RMC Sport

Haaland, Mbappé ou Ronaldo au Real ? Zidane préfère "profiter" de Benzema

Après la nouvelle performance de haute volée de Karim Benzema, buteur mardi soir pour le Real Madrid contre l'Atalanta (3-1) en huitième de finale retour de la Ligue des champions, Zinedine Zidane n'a pas tari d'éloges à son égard, au micro de RMC Sport.

Encore une fois, Karim Benzema a réussi un grand match avec le Real Madrid. L'attaquant français de 33 ans a ouvert le score lors de la victoire 3-1 obtenue à domicile contre l'Atalanta, mardi soir dans le cadre des huitièmes de finale retour de la Ligue des champions. "Depuis qu'il est là, il ne fait que progresser", a réagi Zinedine Zidane, au micro de RMC Sport après la qualification du club espagnol pour les quarts de finale.

"On ne sait pas quand il va s'arrêter", a repris l'entraîneur français, aux anges. "Sans parler du but (...), c'est surtout dans le jeu qu'il est exceptionnel. Pas beaucoup de joueurs sont capables de maîtriser le ballon comme il le fait, de faire jouer les autres et surtout de ne pas perdre le ballon", a ajouté Zinedine Zidane.

Ses éloges ont continué lorsqu'il lui a été demandé si le Real Madrid était intéressé par Kylian Mbappé, Erling Haaland ou Cristiano Ronaldo pour un futur plus ou moins proche. "Pour le moment, on a Karim Benzema. Et on profite de Karim Benzema", a répondu l'ancien numéro 10, non sans sourire.

>> Abonnez-vous aux offres exclusives RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

"Ce ne sont pas des papys"

Plus globalement, Zinedine Zidane a souligné la prestation de ses cadres trentenaires, tels que Sergio Ramos et Luka Modric. "Ce ne sont pas des papys. Ils ont toujours envie de montrer qu'ils sont toujours là et qu'ils sont bons. Modric, sur le terrain, on n'a pas l'impression qu'il a 35 ans. C'est pareil pour tout le monde".

Pour la suite, "le Real est toujours favori", a-t-il osé. "Mais sur le papier", a-t-il pris soin de préciser, en soulignant qu'il "fallait le démontrer" sur le terrain. Avant de conclure en déclarant: "Ce sera difficile quoi qu'il arrive. Il faudra avoir la meilleure version de Madrid à chaque match pour passer et essayer d'aller au bout".

Julien Absalon avec Timothée Maymon