RMC Sport

Ligue 1: muet et décevant, Nice chute à Troyes

Troyes a dominé Nice (1-0) ce dimanche lors de la dixième journée de Ligue 1. Surpris par un but rapide de Mama Baldé, les Aiglons signent une mauvaise opération comptable et pourraient être éjectés du podium.

Avant même son déplacement à Montpellier, Lens a peut-être signé le joli coup du week-end en Ligue 1. Après la défaite d’Angers à Paris (2-1) et celle de Monaco à Lyon (2-0), c’est un autre des rivaux directs du club nordiste qui s’est incliné ce dimanche.

Très décevante dans le jeu, l’équipe de Nice a perdu à Troyes (1-0) et a manqué une occasion de s’emparer provisoirement de la deuxième place du classement du championnat devant les Sang et Or. A l’inverse, l’ESTAC prend trois points d’avance sur la zone de relégation avec sa première victoire dans l’élite.

Le duo Delort-Dolberg déçoit, Baldé surprend Nice

Etincelant avec les Espoirs, Amine Gouiri n’a pas débuté ce duel face au promu aubois. A la place, Christophe Galtier a choisi de lancer le duo Dolberg-Delort. Un pari raté par le technicien azuréen. Ni l’international danois ni son compère algérien n’ont réussi à véritablement inquiéter la défense de l’ESTAC. C’est simple, malgré une grosse possession (61,7 %) et de nombreux tirs (11 mais seulement 3 cadrés), les attaquants niçois n’ont pas trouvé la faille. A l’inverse de Mama Baldé.

Bien rentrée dans son match, l’équipe troyenne a immédiatement mis du rythme et mis en danger la défense niçoise. Et sur une première accélération dans le couloir droit, Giulian Biancone a centré pour Mama Baldé. Du droit, le buteur bissaoguinéen a puni les Aiglons (1-0, 3e). Derrière, la défense emmenée par l'entrant Adil Rami a bien géré.

Nice en danger avant des matchs importants

Certes le match ne faisait que commencer mais c’est à croire que les Niçois n’ont jamais réussi à rentrer dans cette rencontre. Rarement dangereux pendant le reste des 90 minutes, les coéquipiers du Brésilien Dante ont peiné et semblé un cran en-dessous sur le plan physique.

Au retour des vestiaires, seul un énorme arrêt de Walter Benitez a permis d’éviter le but du break sur une belle reprise de Yoann Touzghar. Même l’entrée en jeu d’Amine Gouiri et la sortie d’un Mario Lemonia éteint n’ont pas bouleversé la fin de match et Nice a concédé une défaite logique.

Un revers qui constitue un coup d’arrêt après les deux belles victoires contre Brest et Saint-Etienne. Toujours troisième de Ligue 1, Nice pourrait quitter le podium en cas de victoire de l’OM face à Lorient en clôture de cette dixième journée de la saison. Après cette mauvaise surprise à Troyes, le club azuréen va devoir gérer au mieux un calendrier compliqué dans les prochaines semaines. Dans une semaine, les Aiglons accueilleront l’OL avant des chocs contre Marseille (délocalisé à Troyes) et Angers.

JGL