RMC Sport

Ballon d’or: Edouard Mendy battu par Donnarumma "parce que Africain et Sénégalais", selon Beye

Gianluigi Donnarumma a remporté lundi le trophée Yachine du meilleur gardien de but de l’année. Au micro de Canal + Sport Afrique, Habib Beye a regretté le traitement d’Edouard Mendy, pourtant étincelant avec Chelsea mais devancé par l’Italien pour des raisons extra-sportives et notamment médiatiques.

Vainqueur de la Ligue des champions avec Chelsea, Edouard Mendy continue de marquer les esprits à chacune de ses sorties en Premier League avec les Blues. Brillant dans les cages du club londonien, le Sénégalais de 29 ans n’a pourtant pas été désigné meilleur gardien de l’année lors de la cérémonie du Ballon d’or. Les 170 journalistes appelés à voter lui ont préféré Gianluigi Donnarumma comme lauréat du trophée Yachine. Ni plus ni moins qu’un scandale pour Habib Beye.

"Voilà, c’était écrit sur la liste. C’était écrit sur la liste, c’était déjà écrit depuis des années, a pesté le consultant pour la chaîne Canal + Sport Afrique. C’est même écrit à la FIFA quand ils font des tweets où ils mettent le gardien Edouard Mendy sans son maillot, dans le fond et caché. C’est la réalité. Il faut pouvoir l’entendre et arrêter d’être hypocrite."

>> Ballon d’or: les infos en direct

Mendy meilleur sportivement que Donnarumma

Après un premier gros coup de gueule contre les conditions d’attribution de la prestigieuse récompense, Habib Beye a tenu à rappeler les prestations sportives d’Edouard Mendy tout au long de l’année avec pas moins de 28 matchs sans prendre de but en 50 apparitions (20 en 54 pour Donnarumma). Et pas uniquement lors de l’Euro comme son rival italien, meilleur joueur du tournoi, a pu le faire.

"La réalité c’est que vous avez vu les statistiques. Le nombre de clean sheets d’Edouard Mendy est beaucoup plus important que celui de Donnarumma, a encore lâché l’entraîneur du Red Star. La saison, dans sa globalité est beaucoup plus aboutie pour Mendy qu’elle ne l’est pour Donnarumma. Là on a récompensé un joueur sur un mois de compétition et sa saison au Milan qui n’est pas mauvaise. Mais je pense qu’Edouard Mendy a fait une meilleure saison dans sa globalité avec Chelsea, en plus avec la Ligue des champions."

Beye: "Sa sélection ne rayonne pas comme l’Italie"

Taulier de la sélection sénégalaise avec laquelle il a disputé 15 matchs depuis novembre 2018, Edouard Mendy paye le manque de notoriété des Lions de la Teranga selon Habib Beye malgré une potentielle qualification pour la prochaine Coupe du monde. Brillant en club comme en sélection, l’ancien portier de Rennes ne devrait pas être victime de la non-médiatisation du foot africain selonBeye.

"Non ! Il n’y a pas d’année exceptionnelle. Pourquoi valoriser un Euro plus que la Ligue des champions? Qu’est-ce que l’année exceptionnelle? L’année exceptionnelle c’est douze mois et pas un mois de compétition. Arrêtons avec cette hypocrisie de dire qu’il y a l’Euro et que c’est une année exceptionnelle. Sur douze mois, Edouard Mendy est le meilleur gardien d’Europe. Il n’y a même pas de débat."

Relancé sur les raisons qui auraient pu le priver de ce trophée Yachine qui lui tendait les bras, Habib Beye s’est montré encore plus explicite en répondant du tac-o-tac.

"Parce que Africain et Sénégalais. Sa sélection ne rayonne pas comme l’Italie peut rayonner aujourd’hui en aura médiatique, a finalement regretté l'ancien défenseur de l'OM. Aujourd’hui on considère, même des entraîneurs le disent, que la CAN est un petit tournoi… et toutes ces choses-là qui font que l’on ne reconnaît pas un international africain, ou polonais comme pour Lewandowski, comme on va reconnaître un international européen ou italien comme Donnarumma. On a récompensé un mois de compétition et un gardien transféré. Edouard Mendy a été meilleur que Donnarumma sur douze mois."

JGL