RMC Sport

Manchester City-PSG: Di Maria a insulté Fernandinho

Expulsé pour un geste d’humeur sur Fernandinho, Angel Di Maria s’en est pris au Brésilien avant de quitter le terrain, mardi lors de la demi-finale retour de la Ligue des champions entre Manchester City et le PSG (2-0).

De la frustration et beaucoup de colère. Angel Di Maria a quitté le terrain avant ses partenaires avec ces sentiments en bouche, mardi lors de la demi-finale retour de la Ligue des champions entre Manchester City et le PSG (2-0). Le milieu offensif parisien a reçu un carton rouge direct pour un geste d’humeur sur Fernandinho (69e).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder la Ligue des champions

Après avoir obtenu une touche après un ballon contré par le Brésilien, Di Maria s’est accroché une première fois avec le milieu de terrain adverse qui a poursuivi la provocation derrière la ligne de touche. En guise de réponse, Di Maria lui a alors volontairement marché sur le pied.

Présent à proximité, l’arbitre Björn Kuipers n’a pas hésité sur la couleur du carton. L’action a provoqué l’incompréhension des Parisiens et donné lieu à quelques échanges tendus entre joueurs. Furieux, Di Maria a tenté de dénoncer l’attitude de Fernandinho à son égard. En vain. L’Argentin a alors exprimé sa colère en lançant plusieurs insultes en direction du capitaine de Manchester City: "Fernandinho, tu es un fils de p…", a-t-il répété à plusieurs reprises.

L'arbitre dans le collimateur des Parisiens

Ce dernier est, lui, tranquillement resté sur le bord du terrain pour se faire soigner, sans se mêler à l’agitation. Il a même conclu la rencontre sans être averti malgré plusieurs fautes. Une clémence qui a pu agacer les joueurs du PSG, très remontés contre l’arbitrage de M.Kuipers. Ander Herrera a accusé ce dernier d’avoir insulté Leandro Paredes. Marco Verratti s’est, lui, aussi plaint de propos déplacés du Néerlandais à son égard.

"Moi aussi il m'a dit fuck you, a témoigné le milieu de terrain italien. Si je dis fuck you, je prends dix matchs. C'est sûr que je parle beaucoup avec l'arbitre, mais je ne dis jamais fuck you."

Nicolas Couet Journaliste RMC Sport