RMC Sport

OM: débuts encourageants pour Guendouzi, Saliba et Peres face à Braga

Entrés en jeu lors du quatrième match de préparation de l'OM face à Braga ce mercredi soir (1-1), Mattéo Guendouzi, William Saliba et Luan Peres ont disputé leurs premières minutes sous le maillot olympien.

C'était la principale attraction du soir pour les supporters de l'OM. Dans un match de préparation pas toujours emballant contre Braga (1-1), surtout en première période où Marseille n'a rien tenté (0 tir), tous les regards étaient fixés sur les nouvelles recrues olympiennes. Si Cengiz Ünder, pour sa première titularisation, n'a pas eu vraiment l'occasion de s'exprimer, et alors que Gerson a semblé - comme beaucoup de ses coéquipiers - éreinté physiquement, Mattéo Guendouzi, William Saliba et Luan Peres ont disputé leurs premières minutes sous leur nouveau maillot.

Trois entrées qui ont coïncidé avec un regain de forme de l'OM

C'est le dernier qui a fait son entrée en jeu le premier, en remplaçant Jordan Amavi sur le côté gauche après la pause. Un poste pas forcément sur mesure pour le Brésilien et son 1,90m, plus habitué aux joutes de la tête en défense centrale. Pourtant, Luan Peres, 27 ans, a été propre et serein dans son couloir. Prometteur et intéressant pour Sampaoli qui a vu les aptitudes de son nouveau poulain, recruté contre 4,5 millions d'euros en provenance de Santos, hors de sa zone de confort.

Les deux autres n'ont eu que 20 minutes pour réellement s'exprimer. Pourtant, Mattéo Guendouzi a déjà (un peu) marqué les esprits. Le joueur prêté par Arsenal a montré ses qualités de combattant dans l'entrejeu et son gros tempérament, notamment lors d'une grosse faute commise par un joueur portugais sur Bamba Dieng. Mais surtout il a laissé filtrer toutes ses qualités techniques avec deux petits ponts qui ont mystifié ses adversaires. Alors que Pape Gueye a tiré la langue ce mercredi, l'entrée pleine de fraîcheur de l'ancien Lorientais a donné un aperçu de ce que pouvait apporter Guendouzi, notamment dans un rôle de sentinelle devant la défense.

Concernant William Saliba, lui n'a rien eu à faire ou presque. Dans un bloc plus haut et alors que l'OM a eu davantage le ballon dans le deuxième acte, l'ancien défenseur central de l'ASSE a assuré, coupé les transmissions quand il le fallait. Rien de flamboyant mais pas de mauvais choix non plus. Son entente avec Duje Caleta-Car a semblé bien fonctionner, les Portugais ne se montrant plus dangereux en fin de match. Quand Leonardo Balerdi loupait tout ou presque en première mi-temps, lui rassurait. Déjà un bon point positif pour la défense olympienne.

CP