RMC Sport

PSV-Monaco: pas de Ligue des champions cette saison pour l'ASM, battue aux Pays-Bas

Monaco a été éliminé au bout du suspense par le PSV Eindhoven (3-2, a.p.) ce mardi lors du match retour du troisième tour qualificatif pour la Ligue des champions. Les buts de Guillermo Maripan et Wissam Ben Yedder n'ont pas suffi et les Néerlandais l'ont emporté sur un but de Luuk de Jong en prolongation. L'ASM jouera la Ligue Europa.

Les paroles c’est bien, les actes c’est mieux. Philippe Clement avait bombé le torse avant la rencontre en assurant que Monaco était "mentalement favori" lors du match retour contre le PSV Eindhoven ce mardi aux Pays Bas. Mais sur le terrain, il a fallu près de 70 minutes pour le voir face à l’équipe entraînée par Ruud Van Nistelrooy alors que les deux équipes n'avaient déjà pas réussi à se départager à l'aller.

Menés à la pause, les joueurs de l’ASM ont brièvement pris les devants mais ont fini par s'incliner au bout de la prolongation (3-2, a.p.) lors du troisième tour qualificatif pour la Ligue des champions. Les Monégasques sont reversés en phase de poules de la Ligue Europa alors que les Néerlandais joueront les barrages de la C1 dans une semaine.

>> Revivez le duel PSV-Monaco (3-2, ap)

"C’est cruel. Mais je trouve que l’on a fait un gros gros match collectivement. Même si on a perdu on était la meilleure équipe sur les deux matchs, a réagi Axel Disasi après la défaite de Monaco au micro de Canal +. [...] Ils ont été plus efficaces que nous, ils ont réussi à marquer un but de plus que nous. On peut sortir la tête haute même si on est déçus. La saison va être longue. Il faut vite digérer cela et passer à autre chose."

Des ratés de Ben Yedder qui ont coûté cher en début de match

Contraint de l’emporter pour s’éviter une prolongation énergivore, Monaco s’est rué en attaque. Bien lancé sur une déviation de Kevin Volland, Wissam Ben Yedder est passé tout près de marquer dès les premiers instants de la rencontre. Un peu trop court, l’international tricolore a vu Walter Benitez intervenir sans problème.

Quelques minutes plus tard, Monaco et son buteur tricolore ont encore inquiété la défense néerlandaise. Décalé par Youssouf Fofana à l’entrée de la surface, Wissam Ben Yedder a décoché une lourde frappe mais l'ancien Niçois Walter Benitez a encore stoppé la tentative du capitaine monégasque (0-0, 8e).

Veerman encore buteur contre Monaco

Et comme lors du match aller à Louis-II, les protégés de Philippe Clement se sont fait surprendre en contre sur l’une des rares actions offensives du PSV. Parfaitement décalé dans le couloir droit, Ismael Saibari a intelligemment centré vers Joey Veerman.

Sans contrôle, le milieu néerlandais a trompé Alexander Nubel (1-0, 21e). Déjà buteur lors de la première manche, l’ancien joueur de Heerenveen a récidivé ce mardi.

Dans la foulée, Ismael Saibari s’est lancé dans un beau rush depuis la gauche pour repiquer dans l’axe. Mais la frappe de l’ailier de 21 ans s’est envolée au-dessus des cages monégasques (1-0, 27e).

Avant la pause, Joey Verman, encore lui, est trouvé sur une belle combinaison sur corner. Mais cette fois Alexander Nubel a eu un peu de chance pour se saisir de la frappe déviée du milieu batave (1-0, 43e). Derrière, Wissam Ben Yedder a raté la balle d’égalisation. Parti à la limite du hors-jeu, le buteur de l’ASM a buté sur Walter Benitez impérial.

Maripan et le coaching ont relancé l’ASM

Au retour des vestiaires, Philippe Clement a lancé Breel Embolo à la place d’un Kevin Volland encore très décevant. L’entrée de l’attaquant suisse a offert une nouvelle flèche à l’attaque monégasque. Plus tranchant que l’Allemand dans ses appels, Breel Embolo a fait mal à la charnière eindhovenoise grâce à sa vitesse.

