RMC Sport

Hongrie-France: le sélectionneur hongrois redoute les Bleus, "une équipe qui vaut 900 millions"

La Hongrie accueille la France ce samedi à Budapest lors de la deuxième journée de l’Euro dans le groupe F (15h). Sélectionneur des Magyars, Marco Rossi espère rivaliser avec une sélection tricolore qui part largement favorite grâce à ses nombreuses stars.

Quatre jours après la belle victoire décrochée à Munich contre l’Allemagne (1-0), l’équipe de France s’attaque cette fois à la Hongrie à Budapest pour leur deuxième match de l’Euro. Devant près de 60.000 spectateurs dont une immense majorité de fans hongrois, les Bleus de Didier Deschamps tenteront de l’emporter et de valider leur billet pour les huitièmes de finale de la compétition. Pour s’imposer, les partenaires d’Antoine Griezmann devront assumer leur statut de favori et résister à la pression.

"La France est favorite pour remporter cette compétition même s'il y a cinq ou six autres équipes qui sont bonnes, a lancé Marco Rossi, le sélectionneur italien de la Hongrie à la veille du duel contre les Bleus. Elle a Kylian Mbappé qui est un attaquant formidable, et d'autres grands joueurs. On doit espérer que la France ne soit pas à la hauteur, sinon ce sera très compliqué."

Rossi: "Leur équipe vaut 900 millions et la nôtre 60"

Histoire de mettre un peu plus la pression sur les épaules des joueurs tricolores, le sélectionneur de la Hongrie a également rappelé la valeur des stars entraînées par Didier Deschamps. Sur le papier, la France part largement favorite, surtout avec le forfait de la star locale Dominik Szoboszlai pour l’Euro.

"Nous savons que leur équipe vaut 900 millions d’euros et la nôtre 60, a encore indiqué Marco Rossi devant les journalistes. D’un point de vue tactique, face à une équipe aussi rapide il faut faire un gros pressing. On va être obligé de laisser des espaces, mais on va avoir le même système que face au Portugal."

S’inspirer du match contre la Seleçao das Quinas et Cristiano Ronaldo pour gêner les Bleus. Voilà bien une stratégie qui pourrait fonctionner. Malgré la lourde défaite contre le Portugal (3-0), la Hongrie a tenu pendant près de 80 minutes avant de craquer dans les derniers instants.

Afin ne pas dire adieu à l’Euro dès la phase de groupes, les Magyars auront à cœur de bousculer les champions du monde. Et cela a commencé par une bataille psychologique entre Didier Deschamps et Marco Rossi.

>> Tous les matchs de l'Euro sont à voir via l'offre RMC Sport-beIN Sports

dossier :

Euro 2021

JGL