RMC Sport

Tennis: comment Nadal peut redevenir numéro 1 mondial avant l’US Open

Le vainqueur de Roland-Garros Rafael Nadal est de retour sur les courts cette semaine à Cincinnati. Après plus d'un mois sans jouer, l'Espagnol a tout de même l'occasion de reprendre sa place de numéro un mondial avant le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison.

Son large sourire exhibé en conférence de presse en dit long sur sa satisfaction de pouvoir être de nouveau sur pied. Absent des courts depuis le 8 juillet dernier et son forfait avant d'affronter Nick Kyrgios en demi-finale de Wimbledon, Rafael Nadal va reprendre la compétition à Cincinnati, lors du Masters 1000, ce mercredi. Il sera opposé au vainqueur du match entre Borna Coric et Lorenzo Musetti.

Remis de sa déchirure abdominale, l'Espagnol espère bien se repartir sur de bons rails avant le dernier tournoi du Grand Chelem de la saison, l'US Open, qui débute dans moins de deux semaines (29 août au 11 septembre). D'autant qu'il aura un objectif bien précis lors de cette semaine dans l'Ohio.

Nadal de retour au sommet du classement ATP avant l'US Open ?

En 2008, c'est à Cincinnati que le Majorquin était devenu, pour la première fois de sa carrière, numéro un mondial. 14 ans après sur les mêmes courts, il a l'opportunité de le redevenir. Car le trône du tennis mondial, actuellement occupé par Daniil Medvedev, est en sursis. Car si Nadal remporte le tournoi - qu'il a déjà remporté une fois, en 2013 - et que le Russe n'atteint pas le stade des quarts de finale, le vainqueur du dernier tournoi de Roland-Garros repassera en tête de la hiérarchie lundi prochain.

Même si, il l'a assuré en conférence de presse, cela "n'était pas un objectif" : "Je ne joue pas pour ça. Si ça se produit parce que je joue très bien sur chaque tournoi auquel je participe, génial, bien sûr. C'est une opportunité que je n'aurais sans doute jamais pu imaginer se reproduire. Mais je ne jouerai pas plus que ce que je pense que mon corps peut supporter".

Cela peut presque sembler anecdotique pour le recordman du nombre de titres en Grand Chelem (22) mais, pourtant, cela commence à faire longtemps que "Rafa" n'a pas occupé la place de numéro un mondial : il faut remonter à janvier 2020 pour voir l'Espagnol en haut des "rankings" ATP. Une attente à relativiser, l'épidémie de Covid-19 ayant gelé les classements ATP et WTA durant de longs mois.

CP