Dès sa première prise de balle, l’ancien joueur du Borussia Mönchengladbach a percuté sur l’aile gauche mais a finalement un peu trop poussé sa balle au moment d’approcher de la surface. Un premier déboulé comme pour trouver ses repères sur le terrain. Histoire d’apporter encore plus de percussion à son équipe, Philippe Clement a également remplacé le transparent Golovin par Krépin Diatta et Ismail Jakobs par Caio Henrique.

>> Le meilleur de la Ligue des champions c’est sur RMC Sport

Et quelques instants après son entrée en jeu, le Brésilien a trouvé Guillermo Maripan sur un coup franc. Mais la belle tête du Chilien a été repoussée par le poteau alors que Walter Benitez n’avait pas bougé (1-0, 55e).

Bien décidé à vendre chèrement leur peau, les joueurs du Rocher se sont rués en attaque. Et sur un corner de Caio Henrique mal dégagé, Guillermo Maripan s’est retrouvé en possession du ballon dans les six mètres du PSV. Cette fois, le défenseur chilien a bien terminé le travail pour égaliser (1-1, 58e).

Comme métamorphosé par les changements décidés par son coach belge, Monaco a continué de pousser. Walter Benitez a bien détourné la frappe enroulée de Krépin Diatta mais cela n’a pas calmé les ardeurs des visiteurs.

Ben Yedder a donné de l'espoir à Monaco

A force de pousser Monaco a fini par faire la différence. A peine entré en jeu à la place d’un Takumi Minamino trop effacé pour briller, Gelson Martins a profité d’une belle récupération de l’excellent Youssouf Fofana pour s’élancer sur l’aile droite.

Le Portugais a ensuite délivré un superbe centre dans la surface néerlandaise. Lâché par la défense du PSV, Wissam Ben Yedder a tranquillement ajusté Walter Benitez d'une jolie demi-volée pour faire basculer l’ASM du bon côté (1-2, 70e).

Gutierrez a offert la prolongation au PSV

Monaco a bien cru s'éviter une prolongation mais Erick Gutierrez a fait mal aux Monégasques dans les dernières minutes du match. Après un contre de Breel Embolo, stoppé par un tacle très appuyé d'Armando Obispo à la limite du penalty, les joueurs du PSV Eindhoven ont égalisé après une nouvelle combinaison sur coup franc.

Après une déviation de la tête par Luuk De jong, le Mexicain a sauté plus haut que la défense monégasque pour égaliser (2-2, 89e). Une brève vérification à la vidéo, un adjoint de Philippe Clement exclu pour contestation, et l'arbitre central a envoyé les deux équipes en prolongation pour 30 minutes supplémentaires d'un suspense fou.

Embole malchanceux, De Jong a crucifié Monaco

Dès l'entame de la prolongation, Breel Embolo a encore joué de malchance. Le Suisse a placé une belle tête, Walter Benitez était battu, mais la barre transversale a repoussé sa tentative (2-2, 93e).

Rarement inquiété par le PSV Eindhoven lors de la prolongation l'ASM s'est finalement laissée surprendre sur la seule occasion des locaux. Auteur d'un très gros match dans l'entrejeu, Ibrahim Sangaré a adressé un très bon centre en direction du second poteau. Luuk de Jong a surgi pour en finir avec les espoirs européens de Monaco.

Monaco a une nouvelle fois dominé lors de ce match retour mais, comme à l'aller, a manqué d'efficacité. L'ASM dit adieu à la Ligue des champions. Une mauvaise nouvelle dans ce mois d’août très chargé pour le club du Rocher. Après son élimination face au PSV, l’ASM va recevoir Rennes samedi lors du choc de la deuxième journée de Ligue 1.

Dès la semaine prochaine, mercredi dans huit jours, le PSV Eindhoven disputera les barrages de la Ligue des champions face aux Rangers, tombeurs des Belges de l'Union Saint-Gilloise (0-2, 3-0). Malgré leur statut de favoris, sur le papier, les Monégasques ont chuté ce mardi. Au lieu de la C1, ils disputeront les poules de la Ligue Europa cette saison.

Jean-Guy Lebreton