RMC Sport

Alaphilippe de retour à un mois du Mondial, son objectif de fin de saison

-

- - Icon Sport

Julian Alaphilippe est de retour à la compétition ce jeudi sur le Tour d'Allemagne. Le Français de 27 ans, après un été où il a été l'attraction du Tour de France, a un dernier objectif en tête en 2019: devenir champion du monde le 29 septembre prochain sur le tracé du Yorkshire.

Les Français l'ont quitté sur les Champs-Élysées le 28 juillet dernier. Julian Alaphilippe, maillot jaune pendant 14 jours et 5e du dernier Tour de France, revient ce jeudi à la compétition sur le Tour d'Allemagne. Cette course par étapes de 4 jours, est la première étape de sa préparation pour son dernier objectif de la saison: le championnat du monde organisé au Yorkshire, où la course en ligne aura lieu le 29 septembre prochain, sur un tracé favorable au puncheur. "Deux étapes comportent un final vallonné: elles me serviront de tests pour savoir où je me situe", confiait Alaphilippe ce mercredi aux médias avant de se remettre en selle.

Le leader de la Deceuninck Quick-Step était revenu à la compétition une semaine après le Tour de France, en Espagne sur la Clasica San Sebastian. Tenant du titre de cette épreuve espagnole, située le samedi suivant le Tour de France, le numéro 1 avait abandonné au bout de 90 kilomètres, exténué après tous ses efforts en juillet. Sans lui, son coéquipier Remco Evenepoel, 19 ans remportait en solitaire sa première classique de niveau World Tour, devenant le plus jeune vainqueur de l'histoire d'une course de ce niveau.

"Il y en a beaucoup qui n'auraient pas remis en route"

Les deux hommes se retrouveront à partir de ce jeudi en Allemagne, pour la deuxième fois seulement de la saison après leur rentrée en Argentine sur le Tour de San Juan en janvier, ponctuée par deux succès pour Alaphilippe. Ensuite, leur programme sera le même où ils s'envoleront pour le Canada, pour le Grand Prix de Québec (13 septembre) et de Montréal (15 septembre), deux classiques World Tour.

Avec 12 victoires en 2019, ce qui égale déjà son cru 2018, Alaphilippe a vécu une saison mouvementée. "Il y en a beaucoup qui n'auraient pas remis en route. Chez moi, c'est tout ou rien. Je sais que ça passe par le travail, je sais ce qui m'attend. Tout ça est dans la tête", lâchait l'intéressé dans un entretien à L'Equipe la semaine dernière.

-
- © -

285 kilomètres au Yorkshire

Nouveau sélectionneur de l'équipe de France, Thomas Voeckler le successeur de Cyrille Guimard n'a pas encore communiqué sa liste de 8 coureurs pour la course en ligne du prochain championnat du monde. Les 285 kilomètres qui seront proposés aux coureurs le 29 septembre prochain avec une longue partie en ligne et un circuit à parcourir à sept reprises, avec une bosse d'un kilomètres à 6% de moyenne, avantageront en principe des coureurs du profil de Julian Alaphilippe.

Certains sprinteurs comme Caleb Ewan et Elia Viviani ont eux déjà renoncé à participer au Mondial au vu du menu proposé. Mais Julian Alaphilippe aura fort à faire sur un parcours qui ne désavantagera pas pour autant des coureurs comme Peter Sagan ou Mathieu Van der Poel, supposés plus rapides dans une arrivée en petit comité. Le Français a le maillot arc-en-ciel en tête depuis plusieurs saisons. Leader unique en 2017 en Norvège, Alaphilippe sortait dans le dernier tour dans la principale difficulté du circuit. Repris sous la flamme rouge, après avoir distancé Gianni Moscon le dernier à le suivre, Alaphilippe ne regrettait rien.

Une ambition de longue date

A nouveau leader en 2018, épaulé par une armada avec Thibaut Pinot et Romain Bardet entre autres, Julian Alaphilippe craquait après une saison éprouvante dans le mur final en Autriche. Trop fatigué, trop favori, perclus de crampes, le Français mettait là un terme à sa saison, déjà folle. Après un Tour de France 2018 avec le maillot à pois, il avait été l'attraction des critériums d'après Tour.

Cette fois, Alaphilippe a décidé de changer d'approche en ne participant qu'à un seul critérium, tradition cycliste pour prolonger les festivités après la Grande Boucle. Puis il a décidé de faire un break, coupant plusieurs jours avec le vélo, pour ne pas commettre la même erreur qu'en 2018. Si cette pause ne présage pas d'un titre annoncé, et que son état à revenir en forme posera question dans un premier temps, Julian Alaphilippe a bien un nouvel objectif en tête: devenir champion du monde pour confirmer son nouveau statut. Héros du dernier Tour de France, numéro 1 mondial, un titre mondial serait un nouvel accomplissement et la plus belle conclusion possible de son année 2019.

Guillaume Lepère