporters dans les stades, estime Sampaoli. Ce serait un retour à ce qu’on a vécu pendant la pandémie. Revenir au stade pour commettre ce genre d’actes me semble étrange. Une analyse sociale permettrait d’en savoir plus sur ces comportements. Cela ne va pas aider les voyages des supporters. Ils ont besoin d’avoir leur mot à dire. Et nous devons protéger les joueurs. J’ai vu qu’en France, les gens discutent de tout. Et si ça continue, on se dirigera vers la fin du football."

Lors de Nice-OM, des supporters niçois avaient jeté des bouteilles sur Payet qui avait répliqué, ce qui avait provoqué un envahissement de terrain et l’interruption du match à la 75e minute. Quelques semaines plus tard, le derby du Nord entre Lens et Lille a également été retardé après des affrontements entre supporters. Les matchs PSG-OL et Angers-OM ont également été témoins de violences en tribunes ces derniers jours.

Privés de déplacement jusqu'à nouvel ordre, les supporters de l’OM ne pourront pas se rendre à Lille, le 3 octobre, avant de connaître la sanction définitive. Jorge Sampaoli appelle à rester le club. "Chacun doit rester à sa place, il ne faut pas se réduire à qui que ce soit. Jouer sans supporter n’est pas bon, c'est une perte de soutien. Toutes les décisions des gens qui vont contre l’OM veulent dire qu’ils sont plus importants que l’institution. On ne peut pas prendre de décision en pensant qu’on est plus haut."

Jorge Sampaoli et ses troupes devraient pouvoir profiter à nouveau d’un stade bien rempli ce dimanche soir pour la réception du RC Lens, qui s’est voulu prudent en déconseillant à ses supporters de faire le long déplacement. Les Sang et Or pourraient donc être bien seuls dans l’enfer du Vélodrome, entre les deux huis-clos de Bollaert.

JAu