RMC Sport

Du doublé à une saison blanche, c'est la semaine de tous les dangers pour le PSG

Avec la finale de la Coupe de France contre Monaco mercredi, puis la dernière journée de Ligue 1 à Brest dimanche, le PSG va vivre une semaine sous haute tension. En quatre jours, Paris peut remporter deux trophées ou clore une saison vierge. Ce serait une première depuis 2012.

On croyait la cause du PSG perdue en Ligue 1, après le match nul contre Rennes le 9 mai (1-1). Et puis la 37e journée de championnat est venu relancer le suspense. Bien aidés par la contre-performance du LOSC contre Saint-Etienne (0-0), les Parisiens peuvent encore rêver du titre hexagonal. Mais ce ne sera pas simple. Surtout que Paris jouera une autre rencontre cruciale mercredi, en finale de Coupe de France contre Monaco (21h15). En quatre jours, le PSG joue sa saison.

Paris peut remporter deux trophées …

Eliminé en demi-finale de Ligue des champions, poussé aux tirs au but en demi-finale contre Montpellier, handicapé par un effectif qui encombre trop souvent son infirmerie et adepte des craquages de fin de rencontre, le PSG s’est montré fébrile ces dernières semaines. Pourtant, Paris peut encore être titré deux fois.

Le PSG affronte Monaco mercredi soir en Coupe de France, une compétition chère aux Parisiens puisqu’ils l’ont remporté cinq fois lors des six dernières saisons. En face: l’ASM qui, à l’exception de sa défaite au final volcanique début mai contre Lyon (2-3), marche sur l’eau depuis des semaines. Dimanche soir, après la victoire monégasque contre Rennes (2-1), Niko Kovac ne s’est pas privé pour mettre la pression sur son futur adversaire: "On sera outsiders. Paris a la pression pour gagner. Dans de tels clubs, il faut toujours gagner des trophées." Et cette année au PSG, les occasions sont désormais minces.

Contre Monaco, Paris devra peut-être faire sans Neymar. Le Brésilien est suspendu en raison d’un sursis tombé après son carton jaune reçu en demi-finale contre le MHSC. Mais le PSG a encore la possibilité de faire appel devant le CNOSF. Dans ce cas-là, l’appel serait suspensif.

… mais aussi tout perdre

Quatre jours seulement après la finale de la Coupe de France, le PSG jouera à Brest, pour la dernière journée de Ligue 1. Avec un point de retard sur le leader lillois, les Parisiens peuvent encore être sacrés champions de France. Mais ils n’ont plus leur destin en main et vont devoir scruter le résultat de Lille, qui se déplace à Angers. Le PSG sera titré s’il s’impose à Brest et que Lille ne gagne pas à Angers, ou bien s’il fait match nul contre les Bretons et que ses rivaux perdent à Angers. Tous les scenarii possibles sont à retrouver ici.

Semaine sous pression donc pour les Parisiens, qui ont montré ces dernière semaines leurs capacités à craquer dans les moments tendus, en témoigne encore le match contre Rennes, terminé à 10 après l’expulsion de Presnel Kimpembe pour un tacle en retard et doublé de frustration sur Jérémy Doku.

Mais dans son duel à distance contre Lille, Paris aura l’avantage de l’expérience, grâce aux CV présents dans son effectif, mais aussi à son habitude des matchs couperets, contrairement aux Nordistes. Après avoir lâché son quota de poncifs réglementaires ("Le plus important dans le football, c’est d’y croire" et "tout peut arriver dans le football"), Mauricio Pochettino l’a néanmoins reconnu: "C’est clair que les équipes avec plus de joueurs d’expérience partent avec un avantage (pour ce type de rencontre décisive). C’est notre cas, mais Lille a des joueurs très expérimentés aussi."

Mauricio Pochettino sous pression

Si Paris venait à terminer la saison 2020/2021 sans aucun trophée, les fautifs seraient nombreux à être pointés du doigt. Mais Mauricio Pochettino pourrait être une des cibles les plus visées. Arrivé cet hiver pour remplacer Thomas Tuchel, l’Argentin n’aura finalement pas réussi à redresser la barre, ou seulement partiellement. Surtout, le PSG n’a plus vécu une saison sans aucun titre depuis 2011/2012.

LL