RMC Sport

OL-OM: l’arbitre n’avait pas autorisé l’annonce du speaker sur une reprise

L’arbitre du match de la 14e journée de Ligue 1 n’était pas au courant que le speaker du Groupama Stadium allait annoncer la reprise du match suite à des jets de projectile sur Dimitri Payet. Selon les informations de RMC Sport, Ruddy Buquet ne s’attendait pas à une telle annonce dont il n’a été aucunement question.

Présenté comme un choc pour le podium et les places européennes, le match de la 14e journée de Ligue 1 entre Lyon et Marseille n’aura finalement duré que quelques minutes. Le temps pour un pseudo-supporter de balancer une bouteille d’eau à la tête de Dimitri Payet et de pousser l’arbitre à interrompre la rencontre.

>> Revivez les incidents du match OL-OM

Après un long imbroglio autour d’une éventuelle reprise du jeu, Ruddy Buquet a officialisé son choix d’arrêter définitivement cet Olympico. Et ce, malgré une annonce du speaker du Groupama Stadium annonçant une reprise imminente sur les coups de 22 heures.

Selon les informations de RMC Sport, l’arbitre central n’avait pas autorisé cette annonce du speaker rhodanien. Au sortir de son intervention au micro du diffuseur, Ruddy Buquet a ainsi confirmé que sportivement il n'avait jamais été question pour lui de reprendre le match même si le président Jean-Michel Aulas a affirmé le contraire et que les joueurs de l’OL sont venus s’échauffer pendant quelques minutes.

L'arbitre n’a jamais voulu reprendre selon la LFP et l’OM

Après de nombreux échanges avec les dirigeants des deux clubs ainsi qu’avec les pouvoirs publics, Ruddy Buquet a acté la décision de ne pas reprendre le match. Comme le prévoit le règlement de la LFP, l’arbitre reste le dernier à décider d’une reprise ou d’un arrêt définitif de la rencontre.

Mais voilà, la décision de l’officiel n’a pas plu et du côté de l’OL et du Préfet de région, on l’a même accusé d’avoir changé d’avis au cours de la soirée. Toutefois, toujours selon informations de RMC Sport, cela n’a pas été le cas.

L’arbitre et le délégué ont toujours dit dans la réunion de crise qu’ils ne voulaient pas que le match reprenne. Le Préfet a mis en avant des risques à l’ordre public si le match ne reprenait pas. D’où les très longues tergiversations. Pour la Ligue, "le Préfet n’assume pas sa décision. Si telle était la décision qu’il voulait prendre il fallait l’assumer jusqu’au bout".

Une position confirmée par l’OM par l’intermédiaire de Jacques Cardoze selon qui Ruddy Buquet "a été très clair" et n’a jamais souhaité reprendre le match, l’intégrité physique des joueurs n’étant pas suffisamment garantie après le jet de bouteille sur Dimitri Payet.

JGL avec LB et JRe