RMC Sport

Formule 1: Hamilton, Schumacher... à quoi va ressembler la grille en 2021?

La nouvelle saison de F1 doit débuter le 21 mars prochain, en Australie. Avec de nombreux changements sur la grille de départ.

Le casting de la saison 2021 de Formule 1, qui doit commencer le 21 mars à Melbourne (Australie), est complet et les changements sont nombreux. Le point sur la situation des 10 écuries du paddock.

Mercedes: Lewis Hamilton et Valtteri Bottas

C’est la seule (toute) petite incertitude sur la grille de départ : Hamilton sera-t-il dans une monoplace Mercedes ? Il n’y a pas vraiment de suspense, mais le septuple champion du monde tarde à prolonger son contrat avec l’écurie allemande. Toto Wolf a déclaré qu’il n’était pas inquiet : "ce sera fait tôt ou tard", a-t-il affirmé. Le pilote anglais a lui aussi montré son envie de rester chez Mercedes Il avait même avancé vouloir boucler les négociations avant Noël. Le temps presse donc pour Hamilton, qui visera l’an prochain une 8e couronne mondiale, ce serait un record.

Valtteri Bottas sera également toujours présent dans la deuxième monoplace de Mercedes. Le Finlandais est en contrat avec l’écurie allemande jusqu’en 2021.

Red Bull: Max Verstappen et Sergio Pérez

Redbull a officialisé mi-décembre la venue de Sergio Pérez. Le Mexicain (30 ans, 191 GP) avait terminé le GP d’Abu Dhabi sans certitude quant à son avenir en F1, puisque son remplacement chez Racing Point avait déjà été annoncé. Helmut Marko et Christian Horner ont choisi de faire appel à un pilote extérieur à la filière Red Bull et Sergio Perez prend la place d’Alex Albon. Peu convainquant malgré ses deux podiums en 26 Grands Prix, il fait les frais du management à la dur, de rigueur chez Red Bull, qui ne laisse pas le droit à l’erreur et ne s’encombre pas avec les sentiments. Le Thaïlandais reste malgré tout dans la maison Red Bull, en tant que pilote de réserve. Max Verstappen, seul pilote à avoir titillé les Mercedes la saison dernière, reste le numéro un de l’écurie autrichienne.

McLaren: Daniel Ricciardo et Lando Norris

Carlos Sainz parti chez Ferrari, McLaren a choisi Daniel Ricciardo (30 ans). "Le recrutement de Daniel est une progression supplémentaire dans notre plan à long terme et donne une nouvelle dimension excitante à notre équipe", s’était alors félicité Zak Brown, le patron de McLaren. L’Australien évoluera aux côtés du jeune Lando Norris (21 ans), pour sa troisième saison en Formule 1.

Aston Martin: Sebastian Vettel et Lance Stroll

Beaucoup de changements chez Racing Point, à commencer par le nom de l’écurie, qui s’appellera Aston Martin en 2021. La couleur rose devrait également disparaitre. Sergio Perez a été remplacé par le quadruple champion du monde Sebastian Vettel (32 ans), qui a vécu une saison catastrophique chez Ferrari. Mais il y a au moins une chose qui ne change pas : la présence de Lance Stroll. S’il a signé deux podiums et une pole position la saison dernière, le Canadien peine toujours à faire taire les critiques et à assoir sa légitimité. Le jeune pilote (22 ans), fils du milliardaire Lawrence Stroll, propriétaire de l’écurie et toujours prompt à accompagner l’ascension de son fils, a du mal à se défaire de l’étiquette du fils à papa. Ses dépassements, parfois dangereux, sont aussi régulièrement pointés du doigt.

Renault: Fernando Alonso et Esteban Ocon

Comme un air de déjà vu chez Renault en 2021. Après avoir quitté la F1 en 2018 pour s’essayer à l’IndyCar ou encore au rallye, Fernando Alonso va faire son retour dans le paddock, dans une écurie qu’il connait bien (2003-2006, puis 2008-2009) et avec qui il a remporté deux titres de champions du monde (2005 et 2006). Un retour au source pour le pilote de 39 ans. A ses côtés, il trouvera Esteban Ocon. Après un début de saison poussif, le Français a peu à peu pris son envol, jusqu’à signer une deuxième place lors du GP de Sakhir, m'avant dernière course de la saison.

Ferrari: Charles Leclerc et Carlos Sainz

Ferrari a vécu une saison en enfer. Entre une monoplace mal-née et des erreurs stratégiques, difficile de tirer du positif de l’année 2020 de la Scuderia. L’écurie italienne et Sebastian Vettel ont alors décidé "de manière conjointe" de ne pas prolonger l’aventure. La place de plus en plus importante accordée à Charles Leclerc a-t-elle joué ? En tout cas, l’Allemand a préféré s’en aller et a été remplacer par Carlos Sainz (25 ans).

Alpha Tauri: Pierre Gasly et Yuki Tsunoda

Pierre Gasly, qui a remporté en 2020 le premier GP de sa carrière en F1 en s’imposant à Monza, aura un nouveau coéquipier en 2021 : Yuki Tsunoda (20 ans), qui remplace donc Daniil Kvyat. Tout juste nommé "rookie de l’année" par la FIA, il a terminé troisième de Formule 2 l’an passé. Il sera le premier pilote japonais à courir en F1 depuis 2014. Il a par ailleurs déjà annoncé qu’il ne comptait pas renier son style offensif.

Alfa Romeo: Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi.

Malgré des résultats ternes, Alfa Romeo mise sur la continuité. Kimi Räikkönen sera à nouveau le doyen de la grille (41 ans) et sera toujours aux côtés Antonio Giovinazzi. Les deux pilotes sont en contrat jusqu’en 2021.

Haas: Mick Schumacher et Nikita Mazepin

Après une nouvelle saison décevante (seulement trois points au classement constructeurs), Haas a décidé de tout changer. Exit Romain Grosjean et Kevin Magnussen, et place à la jeunesse avec Mick Schumacher et Nikita Mazepin (21 ans tous les deux). L’Allemand a remporté le championnat de Formule 2 la saison dernière, quand le Russe a lui terminé 5e. Mais ce dernier a malgré tout déjà fait parler de lui, sans briller. En effet, une vidéo qu’il a lui-même publié sur Instagram début décembre faisait état d’un comportement inapproprié vis-à-vis d'une jeune femme. La vidéo a suscité la colère dans les rangs de Haas et le pilote a depuis présenté ses excuses.

Williams: George Russell et Nicholas Latifi

Enfin, Williams continuera avec les mêmes pilotes qu’en 2020 : George Russell et Nicholas Latifi. S’ils n’ont pas inscrit le moindre point avec Williams la saison dernière, George Russell a prouvé l’étendue de son talent lorsqu’il a remplacé Lewis Hamilton, touché par le Covid-19 lors du GP de Sakhir. Longtemps en tête de la course, le Britannique avait chuté à la 9e place après un gros cafouillage de Mercedes lors du pit-stop. L’écurie allemande avait alors décidé de faire passer ses deux pilotes au stand à la suite, sauf que Russell était finalement parti avec les pneus du Finlandais.

dossier :

Lewis Hamilton

LL