RMC Sport

Liga: début de crise au Real, malgré un grand Benzema

Le Real Madrid a enchaîné deux défaites consécutives en Ligue des champions et en Liga la semaine passée. Nommé pendant l’intersaison, Carlo Ancelotti fait face à des premiers doutes et les recrues peinent encore à convaincre.

Même Karim Benzema ne suffit plus. L’attaquant français a beau enchaîner les prestations de très haut niveau avec déjà dix buts et sept passes décisives en dix rencontres toutes compétitions confondues, le Real Madrid patine. Surpris à domicile par le petit poucet du Sheriff Tiraspol en Ligue des champions (1-2), le club merengue a encore perdu ce dimanche sur le terrain de l’Espanyol Barcelone (2-1).

Deux défaites, couplées à un nul récent face à Villarreal (0-0), qui viennent ternir le début de saison jusque-là plutôt séduisant des protégés de Carlo Ancelotti. Toujours leader en Liga, le Real Madrid est désormais talonné par l’Atlético et la Real Sociedad.

Ancelotti doit retrouver la formule

Porté par un immense Karim Benzema en début de saison, le Real doit rapidement retrouver sa force collective. Après trois matchs d’affilée sans victoire, Carlo Ancelotti est attendu au tournant et le schéma tactique mis en place par l’Italien peine à convaincre. Revenu cet été aux affaires, lors d’une saison qui pourrait servir de transition avant les potentielles arrivées de Kylian Mbappé et Erling Haaland lors du prochain mercato estival.

>> La Liga est disponible via l’offre RMC Sport-beIN Sports

De l’autre côté des Pyrénées, le journal Marca insiste sur le besoin rapide de victoire du coach italien. Si la trêve internationale va lui donner un peu de temps pour travailler, les prochaines semaines pourraient déjà être décisives avec un déplacement en Ukraine face au Chakhtior Donetsk en Ligue des champions et le Clasico du 24 octobre face au Barça. Un secteur en particulier, la défense, inquiète depuis le début de saison avec douze buts encaissés et surtout un trop grand nombre d’occasions concédées.

Alaba pas encore au point, le coup de mou de Camavinga

Arrivé libre en provenance du Bayern Munich, David Alaba devait endosser le rôle de nouveau leader de la défense après le départ de Sergio Ramos et Raphaël Varane. Mais l’apport de l’Autrichien reste encore assez limité au sein d’un collectif qui se cherche encore après une tentative de passage au 4-4-2.

De la même manière, Eduardo Camavinga semble un peu accuser le coup après de bons débuts. Recruté avant la clôture du mercato estival, le milieu français sort de plusieurs prestations un peu en deçà. Préféré à Luka Modric en Ligue des champions puis à Casemiro en championnat, l’ancien du Stade Rennais a moins pesé sur les performances de son équipe. Pire, le joueur de 18 ans s’est blessé lors de la défaite face à l’Espanyol. Pour lui comme pour le Real Madrid, la trêve internationale semble tomber à pic et pourrait permettre de relancer la machine.

JGL