RMC Sport

Naples: qui est Khvicha Kvaratskhelia, la nouvelle pépite de Naples?

Arrivé cet été contre 10 millions d’euros, l’attaquant géorgien Khvicha Kvaratskhelia emballe Naples depuis le début de saison. Attendu comme le successeur de Lorenzo Insigne, le joueur de 21 ans connaît des débuts rêvés, avec déjà trois buts en deux matchs.

Lorenzo Insigne déjà oublié? Il est évidemment encore bien trop tôt pour l’affirmer, mais son successeur ne perd pas de temps. Arrivé en provenance de Géorgie en début de mercato contre un chèque de 10 millions, Khvicha Kvaratskhelia a signé un contrat de cinq ans chez les Azzurri. Contre Monza ce dimanche (4-0), l’attaquant au nom imprononçable est devenu seulement le quatrième joueur de Naples à marquer au cours de ses deux premiers matchs de Serie A depuis 2010, après Cavani, Callejon et Tonelli.

Et de quelle manière, puisqu’après avoir marqué d’une jolie frappe lointaine du droit, il s’est offert un doublé d’un slalom conclu d’un tir croisé du gauche. Une polyvalence qui ne s’arrête pas là, son premier but ayant été marqué de la tête la semaine dernière contre l’Hellas Vérone (5-2), alors même que ce n’est pas son point fort.

Spaletti: "Il sait qu'il doit donner satisfaction à un public exigeant comme celui de Naples"

Comme le souligne le bien renseigné site Footballski, le joueur est ambidextre et peut évoluer sur plusieurs fronts de l’attaque: aile gauche, aile droite ou numéro dix. Même si le Géorgien reconnaît dans les colonnes d’Il Mattino avoir une préférence pour le côté gauche (ainsi qu’une appétence pour les coups de pied arrêtés), d’où son adaptation rapide au 4-3-3 de Spaletti.

"C'est un joueur qui a de bonnes qualités, pour jouer en un contre un et tirer au but, souligne l’entraîneur napolitain avec la victoire à domicile, dans des propos rapportés par DAZN. Il a plus de solutions parce qu'il tire avec son pied gauche et son pied droit. Aujourd'hui encore il était très tendu, mais s’est relâché en début de match. Il sait qu'il doit donner satisfaction à un public exigeant comme celui de Naples et prend ses responsabilités. Pour avoir l’esprit tranquille, c'est bien qu'il ait immédiatement marqué ces buts".

CR7, Sagnol et ‘Zizì’

Fan de Cristiano Ronaldo, Kvaratskhelia porte le numéro 77 en clin d’œil au buteur portugais, étant donné que le 7 était déjà pris par Elmas. Pour ne pas avoir à écorcher son nom, il se fait aujourd’hui appelé ‘Kvara’, même si son nouveau président Aurelio De Laurentiis lui a donné le surnom surprenant de ‘Zizì’ au moment d’annoncer sa signature.

À seulement 21 ans, l’attaquant découvre déjà son sixième club en carrière. Formé au Dinamo Tbilisi, équipe phare de Géorgie, il rejoint Rustavi en 2017, un club entraîné par son père. Moins d’un an plus tard, il découvre le championnat russe et le Lokomotiv Moscou en prêt où il remporte le titre de champion. Preuve que tout va très vite pour lui, il effectue cette saison-là ses grands débuts en sélection, à 18 ans. Trois ans plus tard, il compte 17 sélections et 8 buts, dont un contre l’Espagne en mars 2021 et fait aujourd’hui partie des éléments forts de l’équipe entraînée par Willy Sagnol.

‘Kvara’ reste en Russie et s’engage ensuite avec le Rubin Kazan, où il reste deux saisons et demi, jusqu’à l’invasion de l’Ukraine par les troupes russes. Le joueur prend alors la décision de retourner en Géorgie pour finir la saison, où il dispute 11 matchs avec le Dinamo Batumi, pour 8 buts et 2 passes décisives. S’ensuit alors son transfert vers Naples, un an après être passé proche de signer pour le rival de la Juventus.

Pisté par la Juventus, Tottenham, le Bayern Munich ou l'AC Milan

"Nous avions un pré-accord avec la Juventus, mais l'accord a échoué après le départ de Paratici, a expliqué son agent. Si Fabio n'était pas parti, Khvicha aurait été un joueur de la Juve aujourd'hui". Avant d’apprendre que les Spurs étaient aussi une piste: "quand Paratici est parti de la Juve à Tottenham, il voulait prendre Khvicha en prêt, mais nous n'étions pas d'accord". Un été au cours duquel son nom avait également été associé au Bayern Munich ou à l’AC Milan.

Enfin arrivé en Italie, Khvicha Kvaratskhelia, qui veut aller "aussi haut que possible" avec sa nouvelle équipe, impressionne déjà la Serie A. Et tout pourrait aller encore très vite, puisqu’il découvrira la Ligue des champions avec Naples dans les prochaines semaines, alors qu’il n’a jamais pris part à un match de Coupe d’Europe. S’il poursuit sur sa lancée et que le leader du championnat ne faiblit pas, nul doute que son nom, aussi imprononçable soit-il, devrait rapidement circuler aux quatre coins de l’Europe.

Jules Aublanc Journaliste RMC Sport