RMC Sport

PSG: "Rabiot n’est pas le seul fautif dans l’histoire", juge Meunier

Après PSG-Nantes (1-0) ce samedi, Thomas Meunier a défendu Adrien Rabiot actuellement en conflit avec le PSG pour ne pas vouloir prolonger son contrat.

Adrien Rabiot a reçu plusieurs marques de soutien depuis l’ouverture du conflit avec le PSG en faveur de qui il ne veut pas étendre son bail au-delà de juin. Celles de l’UNFP et de la FIFPro pour commencer et une plus étonnante ce samedi soir. Quoique. Jamais peureux à l’idée de jeter des pavés dans la marre, Thomas Meunier est montré au créneau après la victoire contre Nantes (1-0) au Parc des Princes.

"Un jugement très ingrat"

"Je trouve le jugement de beaucoup sur les réseaux sociaux très ingrat, très injuste, lance le latéral droit du club de la capitale. C’est un jeune du club qui a montré plus d’une fois qu’il était concerné par le Paris Saint-Germain. Quand il mettait Lionel Messi dans sa poche (en huitièmes de finale aller de Ligue des champions contre le Barça en février 2017), c’était le joueur qu’on ne pouvait pas perdre… Les supporters sont un peu tristes de perdre un joueur comme ça." Une "tristesse" que les ultras ont manifesté avec des banderoles hostiles au joueur lors des deux dernières rencontres.

"Maintenant, je ne pense pas qu’Adrien soit le seul fautif dans l’histoire", a également glissé l’international belge. Cette semaine, Véronique Rabiot, mère et représentante du milieu de terrain de 23 ans a assuré sur RTL qu’il ne s’agissait pas "d’une question d’argent", qu’elle avait "clairement demandé l’été dernier à ce que Rabiot soit mis sur la liste des transferts" et qu'elle s'estimait "attaquée par le club en la personne d'Antero Henrique".

JBi