RMC Sport

PSG-Manchester City: pas de "bataille personnelle" avec Guardiola pour Pochettino

S’il a déjà battu Pep Guardiola au cours de sa carrière, Mauricio Pochettino ne veut pas réduire le choc PSG-Manchester City, en demi-finale aller de la Ligue des champions (mercredi, 21h, sur RMC Sport 1), à un duel avec son homologue.

Sa victoire avec Tottenham contre Manchester City en 2019? Il n’en tirera rien. Mauricio Pochettino ne veut pas s’éterniser sur son duel avec Pep Guardiola, qu’il croisera mercredi lors de la demi-finale aller de la Ligue des champions (21h, en direct sur RMC Sport 1). Les deux hommes se connaissent bien et se sont déjà affrontés 18 fois au cours de leur carrière. Avec un bilan largement favorable à l’Espagnol (10 victoires, 5 nuls, 3 défaites). Mais Pochettino a l’avantage en Ligue des champions avec une qualification complètement folle pour les demi-finales en 2019 (victoire 1-0 à l’aller, défaite 4-3 au retour).

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour regarder PSG-Manchester City en Ligue des champions

"Il n'y a pas vraiment de choses à retenir d'un match d'il y a deux ans, a balayé l’entraîneur du PSG, ce mardi en conférence de presse. Ce seront des équipes différentes avec une approche différente. La réalité est vraiment différente. L'expérience est une chose mais Manchester City et le PSG ne sont plus les mêmes équipes aujourd'hui."

>> PSG-ManchesterCity J-1: les infos en direct

"J'admire Pep pour l'héritage qu'il laissera au football"

Il relègue donc au second plan les retrouvailles avec l’ancien technicien du Barça qu’il a encensé dans la presse anglaise ce mardi. Il a réitéré ses éloges en conférence de presse. "Pour moi, c'est une équipe contre une autre, ce n'est pas une bataille personnelle, a-t-il déclaré. Ce n’est pas un match personnel. Ce sera un duel entre deux très bonnes équipes. Quand tu parles Guardiola, tu parles de l'un des meilleurs entraîneurs du monde, si ce n’est le meilleur. J’admire beaucoup Pep, ce qu’il fait, sa carrière pas seulement en raison des titres mais aussi pour l’héritage qu'il laissera au football. Je suis un entraîneur qui aime le football, qui aime être impliqué et essayer d’apprendre à gagner parce que c’est l’objectif de tous les clubs. Pour moi, c'est un match entre deux grands clubs."

Les deux hommes se respectent même si leurs relations ont parfois été tendues, notamment lorsque Pep Guardiola avait réduit Tottenham à "l’équipe de Harry Kane" en 2017. "Cela ne m'a pas affecté, mais en réalité, c'est irrespectueux pour plein de gens, avait rétorqué Pochettino quelques jours plus tard. Il faisait partie de l'équipe de Barcelone qui a connu tant de succès grâce à un Messi à son meilleur, mais je n'ai jamais parlé de l'équipe de Messi. J'ai toujours parlé de Barcelone ou de Pep Guardiola." Comme le quart de 2019, cet accrochage sera bien loin de l’esprit de Pochettino, mercredi soir au moment de saluer Guardiola avant le coup d’envoi au Parc des Princes.

NC avec LT et SG